............................................. Levez le voile sur le monde magique inspiré de JK Rowling, en 2026...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionPortailS'enregistrer

Partagez
 

 Chambre n°017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Staff
Revelio
Inconnu Age RPG : 0
Emploi(s) :
- Fondateur

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Chambre n°017   Chambre n°017 Icon_minitimeMar 4 Juil - 17:48






Chambre n°017






En venant de la salle des urgences, la chambre n°17 est la quatrième du couloir, à gauche. Les murs sont verts, le lit confortable a des draps blancs et est situé au milieu de la pièce. Une table de nuit en bois clair flanque le lit, avec une lampe de chevet. Juste au-dessus, suffisamment haut pour qu'on ne s'y cogne pas, on a une étagère qui peut servir de bibliothèque, entre autres choses. Une plante verte descendante - parfaitement inerte et inoffensive - est posée dessus. Une armoire à pharmacie, que seuls les employés peuvent ouvrir, est emplie de potions et onguents de soins. Une cloche magique, fixée à l'étagère au-dessus du lit, permet d'appeler quelqu'un en cas de problème.

[Les règles classiques du RP s'appliquent ici]




Lunatik ©


______________________________


Chambre n°017 Mdj_ph10

Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com
Sam Walker
Sam Walker
Adultes
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 25
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Transplanage

Emploi(s) : • Médicomage

Camp : Neutre
Patronus : Occamy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chambre n°017   Chambre n°017 Icon_minitimeMer 9 Mai - 18:54


Chambre n°017 Mv5d

A la recherche du passé perdu [RP avec Emily Atkins, dimanche 9 novembre 2025 vers 11h]


La journée avait bien commencé. Les urgences étaient vides, et les quelques patients qui s'y pressaient étaient destinés aux étages de soins relatifs aux potions ou aux sortilèges. Une bonne matinée pour former les internes aux soins simples. A propos de de stagiaires, c'en est justement un qui rompait le calme des deux premiers étages. Le jeune travaillait dans une animalerie et avait manqué de respect à un hippogriffe. Heureusement que son collègue n'était pas loin et qu'il avait pu transplaner avec le gamin, mais prit dans l'urgence et très inquiet, il se désartibulait en arrivant à l'hôpital. Ou comment faire d'une pierre deux coups…
L'ainé était emmené au premier étage afin de recevoir le traitement d'essence de dictane pendant que le second était monté au second. Je lui prenais la main et lui parlait en commençant à refermer les plaies béantes dans son estomac. Une fois installé dans une chambre afin d'y recevoir des soins, je posais le bout de ma baguette sur son front et l'endormais instantanément. Avec une douleur à 20 sur une échelle de 0 à 10, c'était préférable. Un patient éveillé c'est bien, mais un patient qui arrête d'hurler c'est mieux. Mon interne s'éclipsait pour aller vomir lorsque je remettais en place les intestins du gamin. Pas très ragoûtant je vous l'accorde, mais c'était mieux de le faire avan
t de refermer les plaies. Je ne lui en voulais pas ; au contraire c'était mieux d'aller le faire ailleurs que dans la chambre. J'avais été comme lui au début, comme tous les médicomages. Et puis avec l'expérience, on ne fait plus attention. Enfin on croit ne plus faire attention, alors qu'on est juste concentrés. Si on sort de notre bulle, si on s'arrête et que l'on se questionne sur le drame en face de nous, on redevient ces jeunes à l'estomac retourné par la vue de trois gouttes de sang. 
Ce qui importait dans l'immédiat était de refermer les plaies ; avec de belles sutures bien visibles, mais l'esthétique passait après le vital. J'étais plutôt doué à ça je dois dire. Je n'arrivais pas à suturer sans laisser de cicatrice, alors que certains au contraire y excellaient. Je venais de terminer avec le gamin lorsque mon interne revenait me chercher de la part de l'accueil avec un dossier entre les mains. Mon rendez-vous venait d'arriver. J'enlevais rapidement l'hémoglobine de mon visage et de mains, ainsi que les plus grosses taches sur mon uniforme en descendant à l'accueil. Je n'avais pas besoin de chercher bien longtemps, ou même de demander aux personnes présentes.

Longs cheveux roux, peau pâle et visiblement pas plus lourde qu'une plume. Elle devait être ma patiente, la description qu'on en avait faite lui correspondait bien. Je relisais une dernière fois son dossier avant de m'avancer vers elle.


- Mademoiselle Atkins ? Je vous remercie d'avoir attendu, je vais m'occuper de vous. 


Un air de surprise passait subitement sur son visage avant de s'évanouir aussi vite qu'il était apparu. Clairement la rousse ne s'attendait pas à voir une nouvelle tête prendre en charge son cas. Je la rassurais aussitôt et lui demandait de me suivre.


- Ne vous inquiétez pas, mon prédécesseur m'a fait part des particularités de votre problème. Nous allons voir cela ensemble désormais. Si vous voulez bien me suivre… 


Je l'emmenais vers la chambre n°17 au fond du couloir. A défaut d'avoir un bureau, nous y serions tranquilles en cette période de faible affluence. J'attendais qu'elle s'asseye sur le lit avant de continuer.


- Je ne me suis pas présenté tout à l'heure, et étant donné que nous allons nous revoir régulièrement si j'ai bien compris, il convient que je le fasse : je m'appelle donc Sam Walker. Maintenant que les mondanités sont terminées, je vous propose de tout reprendre depuis le début. Le vieux Terry m'a bien expliqué votre cas, mais je préfère voir ça avec vous. Vous êtes donc atteinte d'amnésie à la suite d'une chute de balai, et êtes sortit de l'établissement après quelques temps. Jusqu'à peu, vous disiez souffrir de pertes de mémoire résiduelle à court terme et de difficultés à vous concentrer. Y'a-t-il une amélioration ? Pour la suite j'aimerais en savoir plus sur votre réinsertion dans le monde. Vous avez une vie sociale, un travail ? Pas de problèmes de ce coté là ?
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1125-sam-walker-valide#4134
Emily Atkins
Emily Atkins
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 21
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : - Animagus: Buse à épaulettes aux plumes rousses et aux yeux bleus
- Transplanage

Emploi(s) : - Bibliothécaire à Poudlard

Patronus : Buse à épaulettes
Epouvantard : Probablement un Saule Cogneur agité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chambre n°017   Chambre n°017 Icon_minitimeMer 9 Mai - 20:53








"Un médicomage inattendu"




[09 novembre 2025, vers 11h00
Avec Sam Walker]

Un peu plus d'une heure à peine auparavant, Emily avait quitté Jerôme devant le portail de Poudlard, puis elle s'était rendue dans ses appartements. Ce n'est qu'un fois arrivée là-haut qu'elle se rendit compte qu'elle avait totalement oublié qu'elle n'avait pas à travailler ce matin-là. En effet, elle avait rendez-vous à l'hôpital Sainte-Mangouste pour son check-up mensuel et elle avait par conséquent pu prendre congé. A peine arrivée à Poudlard, elle devait déjà partir. Elle se rendit à l'une des cheminées du Château pour emprunter le réseau de cheminette et, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, elle avait disparu au milieu des flammes vertes qui ne brûlaient pas. Elle n'avait pas eu le temps de se changer et portait par conséquent la même robe noire serrée et les mêmes escarpins à talons hauts et à lanières que la veille. Elle eut cependant l'occasion de retoucher son maquillage et de prendre une nouvelle cape, étant donné que celle qu'elle avait portée le soir d'avant avait été massacrée lors du transplanage d'escorte de Jerôme. C'est donc avec une cape rouge sang sur les épaules qu'elle arriva dans le hall d'entrée de l'hôpital sorcier. Elle annonça son arrivée à l'hôtesse d'accueil, qui lui demanda de patienter. Faisant claquer ses ongles contre le bois du comptoir, la rousse observait distraitement les va-et-vient incessants.

"Mademoiselle Atkins ?" demanda un homme qui venait de s'approcher d'elle. "Je vous remercie d'avoir attendu, je vais m'occuper de vous." La surprise d'Emily avait dû se lire sur son visage, car le sorcier en uniforme ajouta : "Ne vous inquiétez pas, mon prédécesseur m'a fait part des particularités de votre problème. Nous allons voir cela ensemble désormais. Si vous voulez bien me suivre…"

"Oh... Heu... Oui, d'accord !" s'était exclamée Emily pour toute réponse.

Elle ne s'était pas attendue à ce que le médicomage en charge de son dossier ne soit pas celui qui la recevrait ce jour-là. Le sorcier en question ayant un âge avancé, elle espérait simplement que rien de grave ne lui était arrivé. Ne s'attardant pas plus longtemps dans le hall d'entrée, elle suivit docilement le jeune médecin à travers les couloirs de l'hôpital. Le bruit de ses talons contre le sol accompagnèrent leur avancée silencieuse. Emily et le médicomage firent leur entrée dans une chambre aux murs verts. Elle retira sa cape rouge qu'elle déposa sur le coussin, découvrant la profonde échancrure dorsale de sa robe noire. S'installant sur le lit aux draps blancs où elle avait été invitée à s'asseoir, la rousse croisa les jambes et adressa un sourire poli au brun. Silencieuse, elle l'observait tandis qu'il se présentait et qu'il la questionnait sur certains points présents dans son dossier. Emily ne savait pas si son jugement était faussé par le fait que l'homme portait une blouse, mais elle le trouvait plutôt pas mal dans son genre. Il avait un regard assez hypnotisant et son air sérieux lui donnait un petit... "Je ne sais quoi". Si elle n'avait pas été aussi satisfaite qu'elle l'avait été la veille et le matin même, la jeune femme aurait sans doute joué de ses charmes plus qu'elle ne le fit en répondant de sa douce voix chantonnante :

"Je constate en effet une amélioration. Vous avez sans doute dû l'apprendre en lisant mon dossier, mais j'ai réussi à terminer le long processus qu'est l'acquisition de l'Animagie, et depuis cet événement, j'ai l'impression que ma mémoire me fait moins défaut ! A vrai dire, je ne crois pas avoir oublié quoique ce soit depuis que j'ai commencé à travailler en tant que bibliothécaire à Poudlard. Ce qui répond à l'une de vos autres questions... Et quelle était la dernière déjà ? Ah oui !" s'exclama-t-elle la seconde d'après. "Ma vie sociale... Là aussi je crois ne pas avoir trop de souci ! Même si je dois avouer que je ne rencontre pas beaucoup de gens en dehors de Poudlard..." Elle laissa un bref silence s'installer. Durant cet instant, elle ramena sa chevelure en arrière d'une main avant de poser son coude sur son genoux et son menton dans sa paume. Un sourire en coin, les yeux rivés sur l'homme, elle demanda de manière ironique et par pure provocation :
"Et vous, vous faites quoi dans la vie ?"

Lunatik (c)



______________________________


Chambre n°017 Captur11

Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t831-emily-atkins http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t751-emily-atkins-valide#792
Sam Walker
Sam Walker
Adultes
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 25
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Transplanage

Emploi(s) : • Médicomage

Camp : Neutre
Patronus : Occamy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chambre n°017   Chambre n°017 Icon_minitimeJeu 10 Mai - 15:38


La demoiselle avait peut-être perdue sa mémoire, mais pas son sens de l'humour ni sa joie de vivre. C'était un bon point pour elle, la récupération n'en serait que plus rapide.

- Bien. L'utilisation régulière de sorts puissants et demandeurs en ressources, comme l'Animagie, semble en effet être bénéfique au rétablissement du bon fonctionnement cérébral. De plus la concentration requise pour effectuer une telle transformation pourrait rétablir certains canaux mémoriels, et vous redonner accès aux souvenirs perdus. Attention à ne pas trop en utiliser cependant. Revenir sur les lieux de l'accident peut déclencher le retour de la mémoire, mais l'effet est violent et la réussite n'est pas garantie alors gardons la méthode douce pour l'instant. Je ne pense pas que le directeur de Poudlard apprécie fortement de perdre sa nouvelle bibliothécaire… Les élèves non plus d'ailleurs, eux qui ont tant envie d'apprendre… S'ils sont aussi disciplinés que nous, vous ne devez pas avoir une vie facile tous les jours ! lui disais-je en souriant. L'esprit et ses afflictions était encore mal connu, et pas pouvoir utiliser de technologie sur les sorciers n'arrangeait pas les choses ; mais je savais néanmoins que la bonne humeur était essentielle alors j'essayais de faire en sorte qu'elle conserve la sienne.
Même si les plus grands doivent venir vous voir plutôt pour les beaux yeux de la bibliothécaire que pour les bouquins sous sa garde…


Je posais le dossier sur la table en m'appuyant sur le mur avant de continuer. Atkins… Ce nom me disait quelque chose. Au vu de son âge, nous avions dû nous croiser dans l'école de magie, même pendant juste une année. Ce qui était étrange, je me serais rappelé d'un si joli minois si je l'avais vu.

- Eh bien comme vous devez vous en douter, je travaille ici. Depuis que j'ai quitté Serdaigle. Comment vont-ils d'ailleurs ? Je m'occupe de réparer, raccommoder ou réassembler les sorciers "triple M" comme on les appelle. Mutilés Malchanceux et Maladroits. Je affecté aux étages des blessures par créatures et des accidents matériels ; et parfois aussi des oiseaux qui perdent la tête dans un Saule Cogneur…

J'étais content pour elle. Nous n'avions pas toujours l'occasion de voir les patients après leur convalescence, et savoir qu'ils allaient bien faisait chaud au cœur. La rousse revenait de loin et avait su se reconstruire après avoir tout perdu, ce qui était loin d'être évident. Avec tout ça le check-up était terminé, et je ne voulais pas lui faire perdre son temps plus longtemps.

- Tout est ok, vous pouvez partir si vous le souhaitez. Je ne voudrais pas vous retenir ici alors que quelqu'un vous attend ailleurs. A moins que vous n'ayez un autre problème d'ordre médical ou personnel pour lequel je pourrais aider ?
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1125-sam-walker-valide#4134
Emily Atkins
Emily Atkins
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 21
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : - Animagus: Buse à épaulettes aux plumes rousses et aux yeux bleus
- Transplanage

Emploi(s) : - Bibliothécaire à Poudlard

Patronus : Buse à épaulettes
Epouvantard : Probablement un Saule Cogneur agité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chambre n°017   Chambre n°017 Icon_minitimeJeu 10 Mai - 18:42








"Un médicomage inattendu"




Le Docteur Walker commença à parler du bienfait que pouvait avoir l’utilisation régulière de sortilège puissant. Emily l’écoutait tout en l’observant distraitement. Plus elle le regardait, plus elle le trouvait charmant. Glissant l’ongle de son auriculaire entre ses dents, elle commença à la mordiller sans y prêter une réelle attention. Elle se demandait si le médicomage qui lui faisait face avait beaucoup de succès avec les femmes. Au fond, elle n’en doutait pas, mais elle se questionnait tout de même. Lorsque l’homme annonça qu’il pensait que le directeur de Poudlard n’apprécierait pas la perte de sa nouvelle bibliothécaire et qu’il ajouta une remarque concernant les élèves, Emily laissa un doux rire d’amusement s’échapper d’entre ses lèvres. Elle ne put s’empêcher de rougir légèrement lorsque l’homme déclara :

« Même si les plus grands doivent venir vous voir plutôt pour les beaux yeux de la bibliothécaire que pour les bouquins sous sa garde… »

Elle se rappelait en effet diverses rencontres avec certains élèves de dernière année qui avaient sous-entendu leur intérêt pour elle, voire même qui avaient été droit au but en avouant de vive voix la raison de leur venue à la bibliothèque. Déposant le dossier médical sur la table, le médicomage répondit à la question qu’Emily avait posée plus pour rire que pour réellement obtenir une réponse. Elle profita cependant des informations qui lui étaient données pour en apprendre plus sur le jeune homme au physique attirant. D’après ce qu’il venait de lui dire, il avait lui aussi été élève à Serdaigle, et cela attisa sa curiosité : elle se demandait combien d’années les séparaient. Le Docteur Walker continua à parler de lui et se permit de lancer une petite pique à son interlocutrice.

« Je suis affecté aux étages des blessures par créatures et des accidents matériels ; et parfois aussi des oiseaux qui perdent la tête dans un Saule Cogneur… »

La bibliothécaire ouvrit sa bouche et fit semblant d’être choquée, mais cette expression laissa bien vite sa place à un amusement certain. Le côté sérieux de l’homme avait disparu : après tout, il devait s’agir que d’une façade derrière laquelle il se cachait pour ne pas être trop affecté par la vie de ses patients. Emily s’apprêtait à prendre la parole, mais déjà le sorcier recommença à parler pour dire qu’elle pouvait s’en aller, à moins d’avoir un problème à lui partager. Il avait également mentionné le fait que quelqu’un devait l’attendre ailleurs ce qui n’était de loin pas le cas : elle avait toute la matinée devant elle avant de devoir retourner à la bibliothèque. Après une courte réflexion, elle répondit :

« Premièrement, je ne suis pas un oiseau. Du moins... Je n’en étais pas encore un à cette époque. Ensuite, sachez que personne ne m’attend, mis à part les livres poussiéreux. Ah et les élèves se portent bien. Enfin, je crois ! J’étais aussi élève à Serdaigle, mais je suis au regret de vous annoncer que je ne me rappelle pas de vous. Loin de moi l’idée de vous offenser, mais, voyez-vous, j’ai perdu la mémoire... » Elle savait que cette information était totalement inutile, mais le fait de tout de même préciser cet aspect-là de sa personnalité rendait la relation patient-médecin fictive, pour ne pas dire inexistante. « Plus sérieusement... » se reprit-elle. « Je crois n’avoir aucun souci de santé à vous partager. Mais si vous insistez, je peux éventuellement vous faire part des apparitions de psoriasis dans l’intérieur de mes coudes. Mais étant donné que je parviens plus ou moins les faire disparaître avant qu’elles ne se propagent, je pense qu’il n’est pas nécessaire de s’y attarder ! Sinon, je crois que c’est tout. Je fais tout ce qu’il m’a été conseillé de faire par votre prédécesseur, à savoir éviter de rester sous ma forme animale trop longtemps et tenter de travailler autant que possible ma mémoire. J’avais juste une dernière question... Quand se revoit-on ? »

Cette dernière interrogation aurait pu paraître provocatrice dans un autre contexte. Mais le fait était qu’Emily faisait-là bien évidemment référence au prochain rendez-vous médical auquel elle devait se rendre. Voilà quelques mois qu’elle ne venait plus qu’une fois toutes les quatre semaines pour faire un check-up, mais elle ne savait pas si ce médicomage-là allait lui demander de venir plus souvent ou, au contraire, moins fréquemment. Plus d’une chose variait entre le médecin qui suivait son cas avant et celui-ci. Par exemple, Monsieur Walker privilégiait l’interrogatoire alors que le médicomage qu’Emily avait vu jusque-là avait toujours fait quelques rapides tests à l’aide de sa baguette. Il était donc tout à fait logique qu’elle se demande si la fréquence des check-up allait être ou non la même.

Lunatik (c)



______________________________


Chambre n°017 Captur11

Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t831-emily-atkins http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t751-emily-atkins-valide#792
Sam Walker
Sam Walker
Adultes
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 25
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : • Transplanage

Emploi(s) : • Médicomage

Camp : Neutre
Patronus : Occamy
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chambre n°017   Chambre n°017 Icon_minitimeVen 11 Mai - 11:39


Je ne pouvais m'empêcher d'afficher un sourire désolé lorsqu'elle s'excusait de m'avoir possiblement oublié. Elle avait du courage d'avoir tout recommencé. Le plus dur était certes passé, mais elle ne s'en remettrait peut-être jamais entièrement. Je m'avançais vers elle et observais rapidement ses bras en effleurant du bout des doigts sa peau douce et pâle comme de la soie. *Hé Sam ! T'es au boulot là !*


- Vous semblez bien traiter l'eczéma par vous-mêmes, pas besoin de mon expertise de ce côté-là. La prochaine visite sera…


Je sortais et me plantais devant la porte de la chambre en regardant attentivement de part et d'autre du couloir. Pas de cris, pas de personnel soignant courant dans tous les sens ou de patronus cherchant un médecin. J'avais bien fait d'apprendre ce sort ; c'était bien pratique pour avertir les gens et accessoirement, se défendre. Un dimanche tranquille comme nous les aimions. Je retournais auprès de la rousse après m'être assuré que tout était calme.


- Maintenant. Puisque ma présence n'est pas requise ailleurs, je peux vous payer un café à l'étage. Les livres poussiéreux existent depuis des siècles, ils peuvent bien attendre quelques minutes de plus ! Mais attendez-vous à me voir disparaître plus vite qu'un demiguise si jamais une urgence se présente. J'aurais l'occasion de faire pardonner, car je crois bien vous avoir également oublié bien que n'étant pas attend de soucis avec ma mémoire…


Je l'accompagnais dans les étages jusqu'à arriver au salon de thé. Il n'y avait vraiment personne, à part une famille en train de choisir des chocogrenouilles dans la boutique. Une table pour deux était libre, et je m'y dirigeais sans hésiter avant de tirer la chaise de la demoiselle et de m'assoir à mon tour.


- Je suis entré à Poudlard en 2011, alors nous avons dû nous croiser pendant une année ou deux dans les couloirs, mais je ne me rappelle pas avoir entendu l'histoire d'amour d'un arbre et d'une élève lors de ma scolarité. Je devais être un bleu tout frais lorsque c'est arrivé, et j'étais donc probablement en train de préparer des hectolitres de potions dans les sous-sols lorsqu'ils vous ont amené. Je lui servais une tasse avant de continuer. Vous n'étiez pas encore un oiseau… Dois-je comprendre que si jamais un membre de la gent aillée me suis jusqu'à chez moi, il serrait bienvenu de laisser une fenêtre ouverte au cas où une certaine bibliothécaire rousse ne fasse irruption dans mon salon ?



[Suite du rp au cinquième étage si tu le veux bien ^^]
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1125-sam-walker-valide#4134
Contenu sponsorisé
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chambre n°017   Chambre n°017 Icon_minitime


Chambre n°017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fouille la chambre de Mirta
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii
» 01. Boys don't cry | Chambre étudiante de Stevie Evans
» . Chambre Grise à Jinri .
» Ma chambre o/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium Leviosa :: Londres :: Hôpital Sainte-Mangouste :: Rez-de-chaussée : Accidents matériels-