............................................. Levez le voile sur le monde magique inspiré de JK Rowling, en 2025...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionPortailS'enregistrer

Partagez | 
 

 Un banc près d'une armure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
avatar
Staff
Revelio
Inconnu Age RPG : 0
Emploi(s) :
- Fondateur

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Un banc près d'une armure   Jeu 6 Juil - 21:45






Un banc près d'une armure






Ha les armures de Poudlard... Elles sont nombreuses, et entre deux d'entre elle se trouve une petit banc de pierres aux sculptures en spirales. Discrets, ces lieux sont le théâtre de bien des secrets, amourettes et autres évènements rythmant la vie des élèves. Si vous restez assez longtemps au même endroit, vous pourrez peu être même apprendre deux ou trois ragots, car dissimulés entre deux armures à taille réelles, vous êtes un peu en retrait face au reste du couloir.

[Les règles classiques du RP s'appliquent ici]




Lunatik ©


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mar 5 Juin - 10:31



Le 22 novembre, vers 12h50

Grégory Donell... Je vais te tuer !

Voilà à peu près les seuls mots qui traversaient mon esprit en ce moment même. Je tenais encore le parchemin dans ma main serrée. Un mot ! Un mot par Merlin ! J'avais été vulgairement convoquée par mon fiancé avec un mot qui voletait dans les airs ! Même pas un satané hibou ! J'allais le tuer, lentement, très lentement, le faire souffrir.

Je m'étais rendue au point de rendez-vous le plus vite possible, mais la vue de l'armure suffit à remplacer ma colère par une anxiété très forte. J'avais la boule au ventre. Il savait tout ? Donc il savait pour mon plan machiavéliquement échoué pour le détourner d'Amy Marshall, mais pire, il devait savoir que j'avais trahi notre secret. Je ne savais plus où me mettre. Je n'espérais qu'une chose, c'est qu'il ait tout su par Miss Atkins. Elle, au moins, m'avait compris, et je n'avais pas adressé la parole à la Serdaigle, et n'en avais aucunement l'intention.

Je balayais du regard les alentours de l'armure, et m'installais sur le banc. Mais après quelques secondes, je ne pus m'empêcher de me lever et de faire les cent pas. Je ne voyais pas Grégory, et ça m'angoissait. Une espèce de paranoïa commença à se développer en moi. Et si c'était un piège ? Si Grégory comptait me confronter avec Marshall ? Ou m'envoyer sa groupie... Gwendoline je sais plus trop quoi ?

J’aperçus enfin Grégory et, après m'être assurée que nous étions seuls dans le couloir, m'avançais vers lui, ne pouvant m'empêcher, encore une fois, d'ouvrir ma grande bouche, le parchemin légèrement brandi vers le visage du Gryffondor.

On me convoque maintenant ? Vos méthodes laissent à désirer en matière matrimoniale Monsieur Donell !
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mar 5 Juin - 18:18



       
       
Régler ses comptes
  Rp avec Autumn Rowle
       22 novembre 2025 vers 13h10


Après avoir fait voltiger le morceau de parchemin griffoné à Autumn, Gregory avait détalé en direction du placard à balais pour s'y cacher le temps qu'elle le lise. Elle n'avait pas pu l'apercevoir. Dos au mur, il avait attendu qu'elle passe devant lui pour monter les escaliers menant au premier étage. Et au lieu de la prendre en filature tout de suite, il l'observa un instant et pu constater qu'elle n'avait pas pris beaucoup de temps pour réfléchir à la demande du brun. Il en était assez content d'ailleurs. Au moment où il la vit disparaitre, lorsqu'elle posa la pied sur le sol du premier étage, il se mit en marche et pris le même chemin que sa camarade de Serpentard, le pas un peu plus lourd et surtout plus lent.

Lorsqu'il arriva en à destination, le jeune homme pu remarquer qu'Autumn tournait en rond dans le couloir à tel point qu'elle semblait inquiète voire carrément stressé. C'est au moment où il sentit un brun de culpabilité qu'il le repoussa en songeant à nouveau à la pauvre Amy déboussolée à qui il avait parlé plus de deux semaines auparavant. Quand elle le vit arriver, elle ne trouva d'autre chose à dire qu'une phrase de provocation qui d'un sens était légitime. Il ne préféra pas relever cet affront et se contenta de s'approcher d'elle le regard sévère. A voix basse il lança les hostilités.

- Figures-toi que j'ai vu Amy l'autre jour, et Miss Atkins hier soir !

Il sonda un peu le visage de la fille pour voir comment elle allait réagir à cela, pour voir si elle vendrait une autre mèche dont il n'avait pas eut l'écho. Mais il était trop sur les nerfs pour attendre.

- Comment as-tu pu raconter notre... ce secret à Emily Atkins ? Par Merlin qu'est-ce qui t'es passé par la tête !

Parce que c'est tout ce qu'il avait de plus urgent à lui reprocher pour le moment. La veille il avait vécu un moment difficile lorsque la bibliothécaire lui avait dit tout savoir à propos de cette alliance arrangée. Il s'était senti trahi et mis à nu devant Emily. Néanmoins... c'était elle aussi qui l'avait sans le vouloir encouragé à renouer contact avec Autumn, voilà pourquoi il était là.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mer 6 Juin - 8:46


Pour une entrée en matière, ça avait tout de même été un peu brutal, mais au moins c'était clair. Ainsi il avait vu les deux... Qu'il ait vu la bibliothécaire ne me dérangeait pas plus que ça, mais bizarrement ma boule au ventre s'était resserrée lorsque j'avais entendu le nom de la Serdaigle. Ce n'était pas de la jalousie, du moins si c'en était je ne risquais pas de l'avouer, juste... de la déception. Grégory se jetait dans la gueule du loup, et pas qu'à moitié. Il fallait que je m'explique.

Ecoute, je...

Ah bah non les explications c'était pas pour maintenant, il avait déjà recommencé à parler. Mais cette deuxième phrase eut le don de me faire sortir de mes gonds. Je resserrais encore la main autour du parchemin, empêchant les larmes que je sentais perler au coin de mes yeux de couler. Je refusais de lever les yeux vers lui et les gardés obstinément rivés sur mes chaussures.

Grégory Donell, tu es un idiot. Voilà ce que je voulais lui dire à ce moment-là. Je comprenais petit à petit qu'il était tellement aveuglés par sa haine pour nos fiançailles qu'il en avait oublié le plus important, l'entourage de sa fiancée.

L'une de mes mains resserrée autour du parchemin, que bizarrement je refusais de lâcher, et l'autre main en train de triturer le bas de ma jupe, je me mordais l'intérieur des joues pour ne pas hurler. De l'extérieur, cela passait sûrement pour de la culpabilité, mais ce n'était que colère contenue. Ma volonté de me rapprocher de Grégory était sincère, mais je commencais à envisager le fait que cela ne pourrait arriver. Trop de bases malsaines avaient déjà été posées.

Après avoir été sûre que je ne pleurerais pas, je m'étais enfin décidée à lever la tête vers lui. Mes yeux étaient peut-être un peu plus brillants que d'habitude, et peut-être s'en rendrait-il compte, mais tout ce qui m'importait à l'heure actuelle était d'essayer d'être diplomate.

Si j'ai bien compris j'ai eu droit à une convocation officielle après des semaines où tu m'as totalement évitée pour que tu me dises que tu as eu un rencard avec ta Serdaigle et un avec la bibliothécaire ? Bravo Greg, je suis fière de toi !

Je me mis à applaudir, l'air totalement sarcastique. Avant de me rendre compte que finalement j'avais peut-être pas été aussi diplomate que prévu... En même temps j'étais en cours de sociabilisation, normal que je fasse des rechutes de temps en temps. Même si je sentais que celle-la allait me coûter cher. Je me rendis compte que pour la première fois je l'avais appelé Greg... Bah tiens c'était bien le moment d'utiliser un diminutif affectif. Well done Autumn, tu fais juste tout à l'envers...

Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mer 6 Juin - 10:16



       
       
Régler ses comptes
  Rp avec Autumn Rowle
       22 novembre 2025 vers 13h10


La façon dont elle se tenait, la tête basse, les bras près du corps, était exactement l'idée que Gregory s'était fait de ce rendez-vous. Il voulait voir Autumn culpabiliser et s'excuser, même si ça ne rattraperait pas son erreur. Grâce à elle il était certain de ne plus vouloir croiser Emily Atkins dans les couloirs. Il éviterait peut-être même la bibliothèque pour être sûr qu'elle ne le regarde pas avec pitié. Mais lorsqu'Autumn releva la tête, elle n'avait aucunement l'air d'être désolée. Néanmoins elle semblait triste ou affectée. Ses yeux avaient quelque chose de changé.

Ce qu'elle lui balança à la figure ensuite avait tout l'air d'une remontrance de couple. Il avait beau ne jamais avoir eu à justifier ses faits et gestes auprès d'une fille avec qui il se serait engagé, il voyait bien que la Serpentard n'avait retenu que le fait qu'il ait vu Amy et Emily pendant qu'il l'ignorait elle. C'était presque une scène de jalousie face à laquelle il ne su trop quoi dire sur le moment. Les sourcils froncés il se remémora ce qu'elle venait de lui dire et quelque chose la surpris.

- Comment ça "Ma Serdaigle" ?

Si Autumn avait employé ces mots là c'est qu'il devait y avoir une raison. Et si ellle savait tout. Elle était peut-être au courant de ses sentiments pour Amy Marshall. Mais comment ?! Il n'en avait jamais parlé à personne, même pas à Edelweiss...

-Et puis ne change pas de sujet ! Le problème ce n'est pas moi, c'est toi et Julian Valden. Amy est innocente. Les sous-vêtements n'étaient pas à elle, elle me la dit, et je suis sûr qu'elle dit la vérité alors... dis moi ce que c'est que cette histoire. Tu me dois des explications.

Après tout, Gregory n'avait pas eu le fin mot de l'histoire. La conversaiton avec Emily la veille avait tourné court, et Amy était bien loin de savoir ce qui se tramait dans son dos. Elle avait parlé d'un complot et le jeune homme était de plus en plus sûr qu'elle avait eu raison. Il espérait simplement qu'Autumn lui dise la vérité et qu'elle ne soit pas aussi moche que ce que les apparences laissaient penser.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Jeu 7 Juin - 16:31


Mes poings se resserraient spasmodiquement autour du parchemin, et les jointures de mes doigts blanchissaient à vue d'oeil. J'étais outrée de voir à quel point Grégory ne comprenait rien, et me retenais à grand peine de le gifler pour lui remettre les idées en place.

Cependant, l'entendre dire que j'étais le problème fut le mot de trop. Lâchant enfin le bout de parchemin (qui ne ressemblait plus à grand chose tant il avait été compressé), je pointais un index accusateur sur son torse, et m’avançais vers lui, l'obligeant à reculer contre le mur.

Tu es sûr que tu n'es pas le problème ? Vraiment ?

Je ne m'étais même pas rendue compte que quelques larmes avaient commencé à couler. Ce n'était pas de la jalousie, ou un caprice. Juste de la frustration. Greg connaissait mon père, et il était pour le coup le mieux placé pour savoir de quoi il était capable. J'étais frustrée qu'il ne comprenne pas, qu'il ne veuille pas comprendre.

Tu sais Donell, je voulais vraiment qu'on se rapproche toi et moi. Et avant de t'aborder, je t'ai observé. Et j'ai vu à quel point tu badais la petite Serdaigle. Ça m'aurait pas dérangé outre mesure en tant normal, mais dans ton invasion d'hormones tu as oublié un léger détail. On doit se marier l'an prochain !

J'avais légèrement haussé le ton en prononçant cette dernière phrase, et je décidais de prendre une grande inspiration pour me calmer. Les larmes continuaient de couler, lentement, mais je ne m'en étais toujours pas aperçue. Greg était maintenant totalement acculé contre le mur, mais j'avais continué à avancer un peu, ce qui faisait que mon visage n'était qu'à quelques centimètres du sien.

Dois-je te rappeler le nom de mon père ? Es-tu vraiment naïf à ce point ? que crois-tu que Donovan Rowle aurait fait s'il avait appris que sa fille était cocue avant même d'être mariée ?

Un son étrange sortit de ma bouche, comme un espèce de sanglot étouffé. C'est à ce moment-là que je me rendis enfin compte de mon état. Je m'essuyais les yeux à la hâte, laissant Grégory réfléchir à la question que je venais de lui poser. Avant qu'il ne réponde cependant j'avais repris la parole.

Tu crois vraiment que j'ai envie qu'il détruise une autre famille ?

Cette question pouvait paraître étrange venant de moi. Mais cette fois j'espérais simplement qu'il comprendrait. Même si j'en doutais fortement tant il semblait en colère.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Jeu 7 Juin - 17:56



       
       
Régler ses comptes
  Rp avec Autumn Rowle
       22 novembre 2025 vers 13h10


Gregory pensait déclencher chez Autumn une réaction, une réponse satisfaisante, et peut-être même qu'elle s'excuserai de l'avoir mis dans l'embarras. Au lieu de cela elle avait l'air furieusement furieuse. Il cru même apercevoir une ou deux larmes en suspend dans ses yeux et c'est ce qui lui fit le plus peur en réalité. Autumn pleurait... Pourtant il l'avait toujours pensée très froide, très forte aussi. Mais elle craquait. Et d'ailleurs il senti en la voyant arriver vers lui de cet air menaçant qu'il alalit en prendre pour son grade, c'est pourquoi il recula. Il voulait garder une certaine distance entre lui et sa fiancée dont il n'était pas sûr de savoir ce dont elle était capable. Lorsqu'elle l'accusa à son tour d'être le problème, il ne broncha pas. Il savait que les expliquations suivrait alors il se fit patient. Et effecitvement, elle le mit face à ses responsabilités : le mariage. Il l'avait tant redouté et aujourd'hui il était plus que présent dans sa tête. Gregory fronça les sourcils en comprennant tout ce que venait de dire AUtumn signifiait. C'était Elle qui avait comploté cette histoire de sous-vêtements, certainement pour le dégoûter d'Amy et pour l'empêcher de commêtre une grave erreur en allant plus loin. Le fait qu'elle lui fasse éclater tout ça à la figure le rendit tout de suite plus compréhensif. C'est là qu'il sentit le mur froid dans son dos tandis qu'Autumn approchait dangereusement. Décidément, il était voué à voir pleurer les femmes ces derniers temps...

Lorsqu'Autumn reprit pour lui rappeler que tout ça elle l'avait fait pour lui épargner la foudre de son père Donovan Rowle, il aurait aimé pouvoir lui rétorquer qu'il n'aurait jamais fait d'Autumn une femme cocue, qu'il n'aurait jamais passé ce cap et que tout ça n'était rien. Mais il ne pu s'y résoudre. Il avait parlé à Amy et tout s'était ravivé. Comme si la petite flamme diminuée qui restait de ses sentiments pour la blonde s'était réanimé l'autre jour. Il se mordit fortement la lèvre tout en la regardant. Mais lorsqu'elle évoqua le fait que sa famille pourrait en pâtir, il se sentit palir.

- Je ne veux pas qu'il arrive quoique ce soit à ma famille tu entends Autumn ? Ne dis rien à ton père, ne dis rien à personne...

C'est d'un ton désespéré et beaucoup moins sûr qu'auparavant qu'il avait parlé. Sur ces mots il avait ressenti le besoin de saisir le bras gauche d'Autumn. Précédemment il allait lui balancer à la figure  que toute son opération pour l'éloigner d'Amy n'avait fait qu'encourager le contraire puisque pour la première fois depuis qu'elle était à Poudlard il avait eu une discussion en tête à tête avec elle. Mais là tout de suite, il préférait ne plus penser à tout ça. C'était trop grave. Et Emily Atkins ne lui avait-elle pas dit de ne pas en vouloir à la Serpentard ? Après tout elle avait voulu le protéger. Il venait de s'en rendre compte. Et il baissa la tête, honteux.

-Je suis vraiment désolé... Je suis un idiot fini.

Gregory réalisait à quel point il avait été injuste avec sa fiancée qui dans tout ça était autant une victime que lui. Il releva donc lentement la tête vers elle, attristé mais bien plus doux que tout à l'heure.

- Pardonne-moi pour t'avoir mise dans le même sac que tes parents. J'étais... en colère, et je le suis toujours ! J'aurai aimé que ça se passe autrement, c'est tout. Et je me rend compte que tu n'y es pour rien, bien sur.

En parlant, sa propre main avait glissé sur le bras d'Autumn jusqu'à attraper sa main à elle.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Ven 8 Juin - 9:06


Je n'avais même pas remarqué qu'il avait saisi ma main. J'étais trop occupée à soutenir son regard tout en me retenant de pleurer. Je l'avais laissé dire tout ce qu'il avait à dire, et j'y réfléchissais maintenant. Le fait qu'il reconnaisse être un idiot fini m'aurait réjoui en d'autres circonstances, mais là, j'étais juste mal. A sa façon de se mordre la lèvre, je m'étais mise à penser qu'il ne me disait pas tout, mais j'avais trop peur de poser des questions.

Voulant retarder au maximum le sujet Amy Marshall, je décidais de tout reprendre un peu dans l'ordre où ça venait.

Je ne suis pas la seule à informer mon père de ce qui se passe à Poudlard tu sais, il a pas mal de contact parmi les parents des autres élèves. Les Hartley par exemple... Tu crois vraiment que je me serais donné tout ce mal pour tout dire à mon père après ? Tu sais, je ne veux pas qu'il détruise une autre famille... Il a détruit la nôtre, c'est suffisant.

Je ne préférais pas continuer sur cette lancée, me rendant compte que j'abordais avec Grégory une bonne partie des sujets que je reléguais au fond de mon esprit en temps normal. Lorsque j'avais parlé, j'avais entrelacé mes doigts aux siens, plus par réflexe et besoin de réconfort. Je ne m'en apercevais qu'à ce moment, mais je décidais de ne pas les enlever, si ce contact le gênais il le ferait lui même.

J'y suis pour quelque chose, tu le sais aussi bien que moi. Et si c'était à refaire je suis désolée Greg mais je le referais. Maintenant écoute, si tu veux continuer avec elle fais. Je ne t'en empêcherai pas. Je n'aurais qu'à faire comme ma mère et ma grand-mère avant moi... Serrer les dents et prétendre que je ne sais rien...

En vérité, je serrais déjà les dents. Je ne voulais pas accepter une telle situation si elle devait se présenter, mais je n'avais pas vraiment le choix. Je commençais à me dire que j'aurais dû jouer franc jeu dès le début et ne pas être froide avec Greg depuis mon entrée à Poudlard, peut-être cela aurait-il évité bien des problèmes. Comme le fait de devoir m'excuser, chose qui n'était toujours pas agréable pour moi.

Je me doutais qu'il voulait parler, me répondre, mais j'avais une dernière chose à dire. Mais celle-là était clairement un reproche.

Et tu sais, si j'en ai parlé à Miss Atkins... C'était certes pour justifier mes actes, mais surtout parce que depuis ma naissance, c'est la première personne qui a bien voulu m'écouter sur ce sujet là. On peut pas dire que ces dernières semaines j'ai beaucoup pu en parler avec le principal intéressé.

Je ne savais pas comment il allait réagir, et à l'idée que l'on recommence à se prendre la tête je ne pus m'empêcher de me ronger légèrement un ongle, commençant à avoir le regard fuyant.


Dernière édition par Autumn Rowle le Ven 8 Juin - 10:06, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Ven 8 Juin - 9:46



       
       
Régler ses comptes
  Rp avec Autumn Rowle
       22 novembre 2025 vers 13h10


Autumn se laissa faire et c'était déjà une bonne chose. Elle était en colère mais vvisiblement elle était encore prête à parler à Gregory, peut-être même qu'elle ne voulait que ça. Mais au lieu de le rassurer avec des mots qui sonnent faux, elle lui balançait la simple vérité, celle qui fout la frousse. Des élèves étaient susceptibles de les espionner et de rapporter n'importe quel fait ou ragôt à ce cher Mr Rowle. C'est ce qui arracha un soupire à Gregory mais ce qui lui déchira le coeur ce fut d'entendre sa fiancée lui répéter que sa famille était détruite. Alors il la laissa lui serrer la main à a sa façon. Si elle en éprouvait le besoin, lui était content  de pouvoir faire au moins ça pour se rattraper. Même si ce n'était largement pas suffisant.

Ce qu'elle dit après lui coupa completement le souffle pendant un instant. Evidemment ses parents étaient eux aussi des victime du mariage forcé. Vu la manière dont en parlait Autumn, elle savait de quoi elle parlait. Mais Gregory ne voulait pas ressembler à ses hommes détestables, et encore moins être le responsable des souffrances d'une innocente jeune femme ! Les yeux plissés et la gorge asséchée il allait répondre, maintenant que dans sa propre tête il venait de chasser Amy de ses pensées comme un simple rêve de gamin. Mais la brune le lui laissa pas le temps de le faire. Elle justifiait le fait qu'elle ait tout balancé à la bibliothécaire et ça avait finalement du sens. Même si Gregory de son côté n'était pas un gaçon qui aimait se confier et partager ses difficultés, il pouvait comprendre que d'autres ait ce besoin de parler. C'est pourquoi il hôcha la tête tout en reconnaissant son tord de l'avoir ignoré pendant ces deux longues semaines.

- Je comprends.. Je ne t'en veux plus pour ça. De toute façon Miss Atkins et moi on est quittes maintenant.

Il repensait à la conversaiton de la veille qu'il avait eu avec la rousse. Cette conversaiton qui était devenue un flot de révélations. Et il ne voulait pas étaler ça ici, devant Autumn alors que le sujet abordé était tout autre. Cette fois c'est lui resserra ses doigts autour de ceux de sa fiancée. Il la regardait dans les yeux maintenant.

-Je suis là maintenant... Quand tu ressentiras le besoin de parler, viens me trouver. Je ne voudrais pas que tu rumines ta peine dans ton coin ou que tu prennes le risque de parler à la mauvaise personne.

La façon dont ils étaient proches maintenant rivalisait de sens avec la façon dont ils s'étaient parlé la dernière fois. Les drames rapprochaient, sans doute. Et Gregory ne voyait plus en Autumn la  simple petite garce qui terrorise les élèves. Il avait l'impression de voir quelqu'un d'autre. Peut-être qu'elle lui avait fait part de sa profonde détresse vis-à-vis de sa famille, et peut-être aussi parce qu'elle avait eut le cran de faire tout ça pur le protéger lui. Est-ce qu'Autumn avait simplement joué son rôle de fiancée jusqu'au bout, ou bien est-ce qu'elle avait fait cela parce qu'elle appréciait réellement le jeune Donell ? Il l'ignorait encore. Il ignorait même si lui appréciait la fille dont il tenait si tendrement la main.

- La prochaine fois que tu souhaites m'écarter du danger... parles-moi en avant. Ce que tu as fais aurait pu avoir des conséquences encore plus graves, je suis sûr que tu t'en doutes. Et ce n'est pas le Préfet-en-Chef qui te dit ça. Simplement tu as eu de la chance que ce soit Miss Atkins qui nous tombe dessus, crois-moi.

       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Ven 8 Juin - 15:47


Bien sûr, je savais que mes actes allaient avoir des conséquences, et c'est d'ailleurs pour ça que j'avais choisi de faire ça. Ecoutant mon fiancé, je ne m'étais même pas rendue compte qu'il me serrait encore plus la main, tant j'étais occupée à soutenir son regard et à me retenir de pleurer. J'avais l'impression que les yeux de Grégory essayaient de me percer à jour. Et le problème est que j'avais peur qu'ils finissent par y arriver. Mais je ne voulais pas rompre ce contact visuel. J'en avais besoin, pour une raison que je ne m'expliquais pas moi même.

A ces derniers mots, je ne pus m'empêcher de laisser fleurir un léger sourire sur mes lèvres, typiquement Autumnesque.

Monsieur Donell si vous vous remettez en danger de cette façon j'ai bien peur de devenir votre pire cauchemar.

J'avais dit cela d'un ton presque sérieux, mais je ne pus me retenir très longtemps de laisser échapper un léger pouffement. Il était évident que je ne comptais pas lui faire le moindre mal, mais j'avais ressenti le besoin de détendre l'atmosphère. Car malgré notre proximité toute nouvelle, je sentais encore des tensions, qui étaient on ne peut plus légitimes. Je décidais donc de rassurer le Gryffondor du mieux que je le pouvais.

Ecoute, je ne veux pas te brusquer ou t'empêcher de faire ta vie. Je sais que ce mariage est beaucoup plus dur à accepter pour toi que pour moi. Alors si tu me promets de ne rien dire sur le fait que je peux être humaine des fois, je veux bien arrêter de t'embêter avec ça. Et si un jour tu veux en parler eh bien... on en parlera.

Je n'avais même pas conscience de l'absurdité que je venais de dire. Evidemment qu'il n'allait pas dire à tout le monde que je pouvais être humaine. Déjà parce que personne ne le croirait, mais surtout qu'il lui faudrait expliquer pourquoi j'étais humaine avec lui.

C'est à ce moment là que je réalisais notre situation. Main dans la main dans un couloir, mon visage toujours très proche du sien, et je sentis le rouge me monter instantanément aux joues. J'essayais donc de dériver le sujet

Tu sais, pour la dernière fois, je suis désolée de t'avoir comparé à ton oncle, je sais bien que c'est le mouton noir de la famille, et que tu n'as rien à voir avec lui. Et tu sais...

J'aurais bien aimé que tu reviennes me parler avant. Voilà la fin de ma phrase, mais bizarrement je me trouvais dans l'incapacité de la prononcer, car j'avais peur qu'elle ne signifie trop de choses, des choses que je n'étais pas prête à envisager.

Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Ven 8 Juin - 17:21



       
       
Régler ses comptes
  Rp avec Autumn Rowle
       22 novembre 2025 vers 13h10


La première réaction d'Autumn face au changement de comportement radical de Gregory fut un sourire assez appréciable. Ce qu'elle dit ensuite, Gregory le prit pour de l'humour. Après tout Autumn maniait l'ironie avec brio. Et visiblement elle avait voulu détendre un peu l'atmosphère. Ca fonctionnait, sur le jeune homme en tout cas, puisqu'il renchérit.

- A moins que tu ne le sois déjà, dit-il dans un murmure en tournant la tête sur le côté, un sourire au coin des lèvres. Il se mit à rire un peu avant d'ajouter, les yeux écarquillés et la main gauche levée Je plaisante !

Mais la plaisanterie passa vite au second plan lorsqu'Autumn reprit le cour sérieux de la discussion. Elle avait l'air d'avoir lu en Gregory comme dans un livre ouvert. Si elle s'était rendue à l'évidence pour ce mariage, lui l'avait toujours fuit. Mais la façon dont elle le dit le fit penser que cela pouvait aussi signifier autre chose : est-ce que la Miss Rowle était en train de dire qu'elle appréciait suffisamment son fiancé forcé pour accepter la situation ?

-Je n'ai jamais pensé que tu n'étais pas humaine Autumn... C'est juste que tu peux être dure parfois, voire très... froide.

Mais peut-être qu'elle était comme ça pour coller à l'image de son nom de famille. En tout cas, aujourd'hui elle n'était rien de tout ça. Elle était douce, chaleureuse même, et ça en devenait presque gênant. Alors qu'elle revenait sur leur dernière conversation qui s'était mal terminée, Gregory leva instinctivement sa main droite qu'il détâcha donc de l'emprise de sa fiancée pour poser son index sur la bouche entr-ouverte de celle-ci afin de la faire taire.

- Tout ça c'est déjà oublié. Je ne suis pas rancunier.

Il avait dit cela gentiment tout en relâchant son bras qui retomba le long de son corps. Il ne la lâchait plus des yeux maintenant. A vrai dire, il ne voulait plus du tout entendre parler de son oncle, surtout pas après la longue conversation éprouvante qu'il avait subit la veille dans l'appartement d'Emily.

- On a qu'à dire que c'est notre toute première conversation. On recommence tout à zero. D'accord ? C'est toi qui a raison, on ne peut pas s'ignorer et faire comme si de rien était. Et on ne peut pas se détester alors qu'on va devoir vivre avec ça. Je suis partant pour apprendre à te connaitre.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Lun 11 Juin - 9:15


Son doigt sur ma bouche m'avait fait hausser un sourcil, et je m'étais retenue de lui dire qu'on ne fait pas taire une Rowle. Je me rendais compte qu'avec Grégory, je pourrais peut-être me permettre d'être, justement, un peu moins une Rowle.

J'avais préféré ne pas tenir compte de ses considérations, comme quoi j'étais froide. Après tout, j'avais tout fait pour que les gens pensent ça, je ne pouvais pas vraiment m'en offusquer. Cela prouvait juste que j'avais fait les choses comme il fallait, et que j'avais bien joué mon jeu.

Sa dernière phrase m'avait fait sourire. Reprendre à zéro ? Pourquoi pas ? Maintenant tout dépendait de ce qu'on considérait comme le point zéro. Plongeant mon regard dans le sien, je m'empêchais à grand peine de sourire avant de parler.

Et bien dans ce cas...

J'inclinais mes jambes dans une légère révérence, de celles que l'on m'avait appris à faire dès mon plus jeune âge, parce qu'une fille de bonne famille se doit de connaitre les convenances.

Mon nom est Autumn Rowle, Monsieur... ?

Je continuais de le regarder dans les yeux tout en riant légèrement. J'avais conscience de me rendre peut-être un peu ridicule mais en même temps, j'avais besoin, sans vraiment savoir pourquoi, de rire un peu avec Greg. Besoin d'évacuer toutes les tensions qui s'étaient accumulées depuis cette nuit dans la tour de Serdaigle.

Souriant toujours un peu, je me penchais vers lui avant qu'il ne réponde, ma bouche à quelques centimètres à peine de son oreille, ma main prenant appui sur son torse, avant de murmurer.

Il est évident que si tu dis à quelqu'un que j'ai fait une révérence devant un Gryffondor, je deviendrais vraiment ton pire cauchemar.

Je me reculais, enlevant par la même occasion ma main, et lui tirais la langue. C'était puéril mais faire une grimace m'étais devenu tellement étranger que je ne pus me retenir d'éclater de rire.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Lun 11 Juin - 16:12



       
       
Régler ses comptes
  Rp avec Autumn Rowle
       22 novembre 2025 vers 13h10


Gregory avait laissé de côté les autres options qui s'offraient à lui et qui étaient sans doute moins facile à choisir que celle de laisser sa chance à Autumn. Mais maintenant il se méfiait du ton qu'elle venait de prendre. Peut-être que le doigt sur la bouche avait été de trop, qu'il ne lui avait pas plu. Ou bien... Gregory sorti de sa réflexion surpris par le geste de la Serpentard. Elle faisait une sorte de révérence plus qu'élégante et assez inapropriée. Il comprit en l'entendant parler qu'elle voulait simplement plaisanter. Il se sentit sourire et était prêt à rentrer dans son jeu amusant mais la fille ne lui en laissa pas vraiment le temps. Ou peut-être que le rapprochement physique qu'elle venait d'initier l'avait légèrement ébahi au point qu'il ne puisse plus parler. Ou peut-être que c'était le fait qu'elle prenne des liberté en le touchant de sa main. C'était un peu étrange et pourtant il ne se sentait pas de la chasser. Après qu'elle ait murmuré une phrase mi-sérieuse mi-fausse à son oreille, il entr-ouvrit légèrement la bouche, en espérant qu'un son veuille bien en sortir pour ne pas rester idiot.

- J'dirais rien, c'est promis.

Et voilà. C'était pire que se taire finalement. Alors pour se rattraper, pendant qu'Autumn s'écartait en lui tirant la langue, il reprit la parole, un grand sourire sur les lèvres.

-Je comprends... En fait Autumn Rowle est une grande menteuse ! Elle fait croire à tout le monde qu'elle n'est que froideur et sècheresse mais elle a aussi une âme d'enfant hein ?

Lorsqu'elle explosa de rire, il la suivit en riant lui aussi, un peu moins fort tout de même. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il pensa à regarder une nouvelle fois auteur d'eux pour vérifier qu'ils étaient seuls. En même temps qu'il observait les environs son rire s'atténuait jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un sourire léger sur son visage.

- Tu crois encore à la guerre entre Maisons, comme au temps de nos parents ?

Il avait demandé ça comme ça, peut-être pour faire oublier à Autumn qu'il avait vérifié que personne ne les regardait. Puis il se mit à réfléchir sérieusement à sa propre question. Lui était un compétiteur dans l'âme qui aimait que Gryffondor gagne non seulement la coupe des quatre Maisons mais aussi la coupe de Quidditch. Néanmoins il croyait en l'amitié entre Maisons
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mer 13 Juin - 13:42


La réaction de Grégory m'avait déclenché un sourire presque imperceptible. Sa timidité avait quelque chose de touchant quand on y réfléchissait, mais je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il allait falloir le décoincer un peu, car sinon notre vie à deux serait compliquée.

J'avais bien remarqué sa surveillance du couloir, surement avait-il peur que quelqu'un nous voit... comment en fait ? Proches ? Il est vrai que certains élèves auraient été étonnés, voire choqués, de prendre le gentil préfet de Gryffondor en flagrant délit de bonne entente avec la garce des Serpentard. Mais en même temps je ne lui en voulais pas vraiment, je n'étais pas de celles que l'on aborde lorsqu'on ne la connait pas.

Quant à sa dernière question j'y réfléchissais. La fameuse rivalité Gryffondor Serpentard, celle qui avait failli annuler leurs fiançailles parce que son père n'était pas passé à autre chose. Je regardais Grégory tout en réfléchissant, finissant par hausser les épaules.

Je ne sais pas trop quoi en penser. Je suppose que pour ceux qui ont connu la guerre elle a un certain sens. Mais pour nous... Je veux dire... A quoi bon se mêler d'un conflit qui était fini avant même notre naissance ? Je pense qu'aujourd'hui c'est plus devenu une habitude qu'autre chose, parce qu'il faut bien alimenter les conversations, mais j'ai pas vraiment l'impression que ce soit toujours aussi vif. Regarde les Gryffin, elles sont jumelles, l'une est à Gryffondor, l'autre à Serpentard, et elles se tapent pas dessus... Et puis...

J'avais failli lui dire que je m'en fichais totalement, mais je m'étais retenue à temps. Il n'était pas prêt à ça, j'aurais fini par le choquer si je lui avais dit qu'Autumn Rowle, fière Serpentard (car oui j'étais fière de ma maison), n'en avait absolument rien à secouer des rivalités avec Gryffondor. Je sentis le rose me monter aux joues et lançais un sourire gêné à Grégory, espérant qu'il enchaînerait assez vite.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mer 13 Juin - 14:31



       
       
Régler ses comptes
  Rp avec Autumn Rowle
       22 novembre 2025 vers 13h10


Gregory hôcha la tête pour confirmer ce que disait Autumn. Elle avait raison, ce conflit entre les Maisons n'était plus vraiment d'actualité et en fait il n'avait plus lieu d'être. Elle avait l'air convaincue par ce qu'elle disait et par conséquent, Gregory en était convaincu lui aussi.

- Oui c'est vrai, les jumelles sont l'exemple le plus démonstratif de cette histoire. Elles ne se tapent pas dessus mais elles n'ont pas l'air hyper proches non plus.

Les sourcils légèrement froncés, le garçon pensa à Lyra Gryffin. C'était justement cette fille qui l'amenait à se poser des quesiton sur ce qu'il pensait de la rivalité entre les Gryffondor et les Serpentard. Il détestait cette fille pour être la capitaine de l'équipe adverse, et ça le rendait assez idiot par moment. Parce qu'au fond il aurait certainement apprécié la blonde si elle n'avait pas été dans l'autre camp. Enfin peut-être. Il afficha un petit sourire amical sur ses lèvres.

-La Maison à laquelle on appartient n'a pas vraiment d'importance, elle ne nous définit pas dans notre intégralité alors...

Essayait-il de se convaincre lui-même qu'Autumn n'avait rien du cliché de la Serpentard déterminée, avide de pouvoir et trop rusée pour être sincère ?

- Est-ce que tu avais quelque chose à faire cet après-midi ? Quelque chose de prévu ?

Gregory avait une petite idée derrière la tête. En tout cas il y avait d'autres endroits bien meilleurs pour discuter.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Jeu 14 Juin - 13:40


Ce que Greg avait répondu m'avait arraché un sourire, même si je ne savais pas vraiment pourquoi. Peut-être simplement le fait d'avoir une discussion normale avec lui. Je me sentais étrangement bien, j'avais l'impression qu'on s'était toujours plus ou moins parlé comme ça, tout en ayant parfaitement conscience que ce n'était pas le cas.

Lorsqu'il me demanda ce que j'avais prévu de faire, je ne sus pas vraiment quoi répondre. Je sentis, une fois de plus, le rose me monter aux joues. J'avais l'impression qu'il allait me proposer un rendez-vous et ça je ne m'y étais pas du tout préparée.

Au bout de quelques secondes je me rendis compte que le Gryffondor attendait sûrement une réponse. J'ouvris la bouche, sans même savoir ce que j'allais dire.

Oh... Je... ben... Euh...

Note à moi-même, réfléchir avant de parler parce que là, j'avais vraiment l'air d'une tanche. Je me mis à tortiller nerveusement une mèche de cheveux entre mes doigts.

En fait, j'ai rien de prévu. Tu sais j'ai pas non plus vingt-cinq personnes avec qui m'occuper... Les groupies ça compte pas. Et... Et toi ?

Je tentais un sourire confiant, mais j'avais surtout l'impression d'avoir lamentablement échoué. La grande Autumn Rowle était en train de perdre sa superbe face à un Gryffondor. Ce jour resterait sûrement dans les annales de Poudlard.

Pour me redonner une contenance, je me mis à observer minutieusement l'armure à côté du banc, évitant consciencieusement le regard de Greg jusqu à ce qu'il reprenne la parole.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Ven 15 Juin - 9:36



       
       
Régler ses comptes
  Rp avec Autumn Rowle
       22 novembre 2025 vers 13h10


Voir Autumn autant dans l'embarras au point de se mettre à quasiment bagayer ce n'était pas commun. Gregory en paru presque embêté, un peu confus lui aussi. Avait-elle décidé de changer du tout au tout pour se rattraper de la dernière fois ou bien avait-elle toujours été ainsi ? Si c'était le deuxième cas qui s'avérait être vrai, alors le jeune homme avait bien jugé trop vite la brune qu'il avait sous les yeux. Comment avait-il pu se tromper à ce point ? D'après la seconde phrase qu'elle réussi à sortir de sa bouche sans autant de difficulté, c'était plutôt la première option qui se révélait être la bonne. Autumn était une fille qui aimait se rendre connu de tous, qui aimait être crainte et aimée aussi sûrement... D'où le terme "groupie".

- La célébrité ne fait pas tout hein, tu t'en rends compte.

Il secoua légèrement la tête, à la fois désolé pour elle mais aussi rebuté qu'elle ait pu voir la vie simplement comme un terrain de jeu ou règne les forts sur les faibles. C'était primitif. Il soupira légèrement et se reprit tout de même.

- J'étais en train de penser qu'on pourrait aller à Pré-au-Lard ensemble, là tout de suite.

Gregory haussa timidement les épaules. S'il ne mettait pas tant d'enthousiasme que cela dans sa proposition c'est parce qu'il avait peur de subir un refus, alors vallait mieux rester digne. D'un geste mécanique il remonta sur son épaule son sac en bandouillère, sans trop fixer le visage d'Autumn, pour ne pas qu'elle croit qu'il était pendu à ses lèvres en attendant son approbation.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Autumn Rowle
avatar
Eleve Serpentard
Revelio
Sang pur Age RPG : 16
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Très douée en sortilèges

Camp : Neutre
Patronus : Cheval
Epouvantard : Moldu
Amortentia : La lavande
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Ven 15 Juin - 9:55


Lorsqu'il me dit que la célébrité ne faisait pas tout, je me sentis piquée au vif, avant de me rendre compte que d'un côté, j'avais tout fait pour être "célèbre". Je ne pus tout de même m'empêcher de lui répondre, à voix basse, ce qui aurait presque pu laisser penser que je parlais toute seule si je ne l'avais pas regardé en parlant.

Si tu penses que ça m'amuse d'être entourée de nanas qui sont là juste pour mon nom et mon compte en banque, mais de pas avoir un seul ami à côté.

J'avais haussé les épaules à la fin de ma phrase, lui signifiant par là que je ne voulais pas m'étendre sur ce sujet, pas maintenant.

Puis était venue la proposition, et elle me fit une étrange impression. Comme une chaleur dans le ventre (et sur les joues), que je n'avais jamais ressentie auparavant. Mon esprit d'adolescente pleine d'hormones se rendait compte que je venais d'être invitée à mon premier rencard et pour moi, qui pourtant n'était pas fleur bleue pour deux noises, cela représentait énormément.

A ce moment là, je dois avouer que pendant quelques secondes (mais juste quelques unes), je pensais qu'il faisait ça pour se rattraper de son entrevue avec Amy Marshall, avant de ma rappeler qu'il n'y avait pas grand chose à rattraper. Après tout, Greg n'avait pas vraiment de compte à me rendre. Et puis je me sentais bien, et je ne voulais pas tout gâcher comme la dernière fois.

Grégory évitait mon regard, comme s'il était tendu. J'essayais de le rassurer par un sourire, mais je ne pus m'empêcher de lui lancer une petite vanne au passage, mais le sourire aux lèvres pour qu'il ne prenne pas peur.

Serait-ce un rencard que vous me donnez là, Monsieur Donell ?

Je le laissais répondre avant de reprendre, toujours en souriant.

Et bien j'accepte. Et mieux que ça, je te suis !

Je fus tenter de prendre son bras, et tendis la main vers lui, avant de me rendre compte que ce n'était peut-être pas la chose à faire et de laisser mon geste en suspens.

Fin du RP et suite à PAL
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1154-journal-d-autumn-rowle http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t927-autumn-rowle-valide
Christy Links
avatar
Eleve Poufsouffle
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 11
Maison : Poufsouffle
Emploi(s) : Elève à Poufsouffle en 1ère année

Camp : Neutre
Patronus : une souris
Epouvantard : que maman disparaisse
Amortentia : la paille, la pâte à gâteau et le parfum de Maman
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mar 25 Sep - 19:22





Mercredi 17 décembre
A 14h30



C'est vraiment pas drôle, il pleut presque tout les jours depuis le début du mois. Mais ça fait plaisir parce qu'aujourd'hui il ne pleut pas pour une fois et beaucoup de mes camarades sont sorti dans le parc pour en profiter. Moi je suis resté à l'intérieur pour profiter plutôt du calme des couloirs vide. J'adore ma nouvelle école et les autres élèves sont gentil avec moi, en majorité, mais un peu de solitude c'est aussi bien de temps en temps. Même Zoé n'est pas là avec moi, elle avait un truc à faire de son coté, j'ai pas trop compris quoi, mais c'est pas grave. On se retrouvera plus vite qu'on ne s'est séparé, comme d'habitude.

Après le déjeuner que j'ai vite mangé, je suis aller me trouver un petit coin tranquille et j'ai finis par m'assoir sur un banc en pierre comme il y a partout dans les étages. J'aime bien ces banc dans leurs recoins calme, ça donne un charme romantique je trouve, comme dans mes livres d'aventure avec des chevaliers et des princesses. Après tout c'est normal que ça m'y fasse penser puisque Poudlard est un château. Et, comme à l'époque de mes romans, j'ai du parchemin et de l'encre. Un livre sur mes genoux me sert de support pour le parchemin et mon encrier est posé sur le banc à coté de moi. J'essaie d'écrire comme tout le monde mais c'est pas facile parce que j'ai pas du tout l'habitude, pas comme les autres qui ont l'air de faire ça depuis toujours. C'est difficile d'écrire à la plume, la pointe est pas du tout comme un stylo à bille et l'encre bave de partout tellement que j'en mets plein le papier et mes mains.

- Ah mais zut de zut ! Comme ils font les autres pour pas en mettre partout ? Je ne suis pas prête d'y arriver.

Je parles toute seule et si quelqu'un passe il va surement me prendre pour une folle. Mais je m'en fiche, je me concentre sur ce que je fais en faisant ce que je peux pour m'appliquer. J'ai finis par vouloir essayer par curiosité et maintenant je veux vraiment réussir. Après j'écrirais mes lettres pour Maman comme ça et ça lui fera une jolie surprise.





______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1210-le-jardin-secret-de-christy http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1201-presentation-de-christy-links-valide#4919
Finn Thomas
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 19
Maison : Poufsouffle
Emploi(s) : - Professeur d'étude des objets magiques

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mer 24 Oct - 0:05


- Déjà, pour commencer je m'install'rai confortablement sur une bonne table, tu verras c'est plus simple!

Finn arrive alors que la petite fille semble complètement perdue avec son matériel. Une née-moldue sans aucun doute, quoique Finn connaisse quelques sorciers de sang-pur ayant des soucis avec l'écriture sur parchemin. Il s'approche d'elle et s'assoit à côté d'elle:

- Christy, c'est ça? Moi j'ai toujours galérer avec les plumes un peu, j'écris en patte de mouche, donc à la plume c'est vite le dégat, mais si tu prends ta plume comme ça, et tu la trempe pas plus que ça, tu évites les grosses gouttes dégueulasses qui en foutent partout. C'est tout con mais ça peu aider. Bon tu dois plus souvent mettre la plume dans l'encre vu qu'tu rempli pas le "réservoir", tu vois le trou dans la plume là?

Comme dans toute plume avec pointe en métal, un petit trou est visible à presque un centimètre du bout. Et encore, elle a pas une de ces vieilles plumes sans pointe, taillée à même la plume, bien qu'on en fasse de très bonne maintenant.

- Mais j'te conseille de prendre tes cours sur stylo et de n'utiliser la plume que pour les d'voirs qu'on vous d'mande, déjà ça t'permet de travailler ton écriture et d'prendre les cours tranquille. Mais fait pas ça sur tes g'noux, y'a des tables partout ici, des salles de classes vides, la bibli, ta salle commune, je sais j'la connais j'y étais!


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t734-finn-thomas-qui-est-il-valide#755
Christy Links
avatar
Eleve Poufsouffle
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 11
Maison : Poufsouffle
Emploi(s) : Elève à Poufsouffle en 1ère année

Camp : Neutre
Patronus : une souris
Epouvantard : que maman disparaisse
Amortentia : la paille, la pâte à gâteau et le parfum de Maman
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mar 30 Oct - 17:20




Une voix d'homme me fait sortir de ma concentration et je lève la tête pour voir un de mes professeurs s'assoir à coté de moi. C'est celui qui nous apprends les objets magiques et les moldus. Moi j'ai pas besoin d'aller dans ce cours là, mais c'est amusant de savoir comment les sorciers nous voient. Et pis monsieur Thomas est très gentil comme professeur, le plus gentil que j'ai jamais eut. Il est dur quand il le faut mais souvent il reste cool. C'est mon professeur préféré je crois, en plus c'est le directeur de ma maison, un Poufsouffle comme moi. Quand il s'installe avec moi, il m'explique pleins de trucs pour que je réussisse mieux ce que je veux faire et je hoche la tête pour lui faire comprendre que j'écoute et que je comprends ce qu'il me dit. Je rigole même quand il dit qu'il écrit mal et que c'est une catastrophe si c'est à la plume. Après il me conseil d'écrire mes cours avec mes stylos, mais ça je comptais déjà le faire et je lui souris de toute mes dents. Je suis contente qui'l soit venu me parler et quand il ne dit enfin plus rien, je réponds :

- Je sais que ça serait mieux sur une table, mais je pensais y arriver comme ça. Ca a l'air tellement facile quand on regarde les plus grands. Mais vous inquiétez pas, monsieur Thomas, j'écrirais mes cours à la plume que quand j'arriverais à le faire bien. Pour le moment c'est pour écrire à Maman.

Ensuite je repense à ce qu'il a dit en dernier et, après une petite pause, je demande sur un ton curieux :

- Dites, je sais que nous, les élèves, ont ne peut pas aller dans les autres salle communes. Mais vous, maintenant que vous êtes professeur, vous avez le droit d'aller voir ? Je suis curieuse de voir comment c'est chez les autres, si c'est aussi douillet que chez nous. Y en a qui disent que non.

Après réflexion, je me dis que c'est plutôt à d'autres élèves que je devrais demander ça. Que je pourrais demander à des camarades Gryffondors, Serdaigles et Serpentards de me dire comment c'est dans leur dortoirs. En plus je connais déjà Amy qui est à Serdaigle, la gentille fille du train qui m'a apprit pleins de trucs le jour de la rentrée.




______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1210-le-jardin-secret-de-christy http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1201-presentation-de-christy-links-valide#4919
Finn Thomas
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 19
Maison : Poufsouffle
Emploi(s) : - Professeur d'étude des objets magiques

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mer 31 Oct - 1:25


La petite fille répond jovialement au jeune professeur, mais elle le vouvoie. Il ne dit rien tout de suite, la laissant terminer par un sujet très intéressant, les salles communes:

- Alors pour les salles, oui techniqu'ment j'ai l'droit de m'rendre dans n'importe quelle salle commune, comme tous les profs en fait, mais dans un cas d'urgence seulement, j'suis censé ne me rendre qu'en salle commune des Poufsouffle. Mais oui j'ai vu les autres et franch'ment, ça vaut pas la nôtre, la nôtre est vach'ment plus douillette crois-moi!

Il rigole un instant avant de reprendre un ton plus sérieux en fouillant dans sa besace en cuir qu'il trimbale partout:

- Alors déjà, j'te d'mand'rais d'me tutoyer, comme tout l'monde ici, j'ai 19 piges, j'aime pas qu'on m'dise vous. Ensuite, tiens, prends ça, c'est une plume que j'avais ach'té quand j'étais élève, elle est "docile" on va dire, légèrement enchantée pour facilité l'écriture MAIS elle n'écrit pas à ta place, donc elle pourra t'aider à t'exercer. Tu peux la garder autant de temps qu'il le faudra d'accord? Je l'ai appelée Clémence, c'est peut-être bête mais comme elle t'aide, bah c'est plus facile, elle est clémente en fait. Bon j'avais 12 piges hein, m'juge pas.

Il éclate de rire en tendant une plume jaune légèrement dorée avec la pointe noire. Comme un fait exprès elle est aux couleurs de leur maison.


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t734-finn-thomas-qui-est-il-valide#755
Christy Links
avatar
Eleve Poufsouffle
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 11
Maison : Poufsouffle
Emploi(s) : Elève à Poufsouffle en 1ère année

Camp : Neutre
Patronus : une souris
Epouvantard : que maman disparaisse
Amortentia : la paille, la pâte à gâteau et le parfum de Maman
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Ven 16 Nov - 18:27




Je souris en écoutant mon directeur de maison me répondre que, oui, il peut aller dans les autres salles communes et que la notre est la plus confortable. Après il rit et je ris avec lui en pensant qu'il est vraiment gentil, avant de le voir sortir une plume de son sac. Monsieur Thomas veut me la prêter pour m'aider à apprendre à écrire comme les sorciers et je suis très contente qu'il m'aide comme ça. Je la prends dans mes mains en faisant très attention et la regarde avec un grand sourire alors qu'il me dit qu'elle a un nom. Je ne me moque pas, d'une parce que c'est pas sympa, et de deux parce que moi aussi j'ai donné un nom à un objet qui me tient beaucoup à coeur. A cause des livres d'aventure que j'aime lire et où les chevaliers donnent des noms à leurs épées, c'est ma baguette magique qui a aussi un nom depuis le jour où je l'ai acheté. Je lui réponds alors doucement pour le rassurer :

- Vous savez.. Pardon. Tu sais, les chevaliers avaient plus de 12 ans quand ils donnaient un nom à leur épée.

Je fais une petite pause et lui souris après, plus amusée, pour ajouter :

- Clémence c'est joli comme nom, moi ma baguette s'appelle Espoir.

Je ne lui dis pas que je l'ai appelé comme ça parce que j'espère que la magie m'aidera à avoir une meilleure vie avec Maman. Ou que je ne connais pas mon père que j'espère le retrouver grâce à ce nouveau monde que je découvre un peu tout les jours. Avec cette histoire de prénom j'ai l'impression d'être proche de mon professeur, comme si c'est un copain avec qui je viens de trouver un point en commun qu'on ne dit pas à tout le monde, et j'aime bien cette complicité. Je ne sais pas si on a le droit, mais tant pis.




______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1210-le-jardin-secret-de-christy http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t1201-presentation-de-christy-links-valide#4919
Finn Thomas
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 19
Maison : Poufsouffle
Emploi(s) : - Professeur d'étude des objets magiques

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   Mar 4 Déc - 14:27


La petite fille ne semble pas trouver cela drole dans le sens moqueur, mais elle finit par sourire et elle ajoute une anecdote sur les chevaliers et leurs épées, avant de lui avouer que sa propre baguette a un nom. Espoir. Finn lui sourit avec une gentillesse suprême, un quelque chose de touchant même avant de prendre la parole:

- Espoir? C'est très joli et bourré d'symboles! T'es une née moldue, j'comprends qu'la magie ça te donne de nouveaux espoir, ça ouvre des tas d'horizons, mais n'renie jamais tes origines, les moldus sont des gens bourrés d'talents et d'ingéniosité, ils ont presque plus de choses évoluées qu'nous! Moi, ils me passionnent pour tout t'dire, on m'a souvent traité d'cinglé pour ça! Mais promets-moi une chose, garde le nom de ta baguette pour toi auprès de tes camarades, sauf tes amis proches, les gens en qui t'as confiance, les autres risquent de se moquer, y'en a pleins qui sont sacrément con crois-moi! Que ce soit chez les sorciers ou les moldus les gosses des fois...

Il ne termine pas sa phrase, elle a certainement compris le concept. Il regarde sa vieille plume dont il ne sépare jamais, même si ça fait longtemps qu'il écrit plus avec. Quand il fait le point, il a réussit à être proche de ses élèves, et il continue d'être respecté, ce qui l'étonne presque finalement tant il n'était pas toujours respecté par ses comparses à l'école du collège.


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t734-finn-thomas-qui-est-il-valide#755
Contenu sponsorisé
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un banc près d'une armure   


Un banc près d'une armure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Armure lvl75-77 et arme lvl73
» Armure: casque
» Armure: le bras
» [vente] R armure lion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium Leviosa :: Poudlard :: Intérieur du château :: 1er étage :: Couloirs-