............................................. Levez le voile sur le monde magique inspiré de JK Rowling, en 2025...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionPortailS'enregistrer

Partagez | 
 

 Un lit d'observation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
avatar
Staff
Revelio
Inconnu Age RPG : 0
Emploi(s) :
- Fondateur

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Un lit d'observation   Jeu 6 Juil - 21:59






Un lit d'observation






Situés de part et d'autres de l'infirmerie, les lits d'observations, au nombre de six permettent à l'infirmière de soigner grandes blessures et petits bobos. Confortable, tendus de draps d'un blanc pur, chaque lit possède une table de chevet d’ébène, avec un petit tiroir pour que les élèves puissent y déposer quelques affaires personnelles. Sous le tiroir, dans le casier de la table de chevet, de chaudes couvertures épaisses et brunes sont pliés pour les plus frileux.

[Ce lieu étant un lieu public dans lequel vous pouvez croiser absolument n'importe qui à n'importe quel moment, vous ne pouvez donc PAS privatiser votre RP]




Lunatik ©


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Dim 12 Nov - 22:49



9 Septembre 2025 - Dans la matinée

"J'AI MAL!" Je l'avais hurlé à la tronche de mon prof. Pourquoi il venait me faire ch**r "Levez plus les bras Mr Hartley, aller encore !" Mais ta **** aussi non ?! J'ai mal tout le temps et toi le jour où j'ai encore plus mal que d'habitude, tu viens me faire ch**r ! J'avais attrapé mes affaires et m'étais barré. Qu'est-ce que j'en ai à f**tre de son cours ? De ses points ? Qu'on en perde j'm'en tape moi. J'vais pas me bousiller encore le bras pour son bon plaisir ou celui d'ma maison ! Je sais j'suis pas comme ça en public d'habitude, la preuve de la tronche qu'a tiré la minette de serdaigle que je draguouillait quand j'me suis tiré après avoir hurlé. Ouais bah une fois de temps en temps ça fait pas de mal hein. J'ai rien pris contre la douleur alors mes excuses, mais aller ch**r merci !

J'me promenais énervé dans les couloirs, ouais la douleur me rend irritable et alors ? Ils sont tous en cours qu'est-ce que ça peut faire ? J'avançais me retenant de mettre un coup-de-poing dans le mur en grommelant a quel point je pouvais haïr l'enfoiré qui m'avait fait ça. C'est dans moment là que j'ai envie d'avoir ta peau, t'as de la chance que j'sois pas au manoir. Et j'crois que mon inconscient a compris à quel point j'avais mal parce que j'm'étais même pas rendue compte que j'étais a l'infirmerie. Je zieutais vite fais voir si j'pouvais pas choper l'infirmière, mais personne... Sauf le mome qui roupillait là-bas, mais lui j'le compte pas. J'allais vers les lits et après avoir vérifié qu'il y avait vraiment personne, j'me laissais tomber sur le matelas. Le bras valide derrière la tête j'appelais plus fort que nécessaire pour être sûr qu'elle entende :

- J'ai mal !

Ouaip, j'crois que ça allait être ma nouvelle façon d'interpeller les gens. Hurlé que j'ai mal. J'vous l'ai dit, j'deviens un chieur quand je souffre plus que d'habitude. Et la c'est BEAUCOUP plus que d'habitude.
Roisin Quigley
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 26
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : • Formation de Médicomage et de Vétérimage

Emploi(s) : - Infirmière
- Professeur de Soins aux Créatures Magiques
- Codeuse intérim


Camp : N.L.A caché
Patronus : Un renard roux
Amortentia : Une odeur boisée de nature, une petite fragrance de fourrure humide, et l'odeur de la pluie d'orage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Sam 18 Nov - 16:01



   
Titre du rp

ft. Aïden Hartley
9/09/2025 ~ vers 10 heures

Depuis la semaine de la rentrée, Roisin avait eu peu de patients à l'infirmerie: ce n'était pas ncore la saison des épidémies et en dehors d'une ou deux bagarres, elle n'avait pas eu de blessés. Un petit garçon avait été amené ici la veille, parce qu'il avait fait un malaise, mais l'infirmière n'avait pus rien à faire pour l'aider à part surveiller qu'il mange bien, puisqu'il avait juste sauté un peu trop de repas. Donc on était en pleine matinée, et elle était dans son bureau, la te entrée dans une étagère à vérifier ses stocks d'onguents et de potions, quand un cri retenti de sa droite. Surprise, la rousse sursauta et se cogna assezfortement contre le haut du meuble.
-M**de! , fit elle, croyant avoir renversé quelque chose, et un peu vexée de s'être cognée.
Soulagée de voir que finalement, elle n'avait rien renversé, Roisin ferma son armoire et sortit du bureau, tomba directement sur un élève bien plus âgé que l'autre, allongé sur un lit d'infirmerie. Bon. Il ne l'avait pas attendue pour s'installer, visiblement. Il avait une position un peu nochalante, alors quelques instants Roisin crut qu'il était juste passé pour sécher les cours, mais l'expression de son visage la convinquit qu'il ne jouait pas la comédie, ou alors qu'il était vraiment un excellent comédien.
-Qu'est ce qui t'arrive?fit-elle finalement, n'appréciant pas de voir quelqu'un souffrir sans qu'elle puisse essayer d'aider.    
©️️Bulotte


Dernière édition par Roisin Quigley le Dim 26 Nov - 19:03, édité 1 fois


______________________________




Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t773-roisin-quigley-valide
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Lun 20 Nov - 13:37










Un jour ou je l'aurais tué


[9 Septembre 2025, vers 10h]
Rp ft. Roisin Quigley

J'étais toujours allongé dans le lit en attente que quelqu'un réponde finalement à ma plainte. J'crois que j'venais de pas mal surprendre l'infirmière ou la personne qui se trouvait dans son bureau parce que j'avais entendu un grand "Boom". Comme si elle venait de se cogner dans une étagère. Je tendais l'oreille histoire de voir si la personne que j'venais de surprendre était bien la personne que j'étais venu chercher ou si ça n'était qu'un élève u peu trop curieux. Et franchement, quand 'ai vue la p'tite frimousse toute rouquine sortir du fameux bureau, j'dooutais franchement que la demoiselle soit l'infirmière. Elle me regardait bizarrement, genre souspconneux. Bah ouais, on pourrait croire que j'suis la pour sécher, et si j'avais pas aussi mal ça serait probablement vrai. Mais t'inquiète ma jolie, j'vais pas te dénoncer si tu traines pas plus longtemps par la. 

Bah alors là du coup j'ai pas tout compris. La p'tite rouquine a fini par venir directement ver moi pour me demander ce qui m'arrive. T'es très mignonne mademoiselle, surtout vu de près, mais j'attends l'infirmière, pas envie de ruiner possiblement mes chances en t'expliquant ma vie et ses douleurs constantes hein. 

- Désolé ma jolie si j't'ai interrompue, j'attends l'infirmière rien de grave t'inquiète.

T'étais quand même sacrément jolie en fait même ! Je fis donc un sourire a la p'tite souris. Bon, j'ai forçé un peu parce que mon bras me fait toujours un mal de chien, mais c'est quand même un sourire hein. Imaginez un peu que la p'tite souris m'annonce qu'elle est l'infirmière... J'aurais pas l'air c*n moi tiens ! Mais non, j'suis pratiquement sûr que c'est pas trop illégal de draguer la p'tite souris plus tard, quand mon bras arrêtera de m'envoyer trop de signaux de détresse. La, j'étais pas vraiment en bonne forme. 

- Tu sais si elle va revenir ?



Lunatik (c)
Roisin Quigley
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 26
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : • Formation de Médicomage et de Vétérimage

Emploi(s) : - Infirmière
- Professeur de Soins aux Créatures Magiques
- Codeuse intérim


Camp : N.L.A caché
Patronus : Un renard roux
Amortentia : Une odeur boisée de nature, une petite fragrance de fourrure humide, et l'odeur de la pluie d'orage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Dim 26 Nov - 19:03



Grand blessé

Rp ft. Aïden Hartley
9 sept. ~10h
Alors que Roisin s'inquiétait pour le garçon allongé sur le lit, il lui fit un coup qui ne lui était encore pas arrivée depuis son arrivée en tant qu'infirmière:
- Désolé ma jolie si j't'ai interrompue, j'attends l'infirmière rien de grave t'inquiète.
Roisin mis quelque secondes à comprendre pourquoi il disait ça, puis ele se plaça du point de vue de l'élève. bon, d'accord, elle n'était absolument pas habillée comme une infirmière, mais elle n'avait tout de même pas l'air si jeune que ça, si? Un léger sourire grimpa sur ses lèvres sans qu'elle ne réponde rien, alors que justement le jeune homme lui demandait où se trouvait l'infirmière. Pourquoi elle ne répondait rien? Mais parce qu'elle ne savait pas quoi die, voyons! Roisin n'était même pas sûre d'être flattée de paraître de presque huit ans plus jeune ou vexée d'avoir encore l'air d'une élève.
-Elle reviens toujours! , répondit-elle finalement d'un air joyeux, pas trop sûre da savoir si elle devait dire tout de suite à l’élève que l’infirmière était elle.
Mais son hésitation ne resta pas très longtemps: même s'il lui avait sourit on pouvait sentir que le Serpentard (d'après la couleur de sa cravate) souffrait. Les plaisanteries, c'était drôle trentes secondes, mais il fallait savoir ls arrêter au bon moment, elle même le disait souvent à son frère en remplaçant plaisanteries par conneries.
-C'est moi, l'infirmière. Ais-je réellement l'air d'une élève?
Roisin accompagna cette dernière phrase d'un sourire joyeux, ayant finalement décidé de bien prendre la confusion de son futur patient. Elle leva son bras gauche jusqu'à son crâne pour frotter ce dernier: elle ne s'était quand même pas loupée puisque déjà une bosse se formait, mais rien qui ne pourrait se guérir rapidement.
Elle réalisa cependant que pour guérir quelqu'un c'était mieux de savoir ce qu'il avait, donc elle le lui demanda:
-Alors, où as-tu mal finalement?

©️️Bulotte


______________________________




Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t773-roisin-quigley-valide
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Lun 29 Jan - 7:15










Un jour ou je l'aurais tué


[9 Septembre 2025, vers 10h]
Rp ft. Roissin Quigley

HRP: Je tiens a m'excuser pour cet énorme retard. Si tu veux stopper le RP pas de soucis je comprends.

Ma p'tite souris un regard surpris pendant genre... Quelques secondes. Avant de me sourire, pas un grand sourire, mais c'était déjà bien, ça éclairais ça p'tite frimousse... Trop mignonne quoi. Bon par contre j'crois que je devais l'avoir cassé quand j'avais crié parce qu'elle mis quand même un temps fou avant de parler. Si elle était partie, j'aurais compris hein, mais la, elle était plus ou moins restée sur place a rien dire, quelques secondes de plus et ça serais devenu flippant. Mais sa frimousse s'éclaira d'un coup pur m'annoncer joyeusement qu'elle revenait toujours. P*tains elle était tellement trop mimi que je lui répondais même pas que bah ouais c'était logique que l'infirmière revienne toujours à l'infirmerie... Mais bon, après plusieurs secondes elle m'annonça de but en blanc que c'était elle en fait l'infirmière. Je sais pas trop qu'elle tête, j'ai tiré quand elle me l'a dit, j'crois même que j'arrive pas a la croire en fait parce que clairement, ouais, tu fais élève ma p'tite souris hein. Apparemment, tu t'étais pas loupé vu comment tu te frottais le crâne. Je m'en voudrais presque de t'avoir surprise. Bon, bah, du coup, il allait falloir que je réfléchisse à comment te parler parce que bon... Ce que les prof/adultes considèrent comme un manque de respect, c'est ma façon habituelle de parler, si j't'appel p'tite souris pas sûr que t'accepte.

- Alors, où as-tu mal finalement ?

Ah bah ouais forcément du coup ça t'intéresse ça. Du coup je déssérre ma cravate et me débarrasse de ma chemise pour me retrouver torse nus. Ah, bah, tu vas pas m'examiner habiller hein, j'm'en fais pas, je suis bien bâti et puis t'es une professionnelle après tout. À mon désavantage, tu peux aussi voir les cicatrices de mon bras, les plus jolies, c'est celle de l'opération la plus moche, c'est celle de l'os quand il a cassé. J'sais pas non plus quoi te dire moi là...

- Mon bras. Et ouais, vous faites jeune. Mais c'est pas une mauvaise chose hein, si je peux me permettre vous êtes vachement mignonne quand même.

Ouais, du coup, je noie un peu le poisson avec un truc qui a rien à voir avec mon bras. Je sais que c'est c*n vu que tu vas FORCÉMENT revenir dessus pour me "soigner" mais y as un mec qui a dit un jour qui ne tente rien n'a rien. Enfin, je crois.


Lunatik (c)
Roisin Quigley
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 26
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : • Formation de Médicomage et de Vétérimage

Emploi(s) : - Infirmière
- Professeur de Soins aux Créatures Magiques
- Codeuse intérim


Camp : N.L.A caché
Patronus : Un renard roux
Amortentia : Une odeur boisée de nature, une petite fragrance de fourrure humide, et l'odeur de la pluie d'orage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Lun 26 Fév - 21:13


Grand blessé
Roisin ft. Aïden Hartley
9/09/2025 ~ 10h

L'élève en face de Roisin ne répondit pas tout de suite à sa question, mais commença plutôt à desserrer sa cravate, puis déboutonner sa chemise. Le regard de l'infirmière s'attarda peut-être une seconde de trop sur le torse de l'élève avant qu'elle ne détourne le regard. Ses yeux tombèrent alors directement sur le bras du Serpentard, lacéré de cicatrices.
Roisin eut vaguement conscience que le blessé lui parlait, et s'entendit lui répondre un peu automatiquement "Merci", avant de prendre conscience de ce qu'il avait réellement dit, et rougir.
Elle n'était pas sensée mater ses élèves, ni recevoir des compliments de leur part en rougissant comme une midinette. Mais, sa peau de rousse n'aidant pas, Roisin s'était trouvée coincée dans cette situation un peu gênante.

"Tu..." commença t-elle avant de se raviser, ne sachant pas quoi dire.

Pour s'en sortir, elle se reconcentra sur le bras du jeune homme, et repassa en mode professionnelle. Il était facile de différencier les cicatrices sur le bras du jeune homme: celle de l'opération avaient été faites par des professionnels, l'autre était... Horrible. Pas nette, pas super bien cicatrisé, Roisin était presque sûre qu'il avait eut une fracture ouverte, et bien moche par dessus ça.

"Tu t'es fait soigner chez les moldus, non?"


Normalement, une opération sorcière à St Mangouste ne laissait peu ou pas de cicatrices, et il n'aurai pas dû souffrir autant.


______________________________




Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t773-roisin-quigley-valide
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Mar 27 Fév - 5:01










Un jour ou je l'aurais tué


[9 Septembre 2025, vers 10h]
Rp ft. Roissin Quigley

J'étais p't'être en train de me déssaper, mais je continuais d'observer ma p'tite souris du coin de l'œil histoire de voir si elle réagissait pas comme toutes les autres. J'avoue ça m'as rassuré de te voir me zieuter... Vraiment adorable ! Bon j'crois que mon bras t'as un peu déconnécté parce que j'm'attendais pas a un merci un peu automatique. Tu me diras c'était un compliment à la base alors je garderais le merci dans ma p'tite tête et imprimerais ton visage de petite rouquine rougissant. J'avoue, je pouvais pas m'empêcher d'avoir ce p'tit sourire de charmeur pour moi-même... Bref. J'tournais la tête vers toi histoire que tu parles pas toute seule, mais... "tu..." Ouais j't'avoue que je sais pas trop quoi te répondre là.

Fallait croire que j'allais pas me faire engueuler pour c'que j'avais dit. Ma p'tite souris était en train de se concentrer sur mon bras alors je bronchais pas, mais j'oublierais pas que j'pouvais la gêner et la faire rougir. J'la laissais tranquillement reluquer mon bras en ravalant ma mauvaise humeur et mes grimaces.

- Tu t'es fait soigner chez les moldus, non?

Ah bah faut croire que c'était évident. En même temps, a St Mangouste ils auraient probablement pas laissé de trace et j'aurais p't'être même pu récupérer l'usage de mon bras a l'époque. Mais j'm'étais renseigné, c'était trop tard. Fracture ouverte, l'os avait tellement éclaté mon muscle qu'ils savaient pas quoi en faire. Alors voilà ou j'en suis, en vrai j'voulais juste qu'elle me donne un truc pour la douleur.

- Ouep, c'pas vraiment la partie de mon corps la plus sympa ou utile. Une fracture ouverte... Enfin, une très moche. Vous voyez c'que j'veux dire. J'me demandais si vous auriez pas un truc contre la douleur. J'suis de mauvaise humeur quand j'ai mal et j'ai pas super envie que les gens le sache en fait.

J'doutais qu'elle allait me demander comment, c'était arrivé, est-ce que même ça pouvait l'intéresser. J'allais quand même attendre de voir si elle voulait pas y jeter un œil de plus près. C'est pas qu'ils avaient fait un mauvais travail hein, j'étais arrivé dans un sale état mais bon, elle devait ce d'mander pourquoi on m'avait pas emmené à St Mangouste et c'que ça donnais du coup.


Lunatik (c)
Roisin Quigley
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 26
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : • Formation de Médicomage et de Vétérimage

Emploi(s) : - Infirmière
- Professeur de Soins aux Créatures Magiques
- Codeuse intérim


Camp : N.L.A caché
Patronus : Un renard roux
Amortentia : Une odeur boisée de nature, une petite fragrance de fourrure humide, et l'odeur de la pluie d'orage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Mer 28 Fév - 0:06


Grand blessé
Roisin ft. Aïden Hartley

Sans trop de surrpise, l'élève sous ses yeux répondit qu'il avait été soigné dans un hôpital moldu. C'était dommage, en étant sorcier, de ne pas profiter de St Mangouste qui avait quand même plus de techniques que les établissements moldus, mais Roisin imaginait que les parents de son élève, pas forcément sorciers, n'avaient pas eut l'idée de se rendre à l'hôpital sorcier, dont ils ignoraient peut-être l'existence.

À la pensée des parents du jeune homme, Roisin réalisa qu'elle n'avait pas rempli de fiche concernant la présence du Serpentard à l'infirmerie. Elle ne connaissait même pas son nom,; ce qui ne facilitait pas la tâche à son esprit pour se référer à lui.

-Un antidouloeur, ça, c'est sans souci... Mais je vais essayer de regarder s'il y a quoi que ce soit de plus durable que je puisse faire si tu es d'accord. J'ai besoin avant que tu évalue la douleur. Peut-être que tu l'as déjà fait à l'hôpital moldu, je leur ai piqué la technique. Sur une échelle de un à dix, tu te situerais où, dix étant le pire?

Au vu de l'état du bras et du hurlement poussé auparavant par le jeune homme, Roisin estimait qu'il serait déjà au dessus de six. Probablement. En fait, cette échelle était efficace pour les patients réguliers, mais chaque personne ayant un perception différente, elle ne donnait pas d'informations extrêmement précise les premières fois. Roisin avait surtout besoin de savoir à quel dosage elle donnerait sa potion d'antidouleur. La prochain question serait sur la corpulence du garçon.
Elle retourna son regard vers le bras amoché et approcha doucement sa main. "Je peux toucher?" murmura t'elle, presque effrayé par l'apparence de la plaie.


______________________________




Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t773-roisin-quigley-valide
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Mer 28 Fév - 1:06










Titre du rp


[9 Septembre 2025, vers 10h]
Rp ft. Roissin Quigley

J'imagine pas trop mal ce que tu dois penser p'tite souris hein... Ouais, c'était dommage de pas avoir été a St Mangouste j'aurais complétement guéris. Mais en même temps, j'doutais que tu puisses imaginer un truc proche de ce qui s'étaient vraiment passé. Rien que l'accident en soi, je savais pas trop ce que les gens imaginais, c'était pas super commun des "accidents" dans ce genre. Enfin, tu posais pas de question, j'allais pas me replonger la dedans inutilement. 

Jme serais bien giflé d'ailleurs si j'avais pu parce qu'en fait, j'faisais l'inverse de c'que je venais de penser. J'suis pas malin moi aussi... Histoire de me changer les idées du coup je zieute la mini rouquine qui meurs d'envie d'm'aider j'en suis sur. J'trouverais presque dommage de lui avoir donné un visage siiiiii sérieux alors qu'elle est tellement plus mignonne rougissante. Rien qu'a cette idée, j'peux que soupirer.

- Un antidouleur, ça, c'est sans-souci... Mais je vais essayer de regarder s'il y a quoi que ce soit de plus durable que je puisse faire si tu es d'accord. J'ai besoin avant que tu évalues la douleur. Peut-être que tu l'as déjà fait à l'hôpital moldu, je leur ai piqué la technique. Sur une échelle de un à dix, tu te situerais où, dix étant le pire ?  

T'es vraiment adorable ! T'inquiète j'en d'mandais pas vraiment plus, un truc qui m'assomme et évite que j'm'arrache ce qui me sers de bras, c'est amplement suffisant. Si tu veux VRAIMENT t'approcher de ça vas-y hein, dur de me faire plus mal de toute façon et maintenant que j'suis à moitié a poils... Approche hein, j'mord pas. J'avoue, quand t'as regardé mon bras en me d'mandant doucement si tu pouvais toucher, j'avais un peu moins ce genre de pensées. J'sais que tu pensais pas a mal hein, mais ça fout quand même un coup, genre comme si on voyait que ça. Comme si ça me définissais en fait. Je desserre le poing histoire de pas te troubler ou quoi.

- Considérons qu'a 10 j'm'arrache le bras, j'suis à 8. Et ouais, si vous voulez. J'vous d'manderais juste de pas appuyer, j'aurais difficilement plus mal, mais j'voudrais pas avoir un geste malheureux si ça v'nait a arriver.

Bon, j'allais t'aider quand même un peu hein... Du coup, j'me tournais vers la souricette, assis bien face a elle histoire qu'elle est libre accès a mon bras et puisse mater "discrètement". Ne suis-je pas super gentil ?


Lunatik (c)
Roisin Quigley
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 26
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : • Formation de Médicomage et de Vétérimage

Emploi(s) : - Infirmière
- Professeur de Soins aux Créatures Magiques
- Codeuse intérim


Camp : N.L.A caché
Patronus : Un renard roux
Amortentia : Une odeur boisée de nature, une petite fragrance de fourrure humide, et l'odeur de la pluie d'orage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Mer 28 Fév - 16:47


Grand blessé
Roisin ft. Aïden Hartley
9/09/2025 ~10h

Roisin grimaça légèrement de compassion à la réponse du jeune homme. Elle n’était pas très surprise, mais avait mal pour lui d'imaginer sa douleur. Le serpentard bougea légèrement de manière à ce qu'elle ait plus accès à son bras, et Roisin posa tout doucement sa main droite sur la peau plus foncée du garçon, à un endroit à peu prêt dépourvu de cicatrices. Était-ce elle qui était glacée, où bien son bras qui était brûlant? Roisin ne le savait pas, mais elle eut du mal à empêcher un tressaillement. Elle avait peur de faire mal, surtout après la mise en garde qu'il avait fait et qui sonnait presque comme une menace, même si elle ne se sentait pas trop menacée.
Sous sa main qu'elle espérait délicate, Roisin pouvait presque sentir des irrégularités dans le muscle du bras. il était très contracté, aussi, et c'était probablement ce qui le faisait souffrir. La fracture ouverte avait dû endommager le muscle, information qu'il ne lui avait pas vraiment donnée. Il le savait pourtant sûrement, alors elle ne le fit pas remarquer, et retira sa main aussi doucement qu'elle l'avait mise. Les yeux de Roisin quittèrent le bras du garçon, s'attardèrent un peu sur son torse avant de remonter vers son visage. Les yeux du Serpentard attrapèrent les siens, probablement pour la première fois depuis son arrivée à l'infirmerie. Des yeux bleux magéntiques au fond desquels Roisin était presque sûre qu'elle pouvait lire la douleur et la colère. Elle mit quelques secondes de trop à détacher son regard et à secouer la tête, avant de se redresser.

"Je vais déjà aller chercher des antidouleurs, fit-elle rappidement pour dissiper la gêne qui s'était emparée d'elle."

Roisin s'éloigna d'un pas un peu précipité vers son bureau, et son armoire à pharmacie comme elle aimait l'appeler. Il n'y avait pas énormément d'anti douleurs à proprement parler, mais l'Irlandaise, en bonne élève, avait apprit quelques astuces dans son école de Médicomage. Comme le fait que les essences de Murlap et de Dictame, aux vertues cicatrisantes, diluées en petite quantité dans du philtre de paix, soulageait très efficacement les patients. Le philtre de paix servait plutôt à l'origine à apaiser les troubles mentaux des patients mais mélangé à ces deux essences perdait un peu de son utilité première, même s'il aiderait normalement l'élève à se détendre, musculairement parlant.
Roisin n'avait jamais été une excellente élève en potion, mais là il s'agissait uniquement de doser correctement : 50cL de philtre de paix, une goutte d'essence de Murlap et deux gouttes d'essence de Dictame.
Soulagée qu'il n'y ait aucun problème, la rouquine revient dans la salle principale qu'elle a quitté seukement une petite minute avec une grand verre rempli de la solution, qui a une couleur jaune-blanche un peu trouble. Pour l'avoir goutté une fois, Roisin sait que cette boisson n'est pas très bonne, mais qu'il y a vraiment bien pire au niveau des potions. Le goût de l'essence de Murlap reste juste un peu longtemps en bouche...

"Tiens, ça devrait bien te soulager normalement."

Elle lui tendit le verre, puis retourna chercher une chaise pour s'asseoir prêt de son lit. L'infirmerie était vide pour le moment, donc elle pouvait s'occuper uniquement de ce patient, et puis, rester debout pendant vingt minutes n'était pas vraiment ce qu'elle préférait. En revenant, elle attrapa un bout de papier et un crayon, qu'elle posa sur le lit, juste à côté de la cuisse du Serpentard.

"Au fait, j'aurais besoin que tu me remplisse un formulaire de présence, après. Globalement, juste ton nom, ta classe et le cours que tu es en train de louper."




______________________________




Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t773-roisin-quigley-valide
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Jeu 1 Mar - 0:17










Un jour ou je l'aurais tué


[9/09/2025 ~10h]
Rp ft. de Roisin Quigley

J'avais pas besoin de te regarder pour me douter que t'allais faire cette tête et pour tout te dire bah ça me faisais pas particulièrement plaisir... Mais bref. J'sais pas trop si c'est à cause de c'que j't'ai dis que t'es autant sur tes gardes mais doucement, j'voulais pas non plus te faire peur. J'saurais pas dire si c'est mon bras qui était bouillant ou si c'est ta main qui était glacée, mais résultat un frisson avait trouvé cool de remonter tout le long de mon bras. J'les ai vus tes yeux à la fin de ta p'tite "caresse" ! J'pouvais pas juste les laisser passer, mais j'crois qu'on s'est fixé un peu trop longtemps... Un peu plus et t'aurais vu les tréfonds de mon âme.

- Je vais déjà aller chercher des antidouleurs.

Fais donc, fais donc. Je t'observe te dépêcher d'aller vers ton p'tit bureau un peu comme si t'étais a la recherche d'une cachette. J'dois sans doute avoir l'air d'un psychopathe la non ? J'toussotais avant de retourner m'asseoir contre l'oreiller pour te zieuter plus facilement sortir de ton trou. Bah j'aurais presque souhaité que tu revienne pas aussi vite... La souricette me ramenais un truc jaune/blanc chelou, de là ou j'suis on dirait que c'est même pas liquide.

- Tiens, ça devrait bien te soulager normalement.

Euh... Ouais. S'tu le dit. Mais t'es sur que j'peux l'avaler au moins ? Enfin, pas l'temps de te poser la question vu que t'es déjà repartit. Enfin, j'te vois revenir avec une chaise et j'me dis que ma compagnie doit pas te déplaire. Tu me parles du formulaire que t'aimerais que je remplisse genre Nom/Prénom ect... J't'avoue le oui grommelé il était pas ouf, j't'écoutais a moitie. Bref, j'ai plus 2 ans. J'avale cul-sec ton truc et constate que ouais, c'est dégueu... Mais y a pire. J'te le pose à coter histoire de pas le péter par accident avant d'attraper ta feuille que j'pose sur ma cuisse. C'est que j'me rends compte que j'vais avoir l'air débile mais bon... Si c'est pour tes beaux yeux. J'te jure que j'm'applique, mais au cas où...

- Aïden Hartley, Serpentard de sixième année loupant son cours de vol pour vous servir.

Sans oublier le p'tit sourire charmeur a ton adresse bien évidemment. Bon, le résultat sur papier est pas ouf, une main pour écrire et tenir une feuille c'pas le mieux, mais au pire... J'le referais plus tard.

- Besoin d'autres info' ? Et par curiosité, vous en pensez quoi ? 'fin j'veux dire dans le genre de plus durable qu'un antidouleur.

Ouais, bon, j'avoue niveau causette en rapport avec... J'étais pas super inspiré.


Lunatik (c)
Roisin Quigley
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 26
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : • Formation de Médicomage et de Vétérimage

Emploi(s) : - Infirmière
- Professeur de Soins aux Créatures Magiques
- Codeuse intérim


Camp : N.L.A caché
Patronus : Un renard roux
Amortentia : Une odeur boisée de nature, une petite fragrance de fourrure humide, et l'odeur de la pluie d'orage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Jeu 1 Mar - 21:22


Grand blessé
Roisin ft. Aïden Hartley
9 sept 2025, ~10h

Roisin nota du coin de l'oeil en s'asseyant que le verre avait été posé sur le côté, vide. logiquement, l'effet devrait-être assez rapide. Ça l'avait été pour elle dans ses souvenirs, mais la douleur qu'elle avait à l'époque était indéniablement moins forte que celle du garçon. Aïden. Et oui, maintenant qu'elle avait son nom, cela faciliterait sa manière de penser.

"Je suis sûrement bien plus intéressante que mon collègue de vol!" répondit Roisin en plaisantant. En fait, elle ne savait pas même qui était son ou sa collègue de vol.

Elle ramassa la feuille et la fourra dans une poche de son jean. Normalement, ledit prof de vol viendrait confirmer auprès d'elle que le garçon était bien passé. Aïden relança le sujet au sujet de son bras, et Roisin soupira doucement. il n'avait pas l'air à l'aise pour en parler, et elle craignait de ne pas avoir les compétences pour arranger quoi que ce soit.

"En fait, par plus durable, je veux dire que si tu as mal c'est qu'il y a un problème, ça tu t'en doute, et on connaît son origine. Mais en donnant seulement des antidouleurs, 'a rien qui se règle. Le mieux ça serrait déjà de savoir pourquoi cette douleur se déclenche, et quand. Parce qu'on sait qu'elle est liée à ton accident, mais tu n'as pas toujours aussi mal qu'aujourd'hui, si? "

Roisin était un peu désolée pour le garçon qu'il ne soit pas tombé sur la meilleur Médicomage dans le domaine. Rare était les médicomages qui ne se spécialisaient pas sur un domaine incluant des blessure par magie, créatures magiques, potions magiques ou quoi que ce soit qui ne soit pas entièrement moldu. hors, la blessure d'Aïden et ses douleurs étaient à sa connaissance complètement dénuées de magie. À sa connaissance, car il ne fallait rien négliger, et Roisin avait déjà entendu parler de la magie d'un sorcier réagissant à es médicaments moldus dans son corps en lui causant de grandes douleurs. La grande peur de l'Irlandaise était qu'elle ne puisse rien faire pour le serpentard, que ce soit en ne parvenant pas à déterminer les raisons de ces douleurs, ou en ne parvenant pas à les empêcher.


______________________________




Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t773-roisin-quigley-valide
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Mar 6 Mar - 20:48










Un jour ou je l'aurais tué


[09/09/2025 ~10h]
Rp ft. Roisin Quigley

J'me doutais que j'allais avoir mal encore un p'tit temps, mais j'priais pour que ce soit pas trop long parce que bon... Bah j'aime pas vraiment souffrir. La p'tite souris me lâcha qu'elle était sûrement plus intéressante que le prof de vol, et ouais, franchement, j'pouvais pas te contredire. T'étais déjà tellement plus mignonne que lui ! J't'observais fourrer le bout de papier dans ta poche , j'me douter que si le prof en question venait il te confirmerait que j'm'était barré de son cours.

- En fait, par plus, durable, je veux dire que si tu as mal, c'est qu'il y a un problème, ça, tu t'en doutes, et on connaît son origine. Mais en donnant seulement des antidouleurs, 'a rien qui se règle. Le mieux ça serrait déjà de savoir pourquoi cette douleur se déclenche, et quand. Parce qu'on sait qu'elle est liée à ton accident, mais tu n'as pas toujours aussi mal qu'aujourd'hui, si ?

Ouais j'm'en doutais un peu, là-dessus c'pas comme si t'allais m'apprendre masse truc. 'fin en vrai, j'm'attendais pas a grand chose tout court, c'pas comme si les médicomage étaient des pro' dans tout ce qui touchait a la médecine moldu. Compréhensibles, hein, eux leur truc c'était plutôt tout c'qui touche a la magie quoi, logique.
Et en vrai la douleur, bah elle est toujours la... Juste parfois j'avais plus mal que d'habitude. J'avais jamais fais gaffe a voir si y avait une raison, juste j'me révéllais comme ça et j'passais une journée de merde.

- Nan, pas vraiment. J'étais dans les vapes après l'opération et ça a commencé quand j'suis rentré chez moi parce que j'avais plus d'morphine. Et après bah, j'sais pas trop pourquoi.

J'voyais pas trop quoi te dire en fait j'avais vraiment AUCUNE idées de pourquoi j'ai mal moi. J'tentais de faire craquer ma nuque et mes épaules histoire de détendre un peu mes muscles. C'était cool, au moins sont truc marchais un peu.

- Il est bien votre truc, il marche un peu et rapidement.


Lunatik (c)
Roisin Quigley
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 26
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : • Formation de Médicomage et de Vétérimage

Emploi(s) : - Infirmière
- Professeur de Soins aux Créatures Magiques
- Codeuse intérim


Camp : N.L.A caché
Patronus : Un renard roux
Amortentia : Une odeur boisée de nature, une petite fragrance de fourrure humide, et l'odeur de la pluie d'orage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Mer 7 Mar - 19:25


Grand blessé
Roisin ft. Aïden Hartley
09 sept. 2025 ~10h

Assise sur la chaise, Roisin se tordait les mains dans tout les sens en écoutant Aïden parler, expliquer que la douleur c'était manifestée après l'arrêt de prise d e morphine,
que l'infirmière savait être une sorte d'antidouleur moldu. Roisin n'avait pas très bien comprit s'il avait toujours autant mal mais il était certain qu'il avait toujours mal, sans qu'il sache pourquoi.
Elle allait poser une question quand il reprit la parole pour complimenter l'efficacité de l' antidouleur. Un léger sentiment de gêne envahi Roisin sans qu'elle ne sache pourquoi et elle répondit:

-Oh, tant mieux. Ça n'est pas mon invention...


Roisin était plutôt contente de savoir que les vieilles recettes étaient bien efficaces et pouvaient soulager le Serpentard. Il avait dû boire la potion cinq minutes auparavant, c'était logique que les essences commencent à faire effet. L'Irlandaise avait peur d'avoir un peu trop dosé en philtre de paix, ce qui aurait pour effet d'endormir le Serpentard, mais il ne montrait aucun signe de fatigue.
Elle réfléchissait à comment formuler la suite, pour essayer de mieux comprendre la douleur du garçon et son origine.

-Et la douleur, elle est comment ? Dans le muscle du bras ? Plutôt comme une brûlure, ou autrement ?


______________________________




Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t773-roisin-quigley-valide
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Mar 13 Mar - 1:02










Un jour ou je l'aurais tué


[09 sept. 2025 ~10h]
Rp ft. Roisin Quigley

J't'observais te tordre les mains en t'expliquant depuis quand j'avais mal. J'saurais pas dire si t'étais mal a l'aise ou si j'te f'sais chier... J'péférais clairement te penser mal a l'aise. J'laissais mes muscle se détendre un peu, merci a ton "anti-douleur magique"puisque t'avais tenu a préciser que tu l'avais pas inventé... J'me sentais pas forcément en pleine forme ou débarrassé totalement de cette p*tain de douleur, mais... C'était mieux, j'avais moins mal quoi. P'tite souris avais l'air de vouloir m'dire encore un truc alors du coup j'me callais contre l'oreiller en attendant qu'elle crache le morceau.

-Et la douleur, elle est comment ? Dans le muscle du bras ? Plutôt comme une brûlure, ou autrement ?

J'avoues que tu m'posais une bonne question la. Fallait qu'tu m'laisse le temps d'y réfléchir... Genre deux p'tites minutes et j'serais a toi. J'posais mes yeux sur mon bras. J'avais mal ouais, mais ou ? Comment ? C'pas l'genre de chose auxquel j'ai l'habitude de penser ! J'préfère carémment pas chercher a comprendre et garder les démons loin de moi. J'observe chaque cicatrice que je connais déjà par coeur, que je classe...

- Dans c'qui reste du muscle. J'saurais pas trop te... Vous, décrire. J'ai mal, on s'en fout au final de comment quand on peut rien faire Non ?

J'avais été plus aggressif que c'que j'voulais et... J's'rais pas un peu en train de prendre mes aises avec la p'tite souris la ? Genre j'venais d'la tutoyer en mode posé... Tu m'diras j'm'étais rattrapé. Sinon j'étais sérieux, ça changerais quoi d'savoir la sensation puisqu'on peut rien faire. J'pourrais essayer d'lui décrire la douleur quand il m'a péter ce p*tain de bras inutile mais ça l'avancerais toujours pas la rouquine ! Et v'la que j'm'enervais tout seul maintenant... SUPER ! J'passais la main dans mes ch'veux histoire de reprendre mon calme.

- Désolé, c'pas votre faute, j'suis tendu c'est tout.


Lunatik (c)
Roisin Quigley
avatar
Personnel de Poudlard
Revelio
Sang pur Age RPG : 26
Maison : Poufsouffle
Etre et spécialité(s) : • Formation de Médicomage et de Vétérimage

Emploi(s) : - Infirmière
- Professeur de Soins aux Créatures Magiques
- Codeuse intérim


Camp : N.L.A caché
Patronus : Un renard roux
Amortentia : Une odeur boisée de nature, une petite fragrance de fourrure humide, et l'odeur de la pluie d'orage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Jeu 15 Mar - 18:25


Grand blessé
Roisin ft. Aïden Hartley
09/09/2025 ~10h

Roisin avait juste posé la question et attendait la réonse d'Aïden. L'infirmerie était silencieuse en dehors de leur deux respiration: pour le moment l'Irlandaise avait reçu très peu de visites.
Le silence fut brisé par le serpentard que la situation devait frustrer un minimum. Il avait l'ai de perdre le contrôle. Roisin resta muette: elle savait très bien que réprimander l'élève ne serait d'aucune utilité et avait toujours détesté les adultes prenant les autres de hauts avec des phrases comme "baisse d'un ton". Elle se contenta de hausser un sourcil en direction du garçon, qui s'excusa presque aussitôt d'ailleurs.

-C'est pas grave, je comprend que a soit frustrant. Tu pourras quand même essayer d'y prêter attention, si ça ne te dérange pas?


Roisin n'avait pas trop envie qu'il se vexe contre elle ou quelque chose dans ce goût là: elle était la seule personne à Poudlard un minimum capable de l'aider ne serait-ce qu'avec les antidouleurs. Elle ne supporterait pas l'idée qu'il ait mal et ne revienne plus parce qu'elle avait été trop intrusive.
Roisin se reconcentra sur le jeune homme, avant de lui sourire doucement:

-Peut-être que je devrais te laisser te reposer, non?


Elle avait tout de même obtenu de lui une confimation: c'était bien le muscle déchiré qui était douloureux. pas que ça soit surprenant, mais les cicatrices auraient aussi pu être.. Et bien, mal cicatrisées? Elles n'en avait pas trop l'air, même si elles restaient assez moche.


______________________________




Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t773-roisin-quigley-valide
Aïden Hartley
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   Mer 11 Avr - 16:21










Un jour ou je l'aurais tué


[09 sept. 2025 ~10h]
Rp ft. Roisin Quigley

J'm'y attendais pas vraiment, mais elle avait rien dit. J'veux dire, elle avait rien dit dans le sens ou déjà elle m'avait pas pressé de répondre à sa question ET elle m'avait pas engueulé quand j'avais légèrement perdu mon contrôle de moi-même. J'sais même pas comment j'étais censé réagir... J'te vois lever ton sourcil en m'observant alors que j'm'excuse. Tu vas vraiment rien dire de plus ? Genre vraiment ? 

-C'est pas grave, je comprends que a soit frustrant. Tu pourras quand même essayer d'y prêter attention, si ça ne te dérange pas ? 

Si ça me dérangeais pas ? Bah, j'suppose que non. Pis, c'est toi l'infirmière, c'pas comme si ça allait me tuer si ? J'remets mes cheveux en arrière de la main. De toute façon, c'était pas franchement le moment pour moi de faire le difficile. C'pas si la survie d'ma santé mentale dépendait des sacro-saint anti-douleur en possession de la p'tite souris hein. 

- Ouais nan désolé. Comme vous avez dit, c'est juste hyper frustrant. J'ferais gaffe pour la prochaine fois.

Bon mon p'tit coup d'éclat avait jeté un froid parce que la rouquine voulait m'lâcher pour que j'me "repose". J'glisse sur le matelas histoire d'être suffisamment installé pour dormir.

- Ouais, merci. Vous inquiétez pas, si j'm'endors pas j'serais parti dans une heure.


Lunatik (c)
Contenu sponsorisé
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un lit d'observation   


Un lit d'observation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Observation [libre]
» Mission Observation.
» Pour vous, le Haki de l'Observation, c'est quoi ?
» Début de soirée en milieu hostile ...
» [Banquet] Je rayonnerais vieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium Leviosa :: Poudlard :: Intérieur du château :: 3ème étage :: Infirmerie-