............................................. Levez le voile sur le monde magique inspiré de JK Rowling, en 2025...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionPortailS'enregistrer

Partagez | 
 

 L'escalier vers le premier étage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
avatar
Staff
Revelio
Inconnu Age RPG : 0
Emploi(s) :
- Fondateur

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: L'escalier vers le premier étage   Jeu 6 Juil - 21:07






L'escalier vers le premier étage





L'escalier vers le premier étage est très large et imposant. En pierres blanches, il mène à un palier où plusieurs escaliers plus petits (et capricieux) mènent à différents points dans les étages. Cet escalier fait face aux portes et est emprunté des centaines de fois par jour, toutefois, ses marches magiques ne sont pas usées. Les élèves ont beau être habitués à ce décor, tous s'accordent à dire qu'il est majestueux.

[Les règles classiques du RP s'appliquent ici]




Lunatik ©


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com
Gwendoline Lewinson
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Camp : Neutre
Patronus : chien
Epouvantard : oiseaux
Amortentia : herbe, parchemin, bitum
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'escalier vers le premier étage   Ven 30 Mar - 11:34




(lundi 27 octobre - vers 11h - rp libre)

Le temps était à l'automne et ce jour là on ne pouvait pas en douter : le ciel était gris, le vent qui s'engouffrait dans le château était froid et d'où j'étais je pouvais apercevoir quelques arbres roussis par la saison. Ca ne m'avait pas empêché de mettre une jolie robe ce matin, en laine noire agrémentée d'un collant épais pour me tenir chaud aux jambes et de bottines fourrées. Pour une fois j'étais féminine et ça ne m'arrivait pas assez souvent d'après ma mère.

Penser à elle me fit sourire pendant une minute, avant de me souvenir pourquoi je ne la verrais pas cette fois et de le perdre. Assise sur les marches de l'immense escalier qui menait du hall au premier étage, je ramenai mes genoux contre moi et y enroulai mes bras autour avec un air triste. Mon esprit dériva vers ma famille que j'avais laissé cette année et mes camarades pour beaucoup reparti voir la leur. Je me demandais ensuite si Grégory aussi étaient rentrés chez lui, je ne lui en voulais plus, seulement je ne savais pas comment faire pour me réconcilier avec un ami. Quand à Alice je savais déjà qu'elle était restée à Poudlard car nous avions décidé d'aller à la soirée d'Halloween ensemble. Même Amy, une serdaigle que j'aimais bien, traversa mes pensées.

Depuis quelques jours le château était vide des trois quart des élèves, je n'avais jamais vu l'école aussi déserte et m'imaginer passer toute les vacances aussi seule qu'en ce moment m'attrista encore plus. Soudain le choix que j'avais fais de rester ici juste pour une soirée d'halloween ne me parut plus être une si bonne idée. Je voulais être chez moi maintenant, parler garçons avec ma mère - même de botanique si elle voulait - je voulais enquiquiner mon père en lui piquant son journal comme tout les matins, je voulais courir au parc avec Boogy ... Si seulement je n'avais pas cette phobie idiote des hiboux. Si je n'avais pas peur j'écrirais tout les jours à mes parents et je ne serais pas triste de rester pour les vacances. Parfois j'enviais mes camarades pour ça. Et si je n'avais pas peur je ne me serais pas fâchée avec Grégory. Mais avec des "si" on pouvait refaire le monde comme j'entendais souvent dire.

Je secouai la tête et essayai d'afficher un sourire malgré mes yeux voilés de tristesse, je ne voulais pas passer mon temps à déprimer, surtout si je devais vraiment passer les vacances  seule.



Dernière édition par Gwendoline Lewinson le Lun 23 Avr - 18:21, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Melinda Austin
avatar
Prefet Serdaigle
Revelio
Né moldu Age RPG : 15
Maison : Serdaigle
Emploi(s) : - Préfète

Camp : Neutre
Patronus : Renard
Epouvantard : Un cadavre en décomposition
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'escalier vers le premier étage   Sam 31 Mar - 11:07


Le château était particulièrement lugubre en cette matinée d'octobre. Quelques courants d'air glacials parcouraient les couloirs vides et une sombre couverture nuageuse recouvrait le ciel. La plupart des élèves étaient rentrés chez eux pour les vacances de la Toussaint.
Mel revenait de la volière. Elle avait fait l'effort de donner quelques nouvelles à sa mère, ce qu'elle faisait rarement. Mais ce n'était pas dû à de la paresse ou quelque désintérêt. La jeune fille aimait beaucoup sa mère. Cependant, son rapport difficile avec tout ce qui se concernait l'affection et l'attachement pouvait la rendait froide et distante. Elle l'avait parfois blessée à cause de cela, elle le savait.
Mel avançait rapidement vers les hautes portes menant au grand hall. Elle était vêtue d'un slim noir légèrement abîmé et d'une veste denim délavée ouverte sur un pull gris, qu'elle resserra contre son cou pour se protéger d'une bourrasque particulièrement froide. Elle s'engouffra à l'intérieur. Quelques feuilles mortes gisant sur le sol de pierre craquèrent sous la semelle de ses Doc Martens. La jeune fille passa négligemment une main dans ses courts cheveux platine qui commençaient à repousser pour remettre en place quelques petites mèches balayées par le vent. Elle tenait toujours dans son autre main la dernière lettre de sa mère, qu'elle relut encore tout en traversant le hall. Lyra Austin était en tournée à l'autre bout de la Grande-Bretagne avec son orchestre. Autrement dit, elle serait absente les trois quarts de la période de congé. Inutile pour Mel de revenir dans son petit village du Kent et de rester seule sans avoir le droit de faire de la magie. Elle aurait pu traîner dans la ville voisine, mais elle s'en serait lassée au bout de quelques jours. Autant rester à Poudlard: il y avait peu de monde pour l'ennuyer et elle avait tout le temps qu'elle voulait pour se balader tranquillement dans ses recoins préférés.
Elle avait donc annoncé à sa mère qu'elle préférait demeurer le temps des vacances dans un environnement "propice au travail". Pas sûr qu'elle l'ait convaincue, mais bon. C'était surtout un prétexte pour éviter de rencontrer son nouveau compagnon, dont elle lui avait un peu parlé et qui, il semblerait, souhaitait la voir également. D'après quelques maigres descriptions, Mel imaginait un type assommant, avec des cheveux grisonnants et de petites lunettes rondes qui causait d'art contemporain d'un air snob. Elle ne devrait pas se laisser aller à de tels préjugés sur quelqu'un qu'elle n'avait jamais vu. Elle ne devrait pas se montrer aussi égoïste alors que sa mère essayait de refaire sa vie après... tout cela. Mais pour Mel, Judah Cox faisait figure d'intrus. Et puis, il avait un nom désagréable. Elle se sentait mal à l'aise car cela concernait la vie personnelle de sa mère, pas la sienne. Elle ne lui avait jamais vraiment parlé de ses rencontres précédentes; si elle le faisait là, c'était certainement sérieux. Mais ce type n'était pas son père, et il ne le serait jamais.
Mel froissa la lettre et l'écrasa entre son poing dans un geste de colère spontanée tout en grimpant prestement l'escalier de marbre menant aux étages supérieurs, sans rien voir de ce qui se dressait sur son chemin. Alors, inévitablement, elle percuta une forme humaine non identifiée assise sur les marches et manqua de se casser la figure. La jeune fille se rattrapa élégamment et reconnut une petite brune de son âge, élève de Gryffondor et amie de Gregory Donell. Gwendoline Lewinson.

-Déso', lance-t-elle mécaniquement.


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t907-melinda-austin http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t866-melinda-austin-valide
Gwendoline Lewinson
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Camp : Neutre
Patronus : chien
Epouvantard : oiseaux
Amortentia : herbe, parchemin, bitum
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'escalier vers le premier étage   Mar 10 Avr - 22:27




Prise dans mes pensées, j'en fus tirée en entendant quelqu'un arrivé dans le hall. Les lieux étaient si vide que les bruits de pas résonnaient dans l'air et je relevai la tête pour voir qui était resté au château tout comme moi. Il s'agissait d'une élève de mon âge qui n'eut pas l'air de m'avoir remarquée, j'eus donc tout le temps de l'observer avant qu'elle n'arrive à moi. Comme d'habitude je ne me souvenais pas de son prénom mais il me semblait l'avoir souvent croisé en cours, parfois même assise avec Alice ou Grégory, et qu'elle était de serdaigle. La mémoire me revint alors qu'elle montait les escaliers, elle était de ceux qui donnaient toutes réponses en cours, qui en faisaient trop et d'ailleurs je me souvenais soudain du dernier cours d'histoire de la magie avant les vacances. Je ne savais pas trop quoi penser de cette fille qui au premier abord paraissait froide et hautaine et dont j'avais perçu des regards de travers de la part de nos autres camarades. Plus d'une fois ses manières cynique de répondre m'avaient déplut mais je ne lui tenais pas rancoeur pour autant.

La jeune fille finit par arriver à ma hauteur, je dirais même plus, elle me rentra dedans et par chance sut se rattraper en beauté. Ce n'était pas une maladroite comme moi ou même mon amie gryffondor qui aurait pu faire une chose pareille. Surprise, je me levai et tendis les bras vers elle par réflexe pour l'aider à se rattraper avant d'éclater de rire une fois qu'elle fut stabilisée.

- Ca va ? Fis-je une fois calmée. Ne le prends pas mal, je ne me moque pas, au contraire ! A ta place je me serais ramassé comme une quiche !

Ravie de tuer le temps en ayant croisé une âme vivante dans cet immense bâtisse déserte, je lui sorti un grand sourire en attendant sa réponse. Je savais qu'elle n'était pas très sociable pour le peu que je l'avais observée, mais j'espérai en cet instant qu'elle ne se sauve pas trop vite.

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Melinda Austin
avatar
Prefet Serdaigle
Revelio
Né moldu Age RPG : 15
Maison : Serdaigle
Emploi(s) : - Préfète

Camp : Neutre
Patronus : Renard
Epouvantard : Un cadavre en décomposition
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'escalier vers le premier étage   Mer 11 Avr - 20:29


Rattrapée aimablement par sa camarade, Mel s'empressa de se redresser sur une marche, plus agacée qu'embarrassée de la situation. Le rire espiègle de la jeune fille ne manqua pas de l'irriter légèrement dans son orgueil. Elle acquieça d'un signe de tête pour signifier qu'elle n'avait rien.

- On a frôlé la catastrophe, fit-t-elle remarquer en grimaçant.

Une terrible envie de s'enfuir pour se réfugier dans son dortoir la tiraillait. Mel avait horreur des petits incidents qui troublaient son "équilibre" général - et c'était vraiment le cas de le dire ici. Cela devait être dû à son perfectionnisme malsain, presque maladif.
Après une brève réflexion, elle songea que, de la même manière qu'elle venait de se redresser physiquement il y a quelques instants, il était possible de rétablir la situation en la dédramatisant. Tout individu normalement constitué - mentalement du moins - aurait rapidement oublié un accroc aussi insignifiant, alors que c'était le genre de détails qui hantaient l'esprit de Mel au même niveau que d'autres problèmes plus graves, même s'ils s'effaçaient tout de même plus rapidement que ces derniers. Bien que les escaliers soient déserts, et que seule une fille à qui elle accordait habituellement peu d'importance l'ait vue, rien à faire, il lui fallait corriger la situation immédiatement.
Gwendoline arborait un grand sourire qui la laissa sceptique. Elle souhaitait apparemment amorcer une discussion au vu de son expression et de son attitude avenante. Même si cela correspondait à son caractère, Mel songea qu'elle devait énormément s'ennuyer pour avoir l'idée de faire une chose pareille dans ces conditions.
La jeune fille décida de s'appuyer sur la réaction légère de sa camarade pour entamer la conversation, qui n'allait probablement pas durer plus de quelques minutes à son avis, du moins elle l'espérait.
La Serdaigle ne pensait pas apprécier beaucoup Gwendoline, avec son côté aigucheur et énervant - à ses yeux du moins. Il ne fallait pas le prendre personnellement puisque Mel n'aimait pas grand monde en général. Elle n'avait rien à perdre dans cet échange, sinon un peu de temps, mais elle le rattraperait plus tard. S'efforçant tant bien que mal de cacher son agacement, elle poursuivit avec un sourire ironique:

- De l'intelligence de lire son courrier dans les escaliers par Melinda Austin. À croire que j'oublie à quelle maison j'appartiens, parfois. Bref. Une autre âme vagabonde qui ne peut pas rentrer au pays, je présume ?


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t907-melinda-austin http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t866-melinda-austin-valide
Gwendoline Lewinson
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Camp : Neutre
Patronus : chien
Epouvantard : oiseaux
Amortentia : herbe, parchemin, bitum
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'escalier vers le premier étage   Lun 16 Avr - 14:56




La jeune fille me répondit en grimaçant et je senti dans sa phrase suivante qu'elle ne souhaitait pas rester discuter. J'avais l'habitude d'entende son ton ironique en cours mais j'avais espéré qu'elle serait moins froide en dehors des salles de classe. Elle semblait agacée, probablement par la fameuse lettre dont elle venait de me parler, en plus de m'avoir donné son nom au passage. Je n'aurais pas à lui demandé cette information et j'en étais soulagée, je n'avais pas de mémoire pour ça et il était assez gênant de demander son nom à une personne que l'on voyait presque tout les jours. J'allais répondre quand sa question me coupa dans mon élan et me fit de nouveau perdre le sourire.

- On va dire ça comme ça... Lançais-je sur un ton de regret. J'ai choisis de rester mais ... Mais c'est pas intéressant !

Je devinai que Mélinda n'était pas du genre à s'enquérir de la vie des autres, de plus je n'avais pas vraiment envie d'expliquer en détail ce que je faisais là, si loin de chez moi. Par contre moi j'étais bien de ces personnes qui aimait aider les autres et je ne pu m'empêcher de reprendre sur un ton inquiet :

- Et toi ça va ? Une mauvaise nouvelle ?

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Melinda Austin
avatar
Prefet Serdaigle
Revelio
Né moldu Age RPG : 15
Maison : Serdaigle
Emploi(s) : - Préfète

Camp : Neutre
Patronus : Renard
Epouvantard : Un cadavre en décomposition
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'escalier vers le premier étage   Hier à 10:43


Gwendoline semblait sur le point de commencer un récit qui, à défaut d'être passionnant, aurait pu distraire sa camarade de Serdaigle. Cette dernière haussa un sourcil en inclinant légèrement la tête sur le côté pour manifester une forme d'attention qui s'évapora très vite lorsque la jeune fille se ravisa. Le visage de Mel reprit immédiatement son habituel aspect inexpressif. Si elle appréciait rarement entendre quelqu'un lui raconter sa vie - elle en avait fort heureusement peu l'occasion -, elle avait horreur d'être contrainte à le faire. Mais les contraintes, elle les rejetait. Lorsque Gwendoline lui demanda ce qui lui arrivait, avec l'intonation propre aux personnes qui se souciaient spontanément des autres, Mel se contenta de hausser les épaules.

- Non, rien, euh... Une simple histoire de famille, disons.

* Si on peut encore appeler ça une famille...*


S'asseyant à côté de sa camarade, elle acheva de chiffonner la lettre et, avec un air distrait, la fit tourner un instant sur elle-même dans les airs d'un mouvement de baguette avant de la consumer par magie.

- Enfin, "simple" n'est pas le mot, ajouta-t-elle avec un sourire sombre. Compliqué, oui. Et pénible.

De petites flammes rongèrent peu à peu le parchemin qui se recroquevillait comme une fleur fanée et laissait échapper des étincelles rougeâtres venant mourir sur les marches de pierre. Bientôt, il ne resta de la lettre qu'un triste cadavre noirci.

- Tu n'avais donc pas envie de rentrer, toi non plus ? reprit-elle à l'attention de Gwendoline.


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t907-melinda-austin http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t866-melinda-austin-valide
Gwendoline Lewinson
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Camp : Neutre
Patronus : chien
Epouvantard : oiseaux
Amortentia : herbe, parchemin, bitum
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'escalier vers le premier étage   Hier à 14:29




Mélinda me répondit vaguement qu'il s'agissait d'une histoire de famille et je ne pu que compatir sans vraiment comprendre. Je savais que les problèmes avec les parents étaient courant pour un adolescent mais moi j'avais de la chance de ce coté, du moins pour le moment, et je ne pouvais qu'écouter si ma camarade voulait en parler. Au lieu de cela elle s'assit à coté de moi et je l'imitais, me remettant à ma place de tout à l'heure, en la regardant brûler sa lettre. Elle devait avoir de gros problèmes avec sa famille si elle faisait ça et j'avais encore plus envie de savoir et de l'aider. C'était probablement à cause de mon père et de sa carrière d'avocat que moi aussi je voulais à tout prix aider mon prochain. La jeune fille finit par me reposer la question de ma présence ici et je baissais les yeux sur ma jupe en réfléchissant. Si elle voulait vraiment que je lui parle de moi, ok, mais pas tout bien sûr et je ne savais pas comment aborder les choses sans devoir parler de mon problème de communication longue distance.

- Bah en fait, oui, j'avais très envie de rester, pour la soirée d'halloween de miss Blake. Mais là d'un coup, voir les couloirs si vide, ça me déprime. J'aurais voulu rentrer aussi. Les vacances sont les seuls moments où je peux voir ma mère, elle est chercheuse botaniste dans la jungle Amazonienne. D'habitude je profite à fond des vacances parce que ... Je ne peux envoyer de lettres... Enfin si ! Bien sûr ! Comme tout le monde !

Je m'affolais en relevant les yeux sur ma camarade, c'était là que mon histoire devenait compliqué à raconter. Je faisais quoi maintenant ? J'inventais une histoire de parents nuls que je détestais ? Ou je me faisais passer pour une ingrate ? Je décidais finalement de me fusiller moi même, d'être la coupable dans mon mensonge, j'aimais trop mes parents pour leur faire ce coup là. Je repris donc en essayant de mentir le mieux possible :

- Je ... j'aime pas écrire, du coup je ne leur envoie jamais de hiboux.

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'escalier vers le premier étage   


L'escalier vers le premier étage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [CIMETIERE] - L'escalier vers le Ciel.
» [Kiba; Riku][Devant l'escalier A] De retour au premier étage
» L'inventeur de l'escalier habitait sûrement au premier étage
» Premier étage, Chambre 2 (Année scolaire 2013-2014)
» Premier pas vers l'avant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium Leviosa :: Poudlard :: Intérieur du château :: Rez de Chaussée :: Hall d'entrée-