............................................. Levez le voile sur le monde magique inspiré de JK Rowling, en 2025...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionPortailS'enregistrer

Partagez | 
 

 Au détour d'un couloir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
avatar
Staff
Revelio
Inconnu Age RPG : 0
Emploi(s) :
- Fondateur

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Au détour d'un couloir   Jeu 6 Juil - 21:45






Au détour d'un couloir






Qui peut savoir ce qui se cache au détour d'un couloir ? Un élève, un professeur, le concierge ? Vous pourriez vous en soucier autant que votre premier sous vêtement (l'expression "première chaussette" étant indélicat si un elfe de maison vous entends), mais tout dépend de l'heure à laquelle vous traîner par ici. En effet, la nuit seuls les préfets sont autorisés à faire leurs rondes, et les tableaux ne sont pas toujours compatissant à l'égard des élèves se faisant la malle...

[Les règles classiques du RP s'appliquent ici]




Lunatik ©


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Au détour d'un couloir, 1er étage, Intérieur du château   Jeu 19 Oct - 17:42



[Suite du RP dans la bibliothèque avec Emily Atkins - 2 septembre 2025 | 11h35]




Gregory était passé en tête, trois manuels sur les bras, et le dos un peu courbé en sortant par les grandes portes qui s'étaient ouvertes par magie. Entre le quatrième étage et le premier étage, dans les escaliers mouvants et les corridors tout en longueur, le jeune homme n'avait fait que tourner de temps en temps la tête pour s'assurer que la bibliothécaire le suivait toujours. A vrai dire, ce n'était pas par timidité qu'il n'avait plus ouvert la bouche depuis la bibliothèque pour lancer une conversation entre eux, mais il était à nouveau préoccupé par son Chartier. Carl était malade depuis deux jours et lui se pavanait dans le château... "Mais bon, c'est pour la bonne cause". Sans compter qu'à force de regarder cette élégante rousse vêtue de bleu, il ressentait quelque chose d'étrange, comme une sensation de déjà vu. C'est ce questionnement qui le poussa à parler après cinq bonnes minutes de marche à travers Poudlard.

- Vous êtes nouvelle alors au château ? Je veux dire, vous venez à peine d'arriver ?

Gregory avait légèrement ralenti le pas pour parler jusqu'à être quasiment au même niveau que son interlocutrice. La tête tournée vers elle, il continuait néanmoins à marcher en comptant sur sa parfaite connaissance des lieux pour ne pas trébucher. Il reprit aussitôt la parole pour justifier sa question qui pouvait paraître bête ou redondante à priori. Son ton devait forcément sous-entendre une interrogation cachée et il voulait s'expliquer.

- Je vous demande cela parce que... Je suis peut-être fou mais j'ai la vague impression de vous connaitre.

A la fin de sa phrase, l'escalier sur lequel ils s'engageaient tous les deux pour atteindre le rez-de-chaussée se mit à bouger et à dériver pour modifier leur itinéraire. Gregory dû resserrer son emprise sur les manuels qu'il tenait pour éviter de les laisser tomber au moment du déséquilibre. D'ailleurs il manqua de passer par dessus la rambarde sur laquelle il se heurta assez violemment pour ressentir une douleur dans les côtes gauches. Les yeux plissés il releva le regard vers la bibliothécaire qu'il espérait toujours derrière lui, à moins qu'elle n'eut pas le temps de monter sur l'escalier ?
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Emily Atkins
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 21
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : - Animagus: Buse à épaulettes aux plumes rousses et aux yeux bleus
- Transplanage

Emploi(s) : - Bibliothécaire à Poudlard

Patronus : Buse à épaulettes
Epouvantard : Probablement un Saule Cogneur agité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Jeu 19 Oct - 23:49


Emily suivit son guide à travers couloirs et escaliers. Lorsqu'ils étaient en train de dévaler des marches, un bruit sourd se fit entendre au-dessus de leur tête, comme si un gros morceau de pierre était en train de se déplacer. La bibliothécaire aurait juré que le bruit avait été provoqué par l'un des escaliers et, ayant rapidement levé les yeux, elle crut en voir un bouger de quelques centimètres. Elle n'avait jamais entendu dire que les escaliers du château avait une volonté propre, et elle mit donc cette vision sur le compte de son imagination. Cela ne faisait qu'un jour qu'elle se trouvait au château, certes, mais elle avait tout de même emprunté à plusieurs reprises ces escaliers, et ils ne s'étaient jamais mis à se mouvoir tout seul : elle avait dû halluciner, tout simplement ! Le bruit qu'elle avait entendu avait sans doute été causé par un passage secret se refermant après avoir laissé passer une personne connaissant bien les lieux ; c'est en tous cas à cette conclusion qu'elle arriva. Bien trop occupée à admirer l'architecture de ce lieu tout en pierre, Emily ne pensa même pas à engager une conversation avec Gregory Donell, son guide du jour. De temps à autres, tellement absorbée par sa contemplation, elle devait accélérer le pas pour ne pas le perdre de vue. Après cinq minutes environ, le préfet ralentit le pas pour marcher à la hauteur de la sorcière rousse. Tout en la regardant, il lui demanda :

"Vous êtes nouvelle alors au château ? Je veux dire, vous venez à peine d'arriver ?"

Emily allait répondre que oui, elle venait tout juste d'être engagée comme bibliothécaire et que c'était son premier jour de travail. La manière dont le jeune homme avait posé la question était assez peu claire pour que cette réponse-là ne puisse pas être qualifiée de tentative de cacher la vérité, ou pire : de tentative de mensonge. L'ex-Serdaigle détestait le mensonge, et par conséquent, elle ne mentait jamais, sauf dans les cas d'extrême-urgence où elle n'avait pas d'autres choix. D'une certaine manière, elle parvint à se convaincre que la réponse qu'elle s'apprêtait à donner n'était pas vraiment une manière de cacher son accident, même si elle se doutait bien, au fond d'elle, que l'interrogation du Gryffondor était autre que celle qu'elle aurait voulu qu'elle soit. Mais avant même qu'elle n'ait pu répondre, il ajouta une simple phrase :

"Je vous demande cela parce que... Je suis peut-être fou mais j'ai la vague impression de vous connaitre."

Lorsqu'elle entendit cette question, le sol s'effondra sous ses pieds : littéralement. Du moins, c'est l'impression qu'elle eut lorsque le talon de son pied droite se retrouva dans le vide. Sentant son corps basculer en arrière, Emily se retint de justesse à la rambarde qui se trouvait sur sa droite. Heureusement que la jeune femme était rapide dans ses prises de décision et dans ses gestes, car elle aurait bien pu finir sa course une dizaine de mètres plus bas. C'était d'ailleurs cette rapidité qui lui avait toujours valu une certaine admiration de la part des autres joueurs de Quidditch de Poudlard. Mais revenons-en à notre chute évitée ! Ses deux pieds ayant retrouvé un sol tangible, Emily sentait son coeur tambouriner contre les bouquins qu'elle tenait fermement contre sa poitrine. Elle avait cru voir défiler sa vie -les trois dernières années de sa vie serait plus exact- devant ses yeux. Elle n'avait donc pas halluciné, quelques minutes seulement auparavant : les escaliers du château bougent bel et bien ! Son regard rivé sur les marches de l'escalier, qui avait cessé de se mouvoir depuis une trentaine de seconde, elle se souvint alors qu'elle n'était pas seule. Pendant un instant, elle avait complètement oublié que Gregory était présent, et elle n'avait rien remarqué des choses qui s'étaient passées autour d'elle pendant qu'elle était en état de choc. Le Gryffondor lui avait-il parlé ? Et combien de temps était-elle restée ainsi immobile ? Elle n'en savait rien, mais ayant désormais retrouvé ses esprits, elle ramena sa chevelure rousse en arrière.

"Je suis une ex-Serdaigle, mais je n'ai aucun souvenir de ma scolarité ici... Après mes examens, en fin de septième année, j'ai perdu la mémoire. Un bête accident qui n'aurait jamais dû arriver. Vous en avez peut-être entendu parler ! J'étais en balais et j'ai... Comment dire... Appris à connaître le Saule Cogneur du parc d'une façon pour le moins marquante."


Elle avait raconté tout cela d'une manière très détachée, comme si cette expérience était arrivée à quelqu'un d'autre qu'à elle. D'une certaine manière, c'était vrai. Elle-même ne se souvenait pas de ce qu'il s'était passé : elle se contentait de répéter ce qu'on lui avait expliqué à son réveil. Pour elle, c'était comme de dire ce qu'une tierce personne avait vécu... C'était comme rapporter un événement auquel elle n'avait pas participé. Après avoir répondu à la question qui lui avait été posée, Emily avait dévalé l'escalier qui -à son plus grand soulagement- resta immobile. Une fois en bas des marches, elle se retourna pour voir Gregory. Elle remarqua alors un détail qui ne l'avait pas frappée jusqu'alors. Une lueur de curiosité brillait au fond de ses yeux bleus. De sa douce voix, elle demanda :

"Maintenant, c'est à vous de répondre à l'une de mes questions ! Pour qu'elle raison, Monsieur, n'avez-vous pas emprunté le bouquin dans lequel l'Amortentia et ses effets étaient décrits ?"
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t831-emily-atkins http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t751-emily-atkins-valide#792
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Ven 20 Oct - 11:12





Au moment où il la vit tout en haut des marches, bien engagée sur l'escalier qui venait à l'instant de s'arrêter, Gregory se sentit grandement soulagé. Pendant un instant il avait craint que la sorcière ait atterrit tout en bas, là où le sol est froid et presque humide. Visiblement, elle avait eu très peur vu la façon dont elle se tenait, immobile, encore sous le choc de la surprise. Effectivement, les escaliers n'en faisaient qu'à leur tête et la mise en danger de ceux qui les empruntaient leur était bien égal. Alors qu'il s'apprêtait à lui demander comment elle se sentait bien qu'il ait déjà une idée bien arrêtée sur le sujet, la bibliothécaire prit la parole et comme si rien ne s'était passé lui répondit à la question qu'il lui avait précédemment posé. Elle avait l'air tout à fait l'aise. Ce qu'elle lui révéla s'avéra être assez intriguant pour le jeune homme qui ne s'attendait pas à cette nouvelle. Effectivement, Gregory avait eu vent de cette histoire assez idiote mais aussi très triste, celle d'une fille qui avait perdu la mémoire suite à un accident. Au lieu d'avoir envie de rire comme l'aurait certainement fait un deuxième année sexiste qui penserait que le balais n'est de toute façon pas fait pour une fille, Gregory ressenti plus que de l'empathie pour elle, c'était de la nostalgie et de la sympathie. Cet accident de vol lui rappelait bien sûr son propre accident qui l'avait définitivement privé de Quidditch dans tout ce que cela impliquait : la liberté de voler, la compétition entre équipe et la sensation de victoire et d'accomplissement. C'était vraiment triste et là il comprenait très bien la rousse. Peut-être même que ça se lisait sur le visage désolé de Gregory.

- Je suis vraiment navré pour votre accident... Mais..., il hésita un peu en se demandant si ce qu'il allait dire n'était pas trop brusque, ne vous en faites pas, on n'a pas besoin de notre mémoire pour vivre bien. D'ailleurs, je n'aurais jamais deviné votre trouble si vous ne me l'aviez pas avoué.

Même si Gregory idolâtrait le passé et la mémoire des hommes, même si il avait souvent redouté de perdre tout ça, il voulait à tout prix rassurer cette femme dont il semblait voir la vaillance. C'est vrai, elle pourrait être totalement dévaster d'avoir oublié sa vie passée. D'ailleurs Gregory serait lui-même dévasté. Mais voilà, elle vivait, elle reprenait un travail et elle se frottait à son passé de près. C'était admirable. Quelque chose attira néanmoins l'attention du jeune homme. Effectivement, elle ne semblait pas vouloir trop s'attarder sur le sujet car à peine eu-t-elle terminé qu'elle avait filé au bout de l'escalier. Gregory n'insisterait pas plus. Un peu ailleurs, il descendit les marches à allure assez soutenue et sauta même la dernière marche comme pour éviter un nouveau départ de l'escalier. Ils étaient maintenant au-rez-de-chaussez mais il leur fallait faire un détour pour atteindre l'escalier en colimaçon qui conduirait aux cachots. Au moment où Gregory allait reprendre la marche en se mettant en tête, il aperçu le regard insistant et brillant de la bibliothécaire sur lui.

- "Maintenant, c'est à vous de répondre à l'une de mes questions ! Pour qu'elle raison, Monsieur, n'avez-vous pas emprunté le bouquin dans lequel l'Amortentia et ses effets étaient décrits ?"

A nouveau, Gregory se senti légèrement bouillir de l'intérieur. Il ne s'attendait pas à ce qu'ils reviennent sur ce sujet et il n'était vraiment pas fier de son mensonge, surtout après la réelle confidence qu'elle lui avait faite. Le garçon pris donc son courage à deux mains et se laissa aller à dire la vérité à cette femme. Comme s'il sentait qu'il pouvait lui faire confiance. Peut-être était-ce sa douce voix et son joli visage auxquels on ne prêterait aucune méchanceté, qui le firent parler.

- En fait... Je n'ai pas besoin de connaitre les effets secondaires de l'Amortancia, et ne vous méprenez pas, je ne cherche pas non plus à fabriquer un philtre d'amour ni à en administrer un à quelqu'un. Je possède un Chartier, et il est malade, d'après mon père. Je cherchais simplement de quoi le soigner à la bibliothèque.

Gregory se sentait stupide d'avoir cacher cela comme un secret exceptionnel à cette femme. Mais le garçon avait l'habitude qu'on moque son Chartier ou pire, qu'on insulte cette créature du fait qu'elle soit perçue comme quelque chose d'infâme, de débile et d'inutile. Néanmoins, Gregory avait toujours assumé le fait de promouvoir l'intelligence des créature pensantes dont le Chartier.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Emily Atkins
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 21
Maison : Serdaigle
Etre et spécialité(s) : - Animagus: Buse à épaulettes aux plumes rousses et aux yeux bleus
- Transplanage

Emploi(s) : - Bibliothécaire à Poudlard

Patronus : Buse à épaulettes
Epouvantard : Probablement un Saule Cogneur agité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Ven 20 Oct - 23:04


Le jeune homme semblait être vraiment navré en apprenant ce qui était arrivé à Emily. Pendant un instant, elle aurait même pu dire qu'il semblait être encore plus désolée pour son histoire qu'elle-même ne l'avait jamais été. Après tout, il n'était pas vraiment possible de regretter quelque chose dont on ne se souvenait pas... N'est-ce pas ? Si on lui offrait aujourd'hui un magnifique cadeau qu'on lui retirait dans quelques mois, elle serait certainement très affectée par cela. Mais comment pouvait-elle être triste d'avoir perdu quelque chose, si elle ignorait l'essence-même de cette chose ? Elle aurait voulu lui dire tout cela, le rassurer sur le fait qu'il n'avait pas à être "navré", comme il venait de le dire, mais il ajouta une chose après une courte hésitation :

"... Ne vous en faites pas, on n'a pas besoin de notre mémoire pour vivre bien. D'ailleurs, je n'aurais jamais deviné votre trouble si vous ne me l'aviez pas avoué."

En entendant cela, Emily sourit de manière sincère. Elle était parfaitement d'accord avec lui : tous les souvenirs qu'elle avait oubliés ne lui étaient pas indispensables. Elle en aurait de nouveaux ! La seule peur qu'elle avait, au jour d'aujourd'hui, c'était de voir une fois de plus son visage être défiguré comme il l'avait été à la suite de sa rencontre avec la branche du Saule Cogneur. A cette pensée, elle frissonna. Elle aurait pu donner tout ce qu'elle possédait si cela lui assurait de ne plus jamais avoir à observer de près un Saule Cogneur en pleine action. De loin, de très loin, elle pouvait encore supporter... Mais de près... Mauvaises images, sortez de cette tête ! Etant donné que la rousse se faisait des frayeurs internes en imaginant des branches dansant devant ses yeux, elle avait presque oublié qu'elle attendait une réponse à une question qu'elle venait pourtant tout juste de poser. Ce fut le regard honteux de Gregory qui la ramena à la raison.

Allait-il donc finir par avouer qu'il avait cherché des réponses à ces questions à des fins personnelles ? Emily n'aimait pas particulièrement mettre les gens dans l'embarras, mais elle trouvait le concept même des philtres d'amour profondément infâme. Pour elle, ce genre d'amour artificiel devrait être formellement interdit. Peut-être même considéré comme une magie noire, car selon l'utilisation faite, ce genre de philtre pouvait être, à ses yeux, comparable à un sortilège d'Imperium. Trouvant donc qu'il était injuste qu'une personne consomme une telle potion à son insu, elle était bien décidée à tout mettre en oeuvre pour convaincre ce jeune homme que son charme ferait amplement l'affaire, et qu'il n'avait pas besoin de recourir à de tels procédés. Mais, à son plus grand étonnement, la réponse qu'elle obtint fut bien différente de ce à quoi elle s'attendait. Voici ce qu'il lui raconta :

"En fait... Je n'ai pas besoin de connaître les effets secondaires de l'Amortentia, et ne vous méprenez pas, je ne cherche pas non plus à fabriquer un philtre d'amour ni à en administrer un à quelqu'un. Je possède un Chartier, et il est malade, d'après mon père. Je cherchais simplement de quoi le soigner à la bibliothèque."

Si une chaise s'était trouvée à ce moment-là juste derrière Emily, sans doute aurait-elle pris le temps de s'y asseoir. Elle était, métaphoriquement parlant, sur le c*l. Pourquoi diable ce jeune homme avait-il préféré lui mentir ? La réponse lui parut bien rapidement évidente : il n'avait pas envie de faire part du fait qu'il possédait un Chartier. Il était vrai que ces créatures n'avaient pas bonne réputation, mais Emily n'était pas du genre à critiquer les choix des uns et des autres. Si Gregory avait un Chartier chez lui, il devait avoir ses raisons, et ce n'était certainement pas elle qui allait se moquer de lui ou le juger. Bien décidée à lui faire comprendre que, à l'avenir, il n'avait pas à lui cacher ce genre de chose, elle prit la parole :

"Vous savez, Gregory, je connais de bons livres qui vous seront sans doute utiles. Vous auriez dû chercher dans la section des Soins aux créatures magiques... Vous savez quoi ? Je rassemblerai cette après-midi tous les livres mentionnant la manière de remettre un Chartier sur pieds, pendant que vous serez en cours, et je vous les mettrai de côté pour que vous puissiez venir les chercher quand cela vous arrange. Je suis même prête à rester plus longtemps à la bibliothèque, ce soir, si vous désirez passer plus tard que l'heure à laquelle je suis censée fermer les portes. Personnellement, je ne m'y connais pas plus que ça en ce qui concerne les Chartiers, mais j'ai lu quelque part que les laisser se reposer dans un immense pot de terre de Grande-Bretagne, d'Irlande ou d'Amérique –selon d'où ils viennent– pouvait leur être très bénéfique ! Mais je ferai des recherches plus approfondies, je vous le promets. Ca sert à ça, une bibliothécaire... N'est-ce pas ?" demanda-t-elle sans réellement attendre de réponse en retour. Avançant jusqu'à être à sa hauteur, elle passa sa main derrière lui et exerça une très légère poussée dans son dos pour qu'il se remette en marche en direction de l'endroit vers lequel il semblait se rendre avant d'avoir été interrompu par la question d'Emily. "Bien, maintenant que la vérité a triomphé –la vérité finit toujours par triompher...– allons déposer ces bouquins, voulez-vous ?" Sans doute Gregory n'allait-il pas le remarquer, mais pour la première fois, depuis le début de leur conversation, Emily l'avait appelé par son prénom lors de sa prise de parole.  

[Libre à toi de répondre ici ou de poursuivre au cachot numéro 5 ! clin d'oeil]
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t831-emily-atkins http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t751-emily-atkins-valide#792
Kalis Antoy
avatar
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Jeu 26 Oct - 23:48



Au détour d'un couloir
Grégory & Kalis


6 septembre - vers 01h00.



Longeant les murs d'un pas lent, Kalis mâchouillait machinalement un chewing-gum. Ce soir, il était de sortie ; et ce soir justement, il était particulièrement lasse et s'occupait pendant ce tour silencieux à faire des tours sur lui même, à observer les murs et à soupirer toutes les trente secondes. En vérité, il se demandait souvent ce qu'il faisait là. Etait ce vraiment une bonne idée ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, il en doutait fortement.

Ainsi il lui démangeait l'envie de se poser dans un coin pour fumer une clope. Mais l'air était si frais que l'odeur risquerait de se répandre bien au-delà du couloir. Et c'était le problème. Aussi pour un sixième année, il était un peu de son devoir de donner l'exemple au plus jeune. Il n'était pas sûr d'y arriver entièrement sur le long terme. Avec un peu de chance, aucun préfet ne passerait par là.

Au bout d'un moment, il lâcha un soupir bruyant, désespéré:

Lui, ce qui lui plaisait, c'était de marcher. Pas de se coucher tous les soir à la même heure. S'ils pouvaient aller dehors... Mais il doutait avoir l'autorisation. Alors dans l'ombre, se doutant bien qu'il était possible qu'on l'entende, il s'alluma une cigarette et se mit à chantonner des airs moldus d'opéras qu'il avait déjà entendu à la radio.


Il avait les mains enfouies au fond de ses poches et la capuche sur la tête.


Dernière édition par Kalis Antoy le Sam 28 Oct - 17:33, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Johnatan Wick
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 41
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : - Formation de Légilimencie

Emploi(s) : - Concierge à Poudlard
- Tueur à gages

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Sam 28 Oct - 14:06



En cette soirée bien fraiche, Charon parcourrait les couloirs surveillant tout et tout le monde. Soudain, il entendit une mélodie, un air léger d'une chanson. Intrigué par la présence d'une tel mélodie à une heure pareil, il suivit le chantonnement à travers les couloirs et arriva devant un jeune garçon caché dans sa cape. Une odeur de tabac brulé venait briser la fraicheur de l'air. Charon s’assit prés du mur et regarda le jeune homme fixement de ces yeux bleu ciel. Son lien particulier avec John permettait à ce dernier de connaitre les méfaits des élèves et des professeurs. Charon continuait de regarder le jeune homme, attendant de voir si un préfet ou un professeur interviendrait. Au vue de la situation, je sortis de mon bureau pour commencer ma ronde à travers le dédale de couloirs du château. * Certains élèves avaient plus peur de miss teigne que de Charon mais d’après Rusard, Charon est pire encore* Cette pensée me fit sourire.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t705-johnatan-wick-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mar 31 Oct - 14:04





C'était la deuxième ronde nocturne de la semaine que Gregory effectuait cette nuit là. Il avait commencé en compagnie d'Edelweiss, son homologue féminin qu'il appréciait beaucoup. Maintenant il était seul au premier étage alors qu'elle devait être dans une tour. Cela faisait déjà deux heures qu'il tournait dans le château, et il devait l'avouer, ses yeux commençaient à se fermer. Pourtant sa volonté de veiller n'avait jamais été aussi forte. C'est ainsi qu'à chaque fois qu'il sentait sa tête tomber en avant, il se lançait une tape sur la joue. Il ne craignait pas d'être ridicule car les couloirs étaient vides. Ca en devenait ennuyant et frustrant.

C'est au détour d'un couloir silencieux qu'une odeur fumante parvint à son nez endormi. On aurait dit qu'un feu brûlait non loin de là. Mais cette odeur était étrangement nouvelle. Il se laissa guider par l'air. C'est là, dans un coin sombre, qu'il surpris le premier vagabond de la soirée. Un jeune homme encapuchoné dont il ne pouvait distinguer le visage hormis les nez fin.

- Ah-ah, jeune homme. Je te prends sur le fait. Tu devrais être dans ton dortoir en train de dormir paisiblement... au lieu de cela tu déroge aux règles de Poudlard ? Aimes-tu les ennuis ?

C'est en faisant quelques pas de plus que Gregory surpris Charon, la chatte du concierge. Elle semblait observer le garçon dont la couleur de sa robe trahissait sa maison : Serdaigle. John Wick allait certainement apparaitre d'une minute à l'autre et ainsi, il serait témoin du travail honorable de Gregory. Il n'était pas contre un peu de reconnaissance malgré sa modestie.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Kalis Antoy
avatar
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mar 31 Oct - 14:58


Au détour d'un couloir
Grégory & Kalis


D'une voix douce et entraînée, Kalis continuait de chantonner dans le couloir. Il s'était d'abord assis dans un coin pour chanter et fumer ; puis il s'était relevé, afin de faire quelques tours. C'est à ce moment là qu'il aperçut le chat du concierge, qu'il reconnut aussitôt pour l'avoir vu maintes et maintes fois dans le château. Elle annonçait l'arrivée de son maître et par la même occasion la fin de sa petite tournée nocturne. Avec un soupir, il fut prêt à s'en aller quand une voix derrière lui résonna à ses oreilles.

Kalis se retourna vivement et se retrouva face à face avec un préfet. Ah purée, la bonne joie des préfets qui aiment roder quand vient l'heure de leur tour de garde. Le serdaigle n'avait nullement peur d'eux mais il restait sur ses gardes généralement pour éviter que ce genre de choses n'arrive. ce soir visiblement, il n'avait pas de chance puisqu'ils allaient devoir se trimballer et le préfet, et le concierge sur le dos. Celui ci serait là d'une minute à l'autre.

Je n'arrive pas à dormir, répliqua t-il d'un ton calme qui laissait tout de même paraître son agacement.

Il s'adossa au mur en le dévisageant. Qui pouvait il bien être ? Avec son horrible sourire triomphant... Il avait l'air profondément satisfait de le trouver ici. Il allait enfin pouvoir exhiber ses devoirs de préfets avec joie.

Qu'est ce que tu veux ? demanda Kalis en soupirant.

Malgré son intervention, il ne s'arrêta pas de fumer pour autant.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mar 31 Oct - 15:28





En avançant toujours plus près, d'un pas lent qui se voulait des moins agressifs possibles, Gregory fronça les sourcils. La vue de ce petit objet fumant le rendait perplexe. Il n'avait, d'après ses souvenirs, jamais vu un truc pareil. On aurait dit un morceau de papier roulé comme du parchemin duquel s'échappait une fumée grise et une odeur désagréable qui gratte la gorge. S'il n'en avait jamais vu, c'est que c'était quelque chose d'interdit également. Il était soudainement plu éveillé. D'autant plus quand cet élève se mit à parler. Effectivement, il prenait un ton qui déplaisait beaucoup au brun, un ton assuré. Pourtant ce garçon était en position de faiblesse et il devait bien s'en douter.

En approchant il reconnu le visage de sa victime du soir. Il s'agissait de Kalis Antoy, un sorcier dont la répartition à Serdaigle lui semblait à peine justifiée. Vue son comportement un peu marginal par moment et surtout très orgueilleux, il aurait sans doute envoyé cet ingrat à Serpentard s'il avait été le Choixpeau Magique. Néanmoins, Gregory ne pouvait nier la substance intelligente qui se cachait sous cette capuche. C'est sans doute ce qui avait fait flancher le Choixpeau, ou peut-être que Kalis avait voulu éviter la Maison des serpents.

- D'abord, j'aimerai que éteigne cette chose. Et ensuite, c'est à moi de poser les questions.

Répondit Gregory d'un ton ferme mais toujours juste. Il tenait sa robe de sorcier dans ses deux mains tendues au bout de ses bras ballants. Il espérait que Kalis se tiendrait tranquille, et en fait il valait mieux pour lui qu'il soit assez obéissant car Gregory savait être indulgent mais ce n'était pas le cas du concierge.

- Que fais-tu dans les couloirs à une heure aussi tardive ? Tu devrais le savoir que c'est interdit, n'est-ce pas Kalis ? Sinon à quoi bon être en sixième année si tu n'a rien appris depuis que tu es ici...


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Kalis Antoy
avatar
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mar 31 Oct - 15:42


Au détour d'un couloir
Grégory & Kalis


L'éteindre ? Devait il en rire ? Kalis esquissa un léger sourire au coin de la lèvre et s'approcha de lui sans obéir. Il tira une longue taff et lui souffla la fumée à la figure. Ce préfet le faisait rire. Il tentait en vain de se donner un air pour l'impressionner, ce qui ne marchait pas.

Ok, je l'éteins.

Il n'obéit pas pour autant et leva la tête pour le fixer de haut. Ce gryffondor ne savait pas à qui il avait à faire. Oh oui, Kalis savait qu'il n'avait rien à faire ici. Il savait aussi qu'il faisait cela pratiquement toutes les soirs et qu'il ne se faisait pratiquement jamais prendre.

Je te l'ai dis, je n'arrive pas à dormir. Je fais des cauchemars.

Et c'était vrai. Depuis longtemps il n'avait pas eu de longues et douces nuits. Elles faisaient parties d'un autre temps, ou la vie était plus simple, plus belle, plus agréable aussi avec lui. Et les seules choses qui le consolaient de ses démons, c'était ses ballades, qu'il chérissait car il réussissait à oublier. Le serdaigle soupira.

Laisse moi faire ma balade. J'ai des gallions.

Il le fixa dans les yeux. Il doutait que sa stupide proposition n'intéresse le gryffondor.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Jeu 2 Nov - 14:25





La fumée à l'odeur pestilentielle piqua immédiatement les yeux bleu de Gregory qui détourna la tête avant de se mettre à tousser. Ainsi il évacuait le peu de cette substance grise qui avait passé ses orifices. Maudit gamin. Ce Kalis ne changerait donc jamais, pire il devenait de plus en plus insolent mais le brun ne se laisserait pas faire. Pourtant, pour l'instant, il se contentait de se taire en écoutant l'inintéressant discours du Serdaigle qui cherchait à se défaire de cette situation compromettante. Gregory ne céderait pas. Même si Kalis n'arrivait pas à dormir, aucune raison réelle ne justifiait qu'il soit dehors après le couvre-feu et encore mois qu'il soit en train de violer le règlement avec ce bâtonnet fumant. C'est la dernière phrase de son interlocuteur qui le fit sortir de ses gonds. Mais en bon garçon réfléchit, il contint sa colère et ne laissa que sa main gauche dégager d'un geste vif et précis l'objet enfumé qui sortait de la bouche de Kalis. Celui-ci se retrouva par terre en une demi-seconde. Tout aussi rapidement, Gregory glissa hors de sa poche sa baguette, la pointa sur le bâtonnet encore allumé et murmura "Aguamenti". Un filet d'eau se déposa sur l'objet dont le bout auparavant rouge feu devint noir de cendre. La fumée disparu presque aussitôt tandis que l'odeur se faisait encore sentir. Sans une expression sur le visage, Gregory regarda Kalis droit dans les yeux.

- Si tu espères acheter ta liberté d'agir hors des règles, tu te trompes de personne. Les corrompus moi je les remets bien à leur place, dit-il sèchement. Tu penseras bien à dire à tes camarade de Serdaigle que ta Maison vient de perdre 10 points pour ton insolence et ta persistance dans l'idiotie.

Vivement, Gregory rangea sa baguette dans sa grande poche de robe. Il aurait aimé partir, d'autant plus que le sommeil le gagnait. Mais il ne pouvait se résigner à laisser Kalis agir comme il le voulait. Il attendait que le jeune homme décide enfin d'obéir en regagnant son lit.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Kalis Antoy
avatar
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Ven 3 Nov - 19:29


Au détour d'un couloir
Grégory & Kalis


Kalis découvrit avec stupéfaction sa cigarette qui s'échappait d'entre ses lèvres. Sans lâcher Grégory du regard, il aperçut du coin de l'oeil l'objet fumant qui disparaissait sous les eaux. D'un coup, il sentit son sang qui bouillait et ne faire qu'un tour dans ses veines. Bon dieu ce qu'il avait envie de le tuer, rien qu'en cet instant précis. Il resta néanmoins immobile, complètement indifférent à l'idée d'avoir fait perdre 10 points à sa maison.

S'il y avait bien quelque chose qu'il ne suivait pas, c'était la coupe des maisons. Il serra les dents sans bouger pour autant. S'il croyait que cette petite démonstration de force allait le faire bouger, il se trompait.

Excuse toi et peut être que j'irai me coucher après.

Il le défia d'un long regard, sans pour autant s'énerver. Il resta même parfaitement calme, il ne connaissait pas cet élève mais une chose était sûre, il l'avait déjà dans sa ligne de mir. Et ce qu'il savait aussi, c'est qu'il ne bougerait pas tant qu'il n'aurait pas eu ses excuses. Une raison de plus pour rester plus longtemps en dehors de son dortoir sans doute.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Dim 5 Nov - 19:27






La façon dont ce Kalis agissait lui était insupportable. Ses manières d'enfant gâté lui rappelait les histoires que son père lui racontait à propos de son cousin. Un homme qui n'était satisfait que lorsqu'il obtenait des autres ce qu'il demandait. Un véritable tirant, malheureux et mal dans sa peau dès qu'il se retrouvait seul face à sa réalité. Gregory ne se sentait pourtant pas apitoyé devant ce montre d'égoïsme qui lui faisait face avec une telle figure qu'il l'aurait giflé s'il s'était autorisé un excès. S'il y avait bien quelqu'un qui devait s'excuser ici c'était bien cet élève de Serdaigle. Son autorité de Préfet-en-Chef était déjà remis en cause mais Gregory ne comptait pas céder aussi facilement. La persévérance serait son atout.

Sans dire un seul mot, il fit volte face pour tourner le dos à ce garçon dont la grosse tête devenait ridicule. D'un regard habile, il balaya le couloir des yeux pour voir si Charon traînait toujours dans les parages. Effectivement, il crut apercevoir la queue poilue de l'animal virer derrière un coin de mur. Selon le brun, elle allait sans doute chercher son maître et c'était tant mieux. Gregory pouvait donc partir tranquille, il savait que M. Wick serait bientôt là pour régler le problème. La sévérité, c'était son domaine. Gregory continua donc de marcher tout en s'éloignant petit à petit du fauteur de trouble. Cependant il ne décolérait pas et sa main droite était étonnement serrée. Si seulement Edelweiss avait été là, elle aurait au moins su calmer ses nerfs.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Johnatan Wick
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 41
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : - Formation de Légilimencie

Emploi(s) : - Concierge à Poudlard
- Tueur à gages

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Lun 6 Nov - 19:09



L'interlude entre les deux élèves avait été attentivement observer par Charon. Alors que j'arrivais sur les lieux je croisa Mr Donell qui partais. Je le regarda et lui fis un signe de la tête accompagné d'une tape félicitatrice le jeune homme avais fait du bon travail.

Arrivé devant le jeune Serdaigle, qui ne semblait pas me craindre, je lui dit calmement:

- Kalis, je t'ai déjà dis et redis, je ne veux pas que tu fumes dans l'enceinte de Poudlard.

Je ramassa la cigarette et la mis dans ma poche puis montrant la direction de son dortoir, je continua:

- Je ne vais pas te retirer de point, notre ami, Mr Donell s'en ai déjà chargé, je te demande donc de regagner ton lit immédiatement afin de ne pas aggraver ton cas. Par ailleurs j'aimerais ne pas avoir à me fâcher.

Je savais que mon flaireur le suivrais pour être sur qu'il regagne bien son dortoir.


Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t705-johnatan-wick-valide
Kalis Antoy
avatar
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 8 Nov - 14:16


Au détour d'un couloir
Grégory & Kalis


Par un pur hasard, le préfet sembla prêt à le laisser reprendre tranquillement sa balade sans chercher à lui causer plus d'ennuis. Le serdaigle haussa un sourcil et s'apprêta à repartir quand il découvrit d'un calme déconcertant la silhouette du concierge qui apparaissait à sa suite. Kalis resta immobile, prêt à affronter l'adulte qui s'approchait de lui d'un pas sûr.

Je sais, je ne dois pas fumer dans Poudlard, répéta t-il en même temps que lui d'un air las.

Ce refrain il le connaissait par coeur. Kalis était le genre d'élèves à entendre les remontrances de ses professeurs, à les retenir même, mais à ne jamais les mettre en pratique. Il lâcha un soupir bruyant et croisa les bras. Maintenant que le concierge était là, il était clair que le préfet n'avait plus besoin de rester.

Génial, je vois que m'sieur le préfet s'est trouvé un pote, lança t-il d'une voix assez forte pour que Grégory puisse l'entendre de l'autre bout du couloir.

Il resta de marbre face à Johnatan. Il ne comptait pas baisser les armes aussi facilement. En attendant que le concierge arrive, le préfet lui avait cherché des noises et il sentait son sang battre à ses tempes.

Dites moi vous êtes payez combien pour suivre des élèves comme moi dans la nuit ? reprit il en fixant le concierge dans les yeux.

Il voulait juste faire un petit tour et évidemment il fallait que tout le château se ramène pour lui coller aux basques.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Johnatan Wick
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 41
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : - Formation de Légilimencie

Emploi(s) : - Concierge à Poudlard
- Tueur à gages

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 8 Nov - 18:47


— Dites moi vous êtes payé combien pour suivre des élèves comme moi dans la nuit ?

Le jeune Serdaigle s'obstinait dans la voie de la désobéissance, ce qui me contraria grandement. Je souris légèrement et lui répondit:

- Non, je ne suis pas payé pour suivre les éleves, c'est un service que je devais au directeur.

Le jeune homme ne semblais pas fatigué mais plutôt énervé, son face a face avec Mr Donell semblait l'avoir mis dans tout ces états. Il se faisait tard et ma ronde n’était pas finis. je proposa donc au jeune Serdaigle avec un sourire complice:

- Il est vrai que les préfets m'ont toujours énervé a toujours être la ou on veut pas d'eux. C'est comme cela que j'ai appris la furtivité. Tu es en sixième année il me semble, ça te dirais que l'on passe un petit accord ?

La réponse du jeune homme me permettrai de me mettre d'accord sur la façon de résoudre la situation.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t705-johnatan-wick-valide
Kalis Antoy
avatar
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 8 Nov - 19:41


Au détour d'un couloir
Grégory & Kalis


Un accord ? Quel accord pourrait il bien passer avec le concierge ? Kalis l'observa un long moment, muet. Son visage ne trahissait aucune émotion. Il détailla les traits fins de son visage, à la recherche d'une faille. Mais rien. Johnatan avait décidément bien quelque chose à lui proposer.

C'était quoi comme marché encore tordu qu'il allait devoir passer ?
Il médita sur la question avant de secouer la tête et d'hausser une épaule:

Si vous allez me dire que vous n'allez pas me punir et en échange je vais dormir, c'est déjà foutu, marmonna t-il.

Cependant, ce n'est pas un mal de le laisser lui proposer ce qu'il avait à lui proposer. Il prit une grande inspiration, se disant qu'il avait bien envie d'une autre clope:

Mais je vous écoute.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Johnatan Wick
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 41
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : - Formation de Légilimencie

Emploi(s) : - Concierge à Poudlard
- Tueur à gages

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 8 Nov - 21:47


[ en accord avec le maitre du jeu ]


Le jeune homme semblais surpris et intrigué. Il eu un moment de silence puis il me répondis:

— Mais je vous écoute.

Je souris à ces mots, et repris calmement:

- Voila cela fait la deuxième année que les préfets, les professeurs et moi même te courront après afin que tu restes dans ton dortoir, aussi je te propose la chose suivante.

Je claquai des doigts, un grand dogue allemand croisé cane corso noir, aux yeux vert émeraude, sortis de la pénombre du couloir. Le chien arriva à ma hauteur,  il s'assit à mes pieds, le regard fixé sur le jeune Serdaigle. Je lui fit une petite caresse sur le dessus de la tête puis repris:

- Voici Sinistros mon chien de garde, il est confiné toute la journée dans mon bureau. Sachant qu'il ne sort pas de mon bureau avants le couvre feu des élèves et pas sans moi. Le marché est que si tu va te coucher sans faire de détour ce soir, à partir de demain, tu pourras l'accompagner durant sa balade nocturne dans la foret interdite entre vingt-deux heures et minuit tout les jours, ensuite tu rentreras dans ton dortoir dormir sans faire d'histoire. Ah et j'allais oublier, si tu pouvais éviter de trop fumer dans la foret interdite, cela serait parfait.

J'avais dis ces derniers mots avec un air de rien, j'attendais à présent la réponse du jeune homme à ma proposition plutôt sympathique.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t705-johnatan-wick-valide
Kalis Antoy
avatar
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 8 Nov - 22:33


Au détour d'un couloir
Grégory & Kalis


Pour une bonne proposition, c'est plus que génial. Ecoutant d'abord le concierge sans un mot, il ne dit rien non plus une fois qu'il eut finit de lui proposer le marché. Il s'agenouilla près de l'animal et lui gratta affectueusement le haut de la tête. Un petit sourire naquit aux coin de ses lèvres.

Il se releva et planta ses yeux azurs dans les siens. Il opina lentement du chef. Il était étonné qu'on lui accorde une telle faveur mais finalement, cela démontrait bien qu'ils avaient rapidement abandonné. Avec lui, valait mieux abandonner, en effet. Intérieurement, il se sentait surpuissant.

J'accepte, dit il tout sourire. Bonne nuit monsieur.

Il n'avait pas la moindre envie de dormir mais si c'était la seule condition pour avoir le droit de sortir tous les autres soirs durant l'année, c'était vraiment rien. Il s'agenouilla de nouveau pour caresser l'animal.

A demain toi.

Et se relevant, il salua silencieusement le concierge et fit volte face pour s'envoler dans l'ombre. Son lit glacial l'attendait.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Contenu sponsorisé
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   


Au détour d'un couloir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium Leviosa :: Poudlard :: Intérieur du château :: 1er étage :: Couloirs-