............................................. Levez le voile sur le monde magique inspiré de JK Rowling, en 2025...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionPortailS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le comptoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
avatar
Staff
Revelio
Inconnu Age RPG : 0
Emploi(s) :
- Fondateur

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Le comptoir   Mar 4 Juil - 7:11






Le comptoir






Directement face à la porte, et continuant jusqu'à l'escalier menant à la mezzanine privée, le comptoir d'un bois sombre et poli possède un retour en argent sur les extrémités hautes et basses. Un motif complexe est gravé sur la face donnant vers l'entrée et la caisse se trouve aussi à cet endroit.

Il est très courant de trouver Mme Flowrow derrière son comptoir, endroit ou elle a d'ailleurs installé un tabouret réglable rembourré d'un tissu pourpre. Une pile de livre est en permanence amassée sur le comptoir, bien que la gérante range régulièrement, et dans une cage au bout du meuble de bois, vous pourrez trouver des exemplaires du monstrueux livre des monstres enfermé dans une cage enchantée.

[Ce lieu étant un lieu public dans lequel vous pouvez croiser absolument n'importe qui à n'importe quel moment, vous ne pouvez donc PAS privatiser votre RP]




Lunatik ©


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Ven 15 Juin - 13:59



Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



Le temps était passé depuis qu'il avait quitté Emily Atkins devant sa table au restaurant. Il lui avait paru long et parfois lourd, difficile à surmonter. Mais il avait résisté à l'idée de lui écrire une lettre pour se faire pardonner. Faut dire que l'alcool l'avait aidé. Il était hors de question qu'il craque cette fois. Cette était une hybride. Pire que cela, elle était tout ce qu'il avait détesté dans son adolescence : une charmante hybride. Tôt ou tard il en aurait certainement gravement souffert. Et après, n'était-ce pas en parti pour cette raison qu'il s'était engagé aux côtés des Augures ? Emily n'était qu'une cible comme une autre, une vermine à éliminer ou au moins à écarter de son chemin.

Pourtant s'il entrait dans la librairie du Chemin de Travers aujourd'hui c'était bien pour obtenir des informations concernant cette jeune femme. Il avait réfléchit à plusieurs stratagèmes pour garder un oeil sur elle. D'abord il avait voulu envoyer un élève de Poudlard la surveiller, et lui rendre des comptes mais pour cela il fallait qu'il s'assure que Kalis Antoy ferait l'affaire. Et bien sûr il s'était souvenu que Miss Atkins était bibliothécaire. Une bibliothécaire aime forcément lire. Et surtout, où une bibliothécaire alimente-t-elle sa bibliothèque ? Dans une librairie. Mr Donell avait songé que Fleury & Bott était sans doute là référence de l'école.

Lorsque Jerôme poussa la porte de la boutique, un son mélodieux se fit entendre, certainement pour prévenir de sa présence. Ce qui interpella l'homme enmitoufflé dans un pull de cachemire d'un violet noir fut la façon dont les étagères remplies de livres étaient rangées. Quelque chose avait l'air d'avoir changé. Tout parraissait extrêmement bien trié, catégorisé, au point de rendre le tout plus harmonieux. Néanmoins... le brun n'avait jamais vu la boutique dans cet état et il y avait de quoi être surpris. En tournant la tête vers le comptoir vide, il retira ses lunettes noires opaques de devant ses yeux et les fit disparaitre dans la poche intérieure de sa cape tombante argentée. Le point positif c'était que la vendeuse qui avait repris la boutique depuis plusieurs années maintenant ne le reconnaitrait sûrement pas. Lui et son frère jumeau n'avaient jamais été de grands lecteurs et depuis leur scolarité ils n'avaient pas dû mettre les pieds ici plus de deux fois. Il posa alors un coude sur le comptoir brillant alors que son autre main se posait sur sa taille, dévoilant un peu plus son pull et son pantalon en toile. Et il attendait ainsi que la vendeuse veuille bien se montrer.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Ven 15 Juin - 14:49


Cela faisait maintenant presque un mois que la jeune femme avait repris la librairie, et elle était dans son élément. Les clients ne s'étaient pas bousculés, il faut dire que la rentrée étant passée, elle avait manqué le rush du début d'année. Elle en avait donc profité pour réorganiser la boutique, pour la ranger à sa façon. Elle s'était même permis d'amener l'un de ses chats, Amenadiel, le plus calme. Et celui-ci ronflait doucement sur l'une des étagères.

Quant à elle, elle était dans l'arrière boutique, en train de répertorier les livres qu'elle avait, et ceux qui lui manquaient. Elle s'était rendue compte avec affliction qu'aucun auteur moldu, ou du moins très peu, n'était vendu dans le monde sorcier, et elle comptait changer ça. Mais pour l'instant elle faisait profil bas, se contentant de bichonner les ouvrages qu'elle avait déjà.

Vous êtes si beaux !

Elle s'extasiait souvent ainsi, estimant que les livres étaient les seuls à mériter son attention. Ils ne jetaient pas ces fichues gerbes d'étincelles qui pouvaient tuer ou torturer. Ils étaient juste là pour transmettre quelque chose, raconter. Et elle aimait ça.

Elle avait bien entendu le carillon sonner, mais elle ne s'était pas rendue au comptoir tout de suite. Ce ne serait pas la première fois qu'un malotru entrerait pour ne jeter qu'un oeil dédaigneux sur les bébés de Misery puis repartir sans même avoir ouvert la bouche. elle avait donc continué à noter tous les titres, les auteurs, les genres, pendant dix bonnes minutes.

Se rendant compte que le bruit du carillon de la porte d'entrée ne s'était pas fait entendre à nouveau, elle se dit que pour une fois elle avait peut-être un client sérieux. Elle se tourna donc vers l'entrée de la réserve, d'où elle aperçut une silhouette qui lui sembla masculine. Elle revint, le regard tendre, vers la pile d'ouvrages qu'elle inspectait l'instant d'avant.

Ne bougez pas mes tous beaux, je reviens vite.

Sur ces mots elle fit volte face et se rendit au comptoir, sa longue robe noire traînant derrière elle. Elle se campa en face de l'homme brun qui attendait. Elle avait la tête légèrement penchée de côté, et ses longs cheveux bruns lui retombant un peu sur le visage. Elle le détaillait de la tête aux pieds en plissant les yeux. Bizarrement il ne lui inspirait pas vraiment confiance, il n'avait pas l'air d'un amoureux des livres. Elle finit cependant par prendre la parole.

Monsieur.

Elle avait dit ce simple mot d'un ton froid. Elle ne comptait pas être chaleureuse, mais se décoincerait peut-être un peu si l'homme en face d'elle arrivait à l'amadouer.

Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Ven 15 Juin - 17:14


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



Il lui sembla avoir attendu de longues minutes ennuyeuses dans la boutique vide et silencieuse. Ce fut un soulagement appréciable que de voir apparaître la femme qui tenait la librairie en ordre. Néanmoins ce fut dans un second temps un choc réel. Jerôme s'était attendu à voir la descendante des Fleury, une blonde qui approchait de la quarantaine. Au lieu de ça une femme qui avait l'air un peu plus jeune, mais qui était surtout brune et très blanche se montra et lui adressa la parole. Il crut, à ce moment-là, sentir une odeur animale caractéristique assez forte. C'est ce qui le poussa à se frotter rapidement le nez tout en se redressa, un peu désarçonné, face à son interlocutrice. En la regardant plus en détail il fut happé par ses yeux bleu qui effaçaient en un rien de temps le reste de sa vision. Ce bleu ressortait du teint pâle de cette femme. Mais il fallait bien répondre.

- Bonjour. Un sourire poli s'afficha brièvement sur ses lèvres tandis que ses yeux interrogateurs ne mentaient pas. Vous êtes la nouvelle propriétaire de Fleury & Bott ?

Question parfaitement inutile mais assez anodine pour faire de lui un sorcier banal comme les autres. Puisqu'il connaissait déjà la réponse, il préféra assez vite enchaîner et mener d'ors et déjà la conversation pour ne pas perdre de vue son objectif premier. En désignant les étagères à côté d'eux d'un signe de tête, il reprit la parole.

- Je vois que vous avez mis de l'ordre ici. Ca n'a pas dû être de tout repos... La dernière fois que je suis venu on pouvait à peine mettre un pied devant l'autre.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Lun 18 Juin - 9:05


La jeune femme avait balayé la première question de l'homme d'un signe de la main. S'il était assez stupide pour la poser, elle n'avait pas à se rabaisser pour lui répondre. Pendant qu'il parlait, elle continuer à le détailler, tout comme elle l'avait fait en s'approchant du comptoir quelques secondes auparavant.

Il n'avait pas les mains d'un littéraire, mais elle savait que cela ne voulait rien dire. Cependant, elle avait l'impression que l'homme n'était pas vraiment venu pour les livres. Elle connaissait le regard d'un amoureux de la lecture lorsqu'il entrait dans son temple, et cet homme-là n'avait pas ce regard.

Elle se réprimanda intérieurement. Elle avait réussi à trouver un emploi, elle devait le conserver, et ce n'est pas en renvoyant chaque client qui ne bavait pas devant ses rayonnages qu'elle y arriverait.

Alors qu'elle allait répondre à l'homme en face d'elle, Amenadiel sauta de l'étagère et se dirigea vers sa maîtresse, non sans feuler en direction du client au passage. Misery haussa un sourcil. Amenadiel ne feulait jamais, et cela l'inquiétait un peu. Elle n'en laissa cependant rien paraître, se décidant enfin à répondre à l'homme.

Les livres méritent le plus grand soins. Ils ont le pouvoir de nous tuer si on ne les bichonne pas.

Une fois sa phrase finie, elle se pencha vers son interlocuteur, posant les mains à plat sur le comptoir pour prendre appui. Elle avait ancré son regard bleu dans celui de l'homme qui lui faisait face, et elle n'avait aucunement l'intention de détourner le regard.

Est-ce que vous aimez les livres, Monsieur ?

Elle pencha sa tête sur le côté une fois sa phrase finie, comme si cela allait l'aider à sonder l'âme de l'autre, et attendit la réponse.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Lun 18 Juin - 11:12


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



L'apparition furtive du chat ne fit pas sursauter mais reculer un peu Jerôme. Il s'était défait de son appui contre le comptoir et avait regardé l'animal rejoindre la nouvelle vendeuse avec de grands yeux assombris. Le fait qu'il en ait après lui ne l'étonna pas vraiment. Mais il préféra ignorer le feulement du félin pour reporter son attention sur la femme qui lui répondait de cette phrase pour le moins étrange. Sa façon de personnifier les livres, c'était un peu délirant, et l'homme préféra prendre cela pour de l'humour de libraire. C'est pourquoi il s'était laissé aller à un sourire légèrement amusé. Jusqu'à ce que la commerçante se penche vers lui comme pour lui faire des confidences. Sur quoi il tendit l'oreille sans lâcher le regard extrêmement clair, presque perçant de son interlocutrice. Malheureusement cette fois Jerôme avait la terrible impression qu'elle était parfaitement sérieuse. Il ne se sentait donc pas de lui répondre par la négative, tout simplement parce que cela ruinerait ses chances d'avoir ne serait-ce qu'une minime conversation avec elle.

- Eh bien... disons que cela dépend des livres, Madame. Il s'était permis de l'appeler ainsi en songeant qu'elle avait tout l'air d'une femme mariée. Voyez-vous, je suis aujourd'hui à la recherche de livres bien particuliers et il ma semblé intelligent de vous demander conseil, puisque c'est votre profession.

Cette fois c'est Jerôme qui se rapprocha de la vendeuse, maintenant que l'animal poilu s'était un peu éloigné. Il prit tout de même soin de ne pas poser un seul membre sur le comptoir. Il reprit en chuchotant, en espérant suciter la curiosité et la discrétion de cette dame.

- Je travaille pour le Ministère, et je suis là concernant une affaire délicate.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Lun 18 Juin - 14:00


La jeune femme avait plissé les yeux lorsqu'il lui avait dit que son amour des livres dépendaient de ceux-ci. Elle ne concevait pas que l'on puisse aimer certains livres plus que d'autres. Pour elle, chaque ouvrage avait sa part de science ou de divertissement à apporter à un homme, et en mettre de côté était tout bonnement absurde à ses yeux.

Lorsqu'il avait appelée Madame, elle avait eu un sourire dédaigneux. Avait-elle l'air d'une femme mariée ? Aucun homme ne l'avait jamais approchée, ni aucune femme d'ailleurs. Elle faisait fuir les gens qui cherchaient trop à la connaître, et cela lui convenait.

Elle l'avait tout de même repris, lançant un "Mademoiselle" sans être même sûre qu'il l'ait entendu.

Alors qu'il se penchait un peu plus pour lui parler, elle nota en retenant un sourire qu'il ne posait pas ses mains sur le comptoir, et il avait raison. Du coin de l'oeil elle voyait Amenadiel, vers la réserve, entrain de faire le dos rond et de regarder l'homme, le poil hérissé sur le dos. La réaction de l'animal ne mentait pas, cet homme n'était pas net, elle le sentait aussi. Mais elle se devait de faire un minimum bonne figure.

Elle se rapprocha un peu plus pour entendre ce qu'il avait à lui dire, et laissa un rire bref lui échapper. Lorsqu'elle lui répondit ce fut cependant sur le même ton bas de la confidence.

Ecoutez Monsieur l'employé du Ministère, ici vous pouvez être Ministre de la Magie ou étudiant à Poudlard, tout le monde est au même niveau. Je n'ai que faire de votre affaire délicate ou que sais-je encore. Alors la moindre des choses serait de me donner votre nom, comme n'importe quel client le ferait.

Elle l'avait laissé répondre, puis avait repris, sur le même ton de fausse confidence.

Et quel genre de livre peut bien chercher un employé du Ministère qui serait sur une "affaire délicate" ? Après tout cette librairie est certes bien fournie mais elle est tout de même banale. Pas tellement de raretés en rayons. A moins que vous ne cherchiez autre chose ?

Elle avait dit cela en plissant à nouveau les yeux, sentant que peut-être ce n'était pas l'amour du livre qui avait encouragé son interlocuteur à entrer. Et si tel était le cas, l'homme devrait s'attendre à avoir encore plus de difficultés que prévu pour amadouer la jeune femme.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Lun 18 Juin - 19:19


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



Bien sûr Jerôme avait perçu la façon dont la vendeuse le regardait : cette suspiscion dans les yeux, il l'avait déjà vu maintes et maintes fois. Et il l'avait également entendu le reprendre quant au fait qu'elle était célibataire, ou tout du moins qu'elle nétait pas mariée, ce qui malgré l'étonnement, ne se fit pas remarquer sur le visage du brun. Il fit en sorte de ne rien laisser paraître pour contrôler la situation. Enfin jusqu'à ce qu'elle se mette à rire un peu et qu'elle décide de lui répondre avec ce dédain légèrement offensant.

- Pardonnez-moi, je ne savais pas que vous teniez un registre de votre clientelle..., dit-il en haussant les épaule, la tête haute. Si c'est le cas alors je vous donnerai mon nom mais seulement en échange d'un autre nom. Si ce n'est pas le cas je ne vois pas pourquoi je vous communiquerait cette information avant même de vous avoir acheté ne serait-ce qu'un marque-page en plume.

Il avait dit cela en attrapant de sa main gauche l'un des marque-page élégant mais un peu trop criard. Il l'avait élevé au niveau de ses yeux pour l'observer un peu avant de le renfoncer dans son récipient avec les autres. Visiblement la femme n'avait pas l'intention de lui lâcher la grappe aussi vite et elle était du genre tenace. Alors qu'elle le questionnait à nouveau, coomme si elle le soupçonnait de lui mentir et de ne pas travailler au Ministère, il préféra sortir de l'intérieur de sa cape le badge personnel qui indiquait :

Responsable du Service des Nuisibles
Département du contrôle et de la régulation des créatures magiques

- Alors, vous pensez pouvoir m'aider sur ce coup là, Mademoiselle... ?

Cette fois il mettait un peu plus la commerçante dans la confidence en lui dévoilant une information. D'un autre côté il tentait de lui sous-tirer son identité car il ne la connaissait pas du tout. Et une fois qu'ils auraient un peu plus échangé de banalité, il espérait pouvoir avoir accès au registre qu'elle tenait, en espérant qu'elle en tenait un.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Mar 19 Juin - 9:41


Misery avait regardé le badge plus par politesse que par intérêt réel. Services des Nuisibles... Cela ne lui plaisait absolument pas . L'homme en face d'elle, dont elle ne savait toujours pas le nom, venait de lui demander le sien. Elle continuait de le fixer, essayant de sonder l'insondable.

Misery Clairborne.

Elle savait que son nom prêtait parfois à sourire. Qui aurait l'idée d'appeler sa fille Misère ? Un fan de littérature moldue tout simplement. Il semblait à la jeune femme qu'elle avait perçu une lueur d'intérêt dans les yeux de son interlocuteur lorsqu'il avait parlé d'un éventuel registre, et elle préféra calmer le jeu d'entrée.

Je n'ai aucun registre Monsieur. Tout est là...

Elle avait fini sa phrase en désignant son crâne du bout du doigt. La libraire avait une très bonne mémoire, et ne ressentait donc nullement le besoin de tenir un registre.

Elle était restée penchée sur le comptoir. Bien que cet homme ne lui inspirât aucune confiance, elle avait compris qu'elle devrait lui donner ce qu'il voulait pour qu'il la laisse tranquille. Elle laissa donc passer une minute ou deux avant de reprendre.

Pourriez-vous, s'il vous plait, me donner votre nom avant que je voie si je peux vous aider ou pas ?

Misery ne voulait pas dire que si l'homme ne lui donnait pas son nom elle ne l'aiderait pas. Mais seulement qu'elle détestait ne pas savoir à qui elle avait à faire. Et peut-être serait-elle en de meilleures dispositions ensuite.... Peut-être....
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Mar 19 Juin - 11:16


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



Il pensait qu'en entendant son nom il aurait été plus éclairé sur la personne à qui il avait à faire, cependance ce nom, Misery Clairborne, ne lui disait absolument rien du tout. Tant pis, il en apprendrait davantage ailleurs sur elle. Mais elle n'était pas le problème pour l'instant, du moins tant qu'elle n'était pas trop difficile à cuisiner, ce qui restait encore à voir...

- D'accord, si vous n'avez pas de registre, votre seule parole suffira.

Il lui adressa un sourire qui se voulait cordial mais rassurant, comme si ça pouvait détendre l'atmosphère légèrement tendue qui s'était immiscée entre eux. Mais après un silence un peu pesant qui se voulait évaluateur, elle renchérit avec une question insistante. Jerôme se retint de soupirer et se pinça les lèvres. Il finit par relêcher ses épaules dans un murmur "Très bien.."

- Je m'appelle Jerôme Donell.

Comme si sa réponse allait suciter une quelconque réaction, il attendit un peu en regardant le visage de la commerçante. C'est en l'observant aussi attentivement qu'il réalisa qu'il avait dû mal à passer outre les yeux si bleu de cette femme. Elle avait beau être froide en apparence, ce regard le réchauffait en quelque sorte. C'était déroutant. Suffisamment en tout cas pour qu'il ne sache pas tout de suite quoi dire.

- Est-ce que vous avez eu l'occasion de travailler avec le personnel de Poudlard ces derniers temps ?

C'était cru et un peu direct de poser cette question. Lui-même n'était pas sûr d'avoir utilisé les bons mots. Et qu'est-ce que cela avait à voir avec les créatures nuisibles hein ? Voilà ce qu'elle allait se demander. Ou peut-être qu'elle ne se le permettrait pas.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Mar 19 Juin - 14:30


La jeune femme avait à peine réagi au nom de Jérôme Donell, ce nom ne lui disait rien. Elle savait au moins que ce n'était pas l'un des abrutis qui l'avaient molestée durant ses sept années à Poudlard, au point de lui donner envie de quitter le monde magique pendant toutes ces années.

Elle sentait le regard persistant de Jérôme sur elle, du moins dans ses yeux à elle. Elle y était habituée. Les hommes avaient tendance à bloquer sur ses yeux, mais ils débloquaient souvent bien vite en la connaissant un peu plus, et elle ne faisait rien pour arranger cela.

La question de l'employé du Ministère, dans un premier temps, la laissa interdite. Elle réfléchit durant quelques secondes, continuant à examiner le brun. Le rapprochement avec le badge qu'elle avait vu un peu plus tôt se fit immédiatement.

C'était décidé pour elle, elle n'aimait pas cet homme. Du moins pas ce qu'elle en voyait depuis son entrée dans la boutique. Avant de lui répondre, elle prit Amenadiel (qui était revenu vers elle tout doucement) dans ses bras, et lui flatta le ventre quelques secondes avant de le reposer.

Elle reporta finalement son attention sur Jérôme et cette fois elle contourna le comptoir pour s'approcher de lui.

Et bien, comme tous les commerçants je suppose, j'ai une liste de tous les employés de Poudlard. Mais je ne suis là que depuis moins d'un mois, je n'ai pas encore eu à faire à eux.

Ceci dit, elle se rapprocha encore un peu de lui, parlant plus bas. s'ils avaient été plus nombreux dans la boutique, seul le brun l'aurait entendue.

Vous voulez dire qu'il y aurait des Nuisibles au sein même du personnel de Poudlard ? Merlin !

Elle ne put s'empêcher de laisser naitre un léger sourire sur ses lèvres. Et puis d'ajouter, d'un ton beaucoup plus sérieux.

Si tel était le cas, les livres me protègent. Comme je vous l'ai dit, ils peuvent tuer, et particulièrement ceux qui leur veulent du mal.

Après avoir dit cela elle s'assit sur le comptoir, les bras croisés, un léger sourire en coin flottant toujours sur son visage si pâle.

Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Jeu 21 Juin - 9:35


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



Le silence qui avait pesé un peu sur la conversation avait été l'occasion pour Jerôme de réfléchir à comment aborder la suite, même s'il aurait préféré que le chat reste bien éloigné de lui. Le fait que la commerçante le rejoigne de l'autre côté du comptoir le déstabilisa un instant. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle quitte sa place, tout ça pour lui répondre ? M'enfin il se redressa bien vite, et se tourna sur le côté de sote à lui faire à nouveau face. Elle lui révéla alors qu'elle n'était pas ici depuis longtemps et malheureusement pour le brun elle ne lui serait pas d'une grande aide. Si elle n'était vendeuse dans cette boutique que depuis novembre et qu'elle n'avait pas encore croisé la moindre jeune femme rousse aux yeux bleus, il n'aurait qu'à repasser plus tard.. peut-être la semaine prochaine. Mais la façon dont les yeux clairs de Misery Clairborne s'approchèrent de lui lui laissèrent espérer qu'elle avait quelque chose à lui apprendre. Jerôme senti ses dents se serrer en entendant la fausse question de la femme qui ne faisait en fait que se moquer de lui ?

- Tout dépend ce que vous appelez nuisibles...

Il avait lancé ça sans réfléchir, un peu d'un ton vague et mystérieux alors que la femme aux cheveux noirs s'asseyait sur le comptoir avec aisance. Il ne pu s'empêcher de la suivre du regard et le sourire qu'elle gardait sur ses lèvres était assez subtile pour le laisser perplexe.

- Mais si vous n'avez pas encore croisé les salariés de Poudlard alors.. vous n'aurez qu'à me contacter lorsqu'on vous aura rendu visite. Vous connaissez mon nom et mon Département maintenant, rien de plus facile pour m'envoyer un hibou.

Il avait dit cela tout simplement, clairement. Et peut-être qu'au fond il espérait que la commerçante le retiendrait pour lui divulguer une information, ou pour n'importe quoi d'autre. Il avait horreur de repartir bredouille. Et il avait cette désagréable sensation de s'être pointé chez la mauvaise personne. Il vallait mieux qu'il ne se soit pas trompé, parce que si quelqu'un apprenait que Jerôme Donell faisait ses enquêtes personnelles sur son temps de travail en usant de son badge de membre du Ministère... Cela pourrait tout simplement griller sa couverture. Et cette fois les Augures ne le laisseraient sûrement pas en vie. Il avait eu de la chance une fois mais n'en aurait pas deux fois.

- Je pourrais vous en dire plus mais je pense que vous savez lire les journaux, comme tout le monde.

Jerôme fit quelques pas de côté en faisant mine d'observer la boutique et les colones de livres qu'il restait à ranger derrière le comptoir de la libraire. Il se dirigeait oucement vers la porte par laquelle il était entrée, tout en veillant à ce que le chat ne le suive pas, que ce soit de près ou de loin.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Jeu 21 Juin - 9:59


La jeune femme continuait de fixer Jérôme d'un regard étrange, mi intrigué, mi investigateur. Cependant la dernière phrase de l'homme retint son attention. Lire les journaux ? Et puis quoi encore ? Elle ne faisait pas partie de ces commères en manque de ragots qui avaient besoin de tourner les pages de la Gazette du Sorcier pour s'inventer une vie. Elle avait fini par se lever, esquissant quelques pas vers le brun qui se dirigeait doucement vers la porte d'entrée.

La jeune libraire était partagée entre plusieurs volontés. Elle voulait que Jérôme parte, mais en même temps voulait qu'il reste. Elle ne voulait pas en savoir plus sur l'homme, mais en même temps avait la désagréable impression qu'il fallait qu'elle en sache plus pour comprendre, ou non, pourquoi elle n'aimait pas ce qu'elle voyait de l'individu qui regardait en ce moment les rayonnages de sa boutique.

Au bout de quelques secondes, elle finit par prendre la parole, du même ton légèrement froid qu'elle employait depuis le début de la conversation.

Je n'accorde que peu de crédit aux ramassis d'insanités et de faux sensationnel que sont les torchons quotidiens. Par conséquent non, je ne lirai pas les journaux, comme tout le monde. Mais peut-être qu'un professionnel tel que vous saura m'éclairer sur ce dont je dois me méfier, ou ce que je dois surveiller.

Elle avait bien insisté sur le mot "professionnel". Elle ne portait absolument aucun intérêt à la fonction de Jérôme, mais pensait en revanche, à tort ou a raison, que cette même fonction gonflait légèrement l'égo du brun. Et elle comptait bien lui montrer qu'elle ne faisait pas partie des greluches (peut-être habituelles pour lui), qui fondaient à la vue d'un badge du ministère.

Si Monsieur Donell voulait des renseignements, il allait ramer pour les obtenir, si tant est qu'il les obtienne.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Ven 22 Juin - 17:19


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



Pour tout avouer, Je^rome ne s’était pas attendu à recevoir une telle réponse, aussi tranchée, de la part de la libraire. Elle avait l’air sûr d’elle. C’était peut-être ce ton froid qui la rendait si impressionnante, ou sa façon de voir les choses, de voir les livres… En tout cas, son intervention eut le mérite de stoper l’homme dans sa fuite vers la sortie. Il avait cru comprendre que le fait de l’appeler « professionnel » avait été ironique, et il ne s’en offusqua pas. Il prit alors soin de se tourner vers son interlcutricepour lui répondre. uisqu’elle semblait ignorer l’actualité, il allait pouvoir lui faire part de ses propres idées intolérantes. Il pensait bien qu’une femme qui aime autant lire qu’une libraire ne serait pas facile à mettre dans sa poche, mais peut-être était-elle déjà convaincu que le monde des sorciers ne tournait pas bien rond.

- Figurez-vous que le personnel de Poudlard cache quelques hybrides dans ses rangs, dont au moins un demi-vampire. Autant dire que ce genre de chose fait peur à certains adultes qui ont retiré leur enfant de l’école. Pas sûr que tout ça soit fructueux pour le commerce que vous venez de reprendre…

C’était tactique. Être libraire pour lire d’accord, mais pour lire il fallait pouvoir se payer de quoi vivre. Miss Clairborne. Il espérait l’avoir piqué au bon endroit, et qu’elle ne se braque pas. Parce que vu la façon dont elle s’intéressait à sa boule de poil, il y avait des chance pour qu’elle n’ait rien contre les créatures, et même qu’elle soit du genre à vouloir protéger ces espèces que Jerôme appelait volontiers des nuisibles.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Mar 26 Juin - 10:42


La jeune femme haussa un sourcil suite à la dernière phrase de l'homme. Manifestement celui-ci n'avait pas tout à fait compris ses motivations pour le métier de libraire. Elle avait continué à s'approcher de lui, ne souhaitant pas que les insanités qui sortaient de sa bouche puissent être entendues dehors. Lorsqu'il avait parlé d'hybrides, elle n'avait rien dit, attendant la fin de sa tirade. Ceci fait, elle fit un geste de la main, comme pour balayer tout ce que Jérôme venait de dire.

Vous savez Monsieur Donell, je sais ce qu'il se passe. Et je pense savoir ce que vous essayez de faire. Des hybrides à Poudlard ? Soit ! Fut un temps (pas si ancien d'ailleurs), où ce n'étaient pas les hybrides, mais les gens comme moi, des nés-moldus, qui étions chassés. Je ne l'ai pas connu, et fort heureusement, cela m'aurait un peu plus dégoutée de la magie.

Elle laissa quelques secondes à l'homme pour assimiler ce qu'elle venait de dire, avant de reprendre, d'un ton un peu moins froid, mais en revanche, beaucoup plus ironique.

Un semi-vampire à Poudlard ? Juste ciel ! Mais que font les autorités ? Ah oui, elle viennent interroger une libraire au lieu de se déplacer sur le lieu du "problème" !

Elle avait bien fait en sorte que le mot problème sonne faux dans sa bouche. Amenadiel était maintenant assis devant elle, fixant Jérôme de ce regard malaisant que connaissent si bien les gens ayant un chat. Ce regard qui ne plie pas, et auquel on ose difficilement se soustraire de peur de se faire bouffer.

Qu'attendez-vous de moi Monsieur Donell ?

La question était venue, un peu brutale peut-être, mais elle voulait savoir ce qu'avait l'employé du ministère derrière la tête.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Mar 3 Juil - 8:47


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



Jerôme sentit imméditament que rien de positif ne sortirait de la bouche de la commerçante lorsqu'elle balança son bras comme intérieurement écoeurée par ce qu'il venait de dire. Et il n'eut pas tord. Au lieu d'aller dans son sens, elle lui rabacha ce qu'une "victime" ou proche de victime aurait pu lui dire. Une leçon de morale en somme. Et il allait répliquer lorsqu'elle déblatéra sur la chasse aux moldus, cause sur laquelle lui ne s'était jamais vraiment positiionné par manque d'opinion tranchée. Sauf qu'elle ne lui en laissa pas vraiment suffisament le temps. Ou bien était-il devenu met face à la prestance folle de Misery Clairborne ? En tout cas, elle venait de littéralement lui clouer le bec en rejetant la faute sur lui et son interrogatoire bidon.

- Vous avez raison, laissez tomber, je perds mon temps ici...

Alors qu'il baissait un peu la tête pour fuir le regard persant et insistant de la brune, il tomba sur les yeux assassins du chat et ne pu soutenir son regard plus d'une seconde. Il préférait encore renocntrer les yeux bleu de Miss Clairborne plutôt que ceux de ce petit monstre à poil. Et il avait comme l'impression maintenant d'avoir été pris la main dans le sac.

- Je ne vous demanderais rien de plus pour aujourd'hui. Et puisque vous ne semblez pas encline à comprendre que je ne suis pas là pour discriminer les hybrides mais bien pour les aider, je ne vous demanderais sans doute rien d'autre, plus jamais.

Il haussa les épaules. Ce que ça avait pu lui coûter de parler des hybrides en ces termes si tolérants. Mentir était une seconde nature chez lui, mais dire le contraire de sa pensée était assez pesant. Néanmoins, il espérait que ce fut assez sincère dans sa bouche. Après tout, il avait pensé à Emily Atkins en disant cela. Ne voulait-il pas réellement la protéger, elle ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Mar 3 Juil - 10:51


Misery regarda Jérôme Donell, d'un regard quelque peu différent de ceux auxquels il avait eu droit jusque là. elle ne l'avait pas senti forcément sincère dans sa dernière phrase, mais en même temps elle n'avait pas eu non plus l'impression qu'il mentait totalement.

Si elle avait eu une vie sociale normale, elle aurait peut-être fini par se dire qu'une femme pouvait être la cause de tout ça, mais Misery n'avait jamais connu l'amour, ni même l'affection de la gente masculine. C'est donc presque innocemment qu'elle demanda.

Qui voulez-vous protéger ? Vous ou eux ?

Elle n'avait pas dit cela méchamment, elle essayait simplement de comprendre l'homme qui se tenait devant elle. Elle le sentait bizarrement tiraillé. Une seconde il parlait des hybrides comme s'il avait envie de les exterminer un par un, et celle d'après il disait qu'il voulait les protéger, et on pouvait presque penser qu'il y avait un peu de vrai.

Voyant que l'homme était incommodé par Amenadiel, elle se décida à amener le chat dans la réserve et en fermer la porte, se disant que peut-être Jérôme serait-il moins froid sans la présence du chat qu'il n'avait absolument pas l'air d'apprécier.

Ceci fait, elle revint près du comptoir, sur lequel elle se rassit. Se faisant, elle jeta un oeil à sa baguette, posée derrière le comptoir. La jeune femme ne l'avait jamais sur elle, et à vrai dire cela faisait des années qu'elle ne s'en était pas servie. Elle espérait simplement pouvoir la récupérer à temps si jamais son interlocuteur décidait de l'attaquer. Car oui, la libraire restait méfiante, comme à son habitude.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Mer 18 Juil - 0:09


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



*Peut-être les deux* pensa-t-il immédiatement, sans avoir vraiment à y réfléchir. Pourtant il ne se voyait pas balancer cela à haute voix. Et après tout, il n'avait aucune obligation à répondre à cette bonne femme, aussi belle soit-elle, aussi instante soit-elle. Il finit par hausser les épaules en guise de réplique. Et ce qu'il savait faire de mieux dans ces moments-là, c'était changer de sujet, déborder sur une autre conversation pour faire oublier la première. C'est lorsque la brune revint derrière le comptoir après avoir éloigné la bête féroce de la vue de Jerôme, qu'il reprit la parole, un fin sourire sur les lèvres.

- Vous avez l'air d'aimer les animaux, en tout cas les chats..

Bien sûr, il faisait référence à cette boule de poils terrifiante qui venait de quitter son champ de vision, mais il désigna également de la tête plusieurs cadres photos suspendus au-dessus de la libraire, dans lesquels des chats gambadaient, jouaient ou se léchaient la patte. Sûrement une fanatique de ces félins miniature. C'est ce que pensa l'homme, même s'il ne le montrait pas.

- Peut-être pas autant que les livres, cependant.

C'était en quelque sorte sa façon de montrer à Misery qu'il l'avait plus ou moins analysée. Il avait su lire en elle, ou du moins dans ce qui l'entourait, et il était presque sûr de ne pas se tromper sur le peu qu'il venait de déballer. Il ne s'était pour autant pas rapproché du comptoir. Jerôme restait immobile, entre la porte de sortie et les étagères, mais à découvert pour pouvoir regarder la commerçante lorsqu'elle lui répondrait.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Lun 13 Aoû - 10:47


Misery sourit suite à la phrase de l'homme en face d'elle. Un vrai sourire, pour une fois. Elle s'était assise sur le rebord du comptoir pendant qu'il parlait, jetant un coup d'oeil à ses photos de chat alors qu'il les mentionnait.

Ce qu'il disait étaient des vérités assez faciles à deviner. Après tout, elle était libraire et lui avait parlé des livres comme elle aurait parlé d'un groupe de personnes. Quant aux chats... et bien Amenadiel s'était bien fait remarquer.

Alors qu'il finissait, elle le jaugea, une fois de plus, sans vraiment s'en cacher. Elle ne le matait pas vraiment, elle essayait juste de s'en faire une idée, tout en reconnaissant qu'une femme intéressée par des relations avec la gent masculine l'aurait trouvé séduisant.

Au bout de deux bonnes minutes, elle décida qu'elle allait peut-être lui laisser une chance. Elle ne l'aimait toujours pas, mais elle avait senti quelque chose, lorsqu'elle lui avait demandé qui il voulait protéger. Et pour savoir si elle avait rêvé ou pas, elle devait lui laisser une chance. Mais avant, elle devait lui répondre.

Effectivement j'aime les chats, vous êtes "fin" observateur. Je pense qu'ils sont bien plus fidèles que le genre humain. Quant aux livres... Je ne les aime pas, je les traite avec le respect qu'ils méritent. Et vous Monsieur Donell ? Qu'est-ce que vous aimez ?

Elle le laissa répondre, puis finit par se décider. Elle traina un fauteuil qui était contre le mur de l'autre côté du comptoir. Elle n'avait même pas pensé à utiliser sa baguette, et se doutait que cela risquait d'étonner son interlocuteur. Mais elle ne pouvait pas, c'était plus fort qu'elle. La magie lui faisait trop peur.

Elle invita Jérôme à s'asseoir en face d'elle, puis prit la parole.

Bien, dîtes-moi ce que vous voulez savoir.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Jeu 16 Aoû - 0:55


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00


Décidemment, il tombait toujours à côté avec cette femme-là. Même si elle avait décidé de continuer la conversation tout en se mettant bien à l'aise sur son comptoir, elle venait de toiser Jerôme en lui faisait comprendre que ça petite analyse pseudo psychologique était bidon. C'était vrai, c'était totalement bidon et Miss Clairborne était loin d'être dupe. Il cru même la voir l'observer avec insistance, comme si elle cherchait une faille plus importante encore en lui. C'est pourquoi il se redressa sur ses jambes et croisa les bras, comme pour fermer son corps autant que son esprit à toute intrusion.

Jerôme passa une main précise sur son menton qu'il caressa comme l'aurait fait un homme en pleine réflexion. Il ne comptait plus bouger de là mais à vrai dire il ne savait pas quoi dire. Elle l'avait pris au dépourvu avec sa question presque intime. Le mieux, pour paraître sincère, était de dire la vérité. Alors Jerôme réfléchit réellement à la question pendant un court instant. Qu'aimait-il au juste ?

- J'aime les femmes.

C'était sorti tout seul, sur un ton assez neutre, assez banal, mais surtout très vrai. C'était certainement l'une des choses à laquelle le brun était le plus attaché dans la vie, après sa cause pour ROCEH. Les femmes... Et en ce moment, une en particulier, ce qui était plutôt rare. En tout cas sa réponse avait dû la convaincre puisqu'elle n'avait pas enchainé et qu'elle avait même décidé de lui faire une place pour discuter. Peut-être que cela l'avait tout simplement surprise au point de la rendre muette.

- Euh.. je vous remercie mais le siège ne sera pas nécessaire, dit-il avant toute chose. Sans bouger il regardait toujours la libraire qui avait pris la peine de se déplacer pour le faire asseoir. Mais il devait s'avouer aimer avoir le contrôl, et en refusant de s'asseoir il montrait à cette femme qu'elle ne l'avait pas dans sa poche, loin de là.

- Ce que je veux savoir, c'est très simple : tout ce qui vous parait louche. Si un client vous semble très, trop, intéressé par les créatures magiques, surtout les créatures dangereuses de catégorie cinq ou quatre, j'aimerai en être informé. Cela peut aussi bien être un chercheur qu'un futur traficant.

Jerôme fit deux grands pas vers le comptoir et se pencha au dessus pour parler de sorte à ce que seule Misery puisse entendre.

- En clair, je vous demande de rester sur vos garde quant à votre clientel et d'avoir des yeux un peu partout. Je vous le demande en tant qu'employer du Ministère.

Sa dernière phrase se voulait disuasive. Jerôme ne la menaçait pas directement, mais il espérait lui mettre plus ou moins la pression pour être sûr que cela fonctionne. C'était un entre  deux entre la manière forte et la manière douce.  
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Misery Clairborne
avatar
Marchands
Revelio
Né moldu Age RPG : 31
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Très douée en histoire de la magie lors de sa scolarité

Emploi(s) : • Libraire à Fleury & Bott - Ancienne Serdaigle


Patronus : Hibou
Epouvantard : Un livre en feu
Amortentia : L'odeur du parchemin
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Jeu 16 Aoû - 9:34


La libraire avait écouté tout ce que Jérôme avait à dire sans broncher, hochant simplement la tête de temps à autre. Surveiller sa clientèle, elle pouvait le faire. Ce qu'elle ne saisissait pas, c'était dans quel but. La jeune femme avait beau ne pas porter la magie dans son cœur, elle ne voulait pas non plus envoyer qui que ce soit à l'échafaud. Après que Jérôme eut parlé, la jeune femme resta silencieuse quelques instant, en proie à une intense réflexion. Elle ne savait toujours pas si elle comptait aider ou non cet homme, qui rentrait dans sa boutique de manière si cavalière. Elle entendait Amenadiel derrière la porte, qui miaulait. Ne souhaitant pas se lever, car elle savait que se détourner du brun à ce moment précis la mettrait en position de dominée, ce qu'elle refusait catégoriquement, elle prit sa baguette. La main tremblante, elle la dirigea vers la porte, et prononça un "alohomora" tremblotant, qui fonctionna tout de même, ce qui la rassura grandement. Etre obligée de réitérer le sort n'aurait pas joué en sa faveur à ce moment précis.

Elle posa la baguette et se retourna vers Jérôme, bien plus confiante maintenant qu'elle n'avait plus ce bout de bois de malheur dans les mains. Jérôme était encore proche d'elle, du fait de sa pseudo-confidence, avec laquelle il avait terminé sa tirade.

Dîtes-moi...

Elle se pencha un peu plus vers lui, de manière à murmurer tout près de son oreille, une main posé en appui sur le bras musclé du brun.

Quel intérêt aurais-je à jouer les espions du Ministère ? Si ce n'est à perdre mes clients les uns après les autres ?

Elle avait dit cela sur un ton sensuel, dont elle n'avait même pas conscience. Elle s'éloigna lentement de l'homme, le regardant droit dans les yeux, un sourire en coin amusé affiché sur son visage. Elle commençait à savoir ce qu'elle allait faire, mais elle comptait bien avoir des explications avant de faire un choix définitif.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1179-journal-de-misery-clairborne http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1160-misery-clairborne-valide#4458
Jerôme Donell
avatar
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   Mer 22 Aoû - 13:54


Enquête approfondie



Mardi 25 novembre 2025 vers 11h00



Ce qui interrompi plus ou moins la conversation entre les deux sorciers furent les miaulements exaspérants d'un chat planqué derrière la porte qui donnait dans l'arrière boutique. Ce qui attira tout de suite l'intention de Jerôme fut cette mystérieuse porte. Il se demanda un instant ce qui pouvait bien se trouver la derrière sachant qu'un chat y passait certainement le plus clair de son temps. N'y avait-il que des livres ? Les sourcils froncé il sorti de sa réflexion lorsque la porte s'ouvrit devant ses yeux. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il reporta son regard sur la libraire et son bras tremblant. D'un air suspicieux il observa la femme qui reposa aussitôt sa baguette comme si elle n'aimait pas spécialement être en contact avec l'objet.

La voix féminine et assez charmante qui s'éleva à nouveau d'entre les lèvres de la brune le fit néanmoins oublier ce détail sûrement anodin. Le fait qu'elle se penche encore vers lui qui n'avait absolument pas changé de position le surpris un peu. Mais ce à quoi il ne s'attendait pas du tout c'était ce geste tactile et presqu'indéscent au vue de la situation. Contrairement à ce qu'il aurait pu penser en commençant à converser avec cette femme, il n'y avait  rien de désagréable à se retrouver en son contact. Il faut dire qu'elle avait employé un ton assez inhabituel, presque... aguicheur en fait. C'est ce qui déstabilisa totalement Jerôme bien qu'il ait plus ou moins l'habitude de ce genre de chose. La phrase qu'elle venait de lui balancer prenait un double sens caché étant donné la façon dont elle l'avait dite. Ce n'est qu'à ce moment-là, lorsqu'elle le lâcha sans lâcher son regard des yeux, qu'il se recula un peu pour mettre de la distance entre eux.  

- Vous savez... il y a toujours intérêt à être du côté du pouvoir. Le fait est que le Ministère finit toujours par gagner. Si vous acceptez de fournir votre aide, on vous en sera reconnaissant.

Sans aucune marque de faiblesse sur le visage qui pourrait traduire le fait qu'il était délibérément en train de mentir, il finit par lui adresser un petit sourire. Cmme si un sourire en plus mettrait Miss Clairborne en confiance. Néanmoins il réfléchit un peu plus à la façon dont elle lui avait posé sa quesiton juste avant, et il ne pu s'empêcher de penser qu'il y avait autre chose dans sa demande. Voulait-elle un échange de bon procédé entre elle et Jerôme ? Elle l'aide et lui... qu'est-ce qu'elle avait sous-entendu ?

- Je suis certain que vous êtes capable de fidéliser votre clientel, ou du moins de ne pas la faire fuir. La subtilité c'est plutôt votre domaine, n'est ce pas ? Il marqua une courte pause. Il venait de faire référence à la façon tordue dont elle lui avait posé sa question. Mais... si vous avez des revendications, dites toujours. Je verrai si je peux les satisfaire.

Jerôme était prêt à donner de sa personne. Après tout, les Augures avaient été clairs avec lui et après ce qu'il leur avait fait, il devait regagner leur confiance. S'il devait se plier en quatre pour rassasier une libraire excentrique, alors il le ferait.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Contenu sponsorisé
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le comptoir   


Le comptoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Comptoir d'Argent de Lune d'Argent
» Derrière le comptoir .. Kevin et Jana
» 10000 Brèves de comptoir
» Le comptoir de Ginette
» RPG Maker Charset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium Leviosa :: Londres :: Chemin de Traverse :: Fleury et Bott-