............................................. Levez le voile sur le monde magique inspiré de JK Rowling, en 2025...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionPortailS'enregistrer

Partagez | 
 

 Sur les poufs de détente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu
avatar
Staff
Revelio
Inconnu Age RPG : 0
Emploi(s) :
- Fondateur

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Sur les poufs de détente   Ven 7 Juil - 0:06






Sur les poufs de détente






Une fois le mot de passe donné et le passage ouvert, vous accédez à une grande pièce circulaire aux pierres apparentes et décorée ça et là de tentures rouges, aux couleurs de la maison, de plus le sol est entièrement recouvert d'une grosse moquette rouge sombre pour donner au lieu une note plus chaleureuse. Cette pièce principale est éclairée par des fenêtres dispersée tout autour et par une cheminée en granit sur votre gauche d'où ronronne toujours un bon feu, certainement entretenu par les elfes de maison du château. Pour les plus bavards et joueurs il y a toujours la partie gauche de la pièce avec d'autres fauteuils placés par deux ou trois autour de petites tables basses en bois. Sur certaines vous trouverez des parties de jeux entamées et pour d'autres des livres ou divers objets personnels oubliés là.

[Ce lieu étant un lieu public dans lequel vous pouvez croiser absolument n'importe qui à n'importe quel moment, vous ne pouvez donc PAS privatiser votre RP]




Lunatik ©
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mer 15 Nov - 15:13



[avec Alice Gryffin | 11 septembre 2025 à 18h00]



Gregory s'attendait à ce que sa septième année soit la plus difficile, et la plus demandeuse en temps de travail, mais de là à ce que cela commence dès les premiers jours ! C'est exténué qu'il avait regagné la Salle Commune des Gryffondor après son tout dernier cours de la journée. Il en soupirait encore de lassitude. Mais juste après avoir passé le tableau de la Grosse Dame, il se redressa immédiatement. Il ne devait pas oublier son statut de Préfet-en-Chef qui exigeait de lui qu'il soit un exemple pour les autres élèves de Poudlard. Aussi, il valait mieux pour lui bomber le torse et révéler à tous son insigne de Préfet plutôt que se laisser tomber de fatigue. Néanmoins, comme tout le monde, il avait le droit à un peu de repos.

Il ne pu d'ailleurs s'empêcher de jeter un oeil vif sur les fauteuils et canapés installés autour de la cheminée encore éteinte en cette période de l'année. Une chevelure blonde dépassait de l'un des dossiers. Autrement, tous les sièges semblaient vides. C'était parfait pour faire une pause.
D'ailleurs, pour le moment, la pièce était encore calme et très peu peuplée. La plupart des élèves profitaient certainement des derniers rayons du soleil avant de venir s'enfermer dans le château, et au fond ils avaient bien raison. Mais Gregory voulait du calme. Il aurait été prêt à s'endormir dès maintenant. Poussé par cette envie, il alla s'asseoir dans un fauteuil en face de l'élève déjà installé. C'est à ce moment là que ses yeux découvrirent le visage de l'élève en question. Il avait faillit tomber de son siège et ce dans un bruit de déséquilibre. Il avait cru reconnaître la face de Lyra Gryffin, la Serpentard avec qui il ne cessait de se prendre le bec. Mais après un éclair de lucidité, il comprit que ce ne pouvait être qu'Alice, sa soeur jumelle. Elle avait l'air d'être en train d'écrire sur ce qui ressemblait à du papier à musique.

Il ne la connaissait pas vraiment hormis à travers les quelques mots de sa soeur. Il l'avait évidemment croisé des tas de fois, et il l'avait même côtoie durant son premier cours de potion la semaine passée. Cependant, ils n'avaient jamais discuté l'un avec l'autre. Au fond, il était persuadé qu'Alice avait un avis bien tranché sur lui et ça le désolait d'avance. Lyra avait certainement dû lui rapporter de mauvaises facettes qui le composaient. Peut-être même qu'elle lui avait inventé des défauts ! C'est certainement pour cela qu'il n'avait jamais essayé d'aller vers elle. Mais ce soir, il se sentait de changer les choses.

- Salut Alice, dit-il le plus simplement du monde. Je suis content que tu aies autant participé en potion. Tu nous a rapporté des points.

Il souriait sincèrement en lui adressant la parole. Mais après coup il se sentit bête d'encore une fois rapporter ses mots à la coupe des Maisons. Gagner des points pour que Gryffondor soit sacrée meilleure maison de l'année était une obsession qui rendait Gregory parfois lassant et détestable. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il ne s'entendait pas avec Lyra. Et voilà comment il entamait une première conversation de courtoisie ? Il en cligna des yeux.  
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Dim 19 Nov - 13:21



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 18h


J'avais un peu de temps à tuer ce soir là. J'avais terminé les cours vers 16h, avais pris un goûter très rapide, une simple pomme et un muffin que j'avais mangé en marchant dans les couloirs menant à ma tour. Habituellement je prenais des crêpes avec de la pâte à tartiner, mais je voulais faire vite et n'en avoir pas plein les mains après.

Arrivée à la salle commune encore vide, je m'étais installée dans le canapé moelleux face au foyer encore éteint de la cheminée. J'avais hâte qu'ils en allument le feu, non pas que j'ai froid, mais parce que c'est tellement hypnotique. Souvent, bien que le feu me terrifie, il m'inspire aussi. Je sortis un cahier à partition moldu que j'avais tenu à apporter avec moi. Je ne pouvais pas utiliser ma guitare électrique ici, l'électricité ne fonctionnait pas à Poudlard, alors je travaillai une énième mélodie au piano, et lors des vacances j'y travaillerais l'accompagnement.

J'étais en train d'entendre les notes dans ma tête et les notai, l'une après l'autre sur mes partitions encore vierges. Si je la terminais assez tôt, je pourrais peut-être me rendre en salle de musique pour vérifier mon oreille. Je n'avais pas de talent à proprement parlé, je savais faire un tas de petits trucs plutôt bien, grâce à mon sens logique, mais je n'atteignais clairement pas la perfection. Cependant, j'étais fière d'une chose, j'avais l'oreille très musicale. Ma mère pansais que j'avais l'oreille absolue comme disait ma mère, mais on n'a jamais vérifié. Lyra était un peu comme moi, et nos duos donnaient généralement quelque chose de très chouette.

Dans mon champs de vision, j'aperçus du mouvement à droite, mais n'y prêtais pas tout de suite attention, trop dans la réflexion. La personne qui s'était assise n'était autre que mon préfet, et accessoirement le Préfet-en-chef de Poudlard, mais même si je respecte totalement la hiérarchie du château, je ne me voyais ni faire une révérence, ni sortir le tapis rouge. Ce fut alors qu'il brisa le silence:

- Salut Alice. Je suis content que tu aies autant participé en potion. Tu nous a rapporté des points.

L'espace d'un instant, je fronçai les sourcils en levant les yeux vers lui, ce qui devait me donner un air assez mauvais. Je me sentais un peu vexée que l'on m'adresse la parole soulignant un petit fait de ce genre, comme une gamine qui aurait bien fait ses devoirs. Mais je me repris rapidement, non sans garder une certaine méfiance. Je lui souris, un peu hésitante, pas à cause de son rôle, mais simplement à cause de ma timidité.

Lyra ne me disait pas grand bien de ce gars là, même si je savais qu'elle ne le haïssait pas vraiment, je savais qu'elle ne le portais pas non plus dans son coeur. Ceci dit, je connaissais le tempérament de ma soeur jumelle, et il n'était pas rarement que des personnes avec qui elle ne s'entendait pas, m'apprécient au contraire tant nous étions différentes. Mais comme j'avais dis à la collègue Préfète en chef de Gregory, il était rare que l'on me connaisse avant ma soeur. Et une fois de plus, la situation le prouvait:

- Salut! Je . . . Je fais mon possible! Pas que je sois du genre compétitive en temps normal, mais je déteste perdre la coupe des quatre maisons, je sais pas pourquoi. On dirait que ça se perd de vouloir la remporter, c'est dommage . . .

Je ne savais pas trop quoi ajouter. J'appréciais en revanche que l'on m'adresse la parole. Ne pas avoir à faire le premier pas était cool, mais un peu déroutant parce que je n'avais pas le temps de me préparer à quoi que ce soit. Je n'étais pas froide dans mes paroles, mais mon ton mal à l'aise pouvait inviter les gens à couper court à la conversation, alors pour essayer de montrer à Donell que j'étais ouverte à la discussion, je fermai mon cahier et me redressai, lui adressant un sourire doux et gentil.


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Dim 19 Nov - 16:36





La réaction d'Alice fut celle de quelqu'un sortie de son cocon. Gregory eu la forte impression de déranger et à ce moment là il aurait presque confondu son interlocutrice avec sa soeur jumelle. Néanmoins son côté hésitante et plus compréhensive la rendait bien différente et tout autant intéressante. Sa réponse fut pour le moins agréablement surprenante selon Gregory. Si elle se préoccupait de la Coupe des Maisons alors ils avaient réellement un point en commun. Le fait qu'elle laisse sa partition de côté lui fit croire qu'elle acceptait la conversation. Ou bien peut être se trompait-il.

- Je suis complètement d'accord avec toi.

Tout de suite, une question peut être idiote mais indispensable lui vint à l'esprit. Tant pis s'il était trop curieux. Il se pencha alors en avant vers la blonde, en s'appuyant sur ses deux genoux et reprit la parole.

Justement, si tu te sens aussi concernée par le fait de faire honneur à la Maison Gryffondor, n'es tu pas trop en conflit avec Lyra ?

Parce que lui il l'était généralement pour cette raison. Particulièrement autour du Quidditch. Gregory détaillais le visage de cette fille en aillant l'impression de redécouvrir la face de quelqu'un qu'il connaissait. Il avait comme l'impression qu'Alice était encore plus jolie que Lyra. Mais il ne saurait comment l'expliquer.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Dim 19 Nov - 21:10



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 18h


Je pense qu'il a vu mon dérangement, mais il avait aussi compris que je n'étais pas fermée à la conversation. C'est que je n'étais pas encore bien douée pour la sociabilité, l'envie de discuter et d'échanger était bien présente, mais mes capacités, disons qu'elles étaient limitées quand même. Mais je gardais mon sourire tout de même.

- Je suis complètement d'accord avec toi. Justement, si tu te sens aussi concernée par le fait de faire honneur à la Maison Gryffondor, n'es tu pas trop en conflit avec Lyra ?

Mon sourire s'élargit alors, et je lâchai un petit rire. Ah ça, pour des conflits on en avait et sur nombre de sujets, mais c'était vrai que parfois cette divergence d'opinion nous prenait la tête. Ce fut en acquiesçant d'un hochement de tête que je lui répondis, non sans pouffer légèrement. Ce n'était jamais des conflits graves, mais ils étaient perpétuels:

- Oh si, et sur pleins d'autres sujets. Ce qui est étonnant, c'est qu'elle est beaucoup plus compétitive que moi, mais elle est pas du genre conservatrice. Moi j'aime bien cette idée que les membres d'une même maison doivent se soutenir pour faire gagner leur maison. Certains voient la rivalité entre maison, moi je vois la solidarité dans chacune d'elles.

Je penchais la tête sur le côté en mettant une mèche derrière mon oreille droite. Je sentais que je rougissais un peu. Discuter ainsi n'était pas dans mes habitudes, et un avec un garçon encore moins. Enfin si, chez les moldus mes amis étaient presque tous des garçons, mais je ne m'étais pas encore fais le moindre copain à Poudlard, et la présence de mec dans mon entourage me manquait. J'avais gardé ma robe de sorcier, ce qui m'étonnait quand j'y réfléchissais.

J'avais en dessous, toujours un éternel bermuda large en jean et un t-shirt moulant rouge à motif rock, et un peu trop court comme beaucoup de mes t-shirt, mais ça me donnait un look sympa. Glissant ma main dans un trou latéral de ma robe pour accéder à mon jean, je sortis un sachet en papier contenant des myrtilles et en mangeai une:

- Tu en veux? Je pense pas que Gwen m'en veuille de les partager un peu!

Instinctivement, je tapotai la poche droite de ma cape, tout doucement, où se reposait mon hermine qui commençait légèrement à y être à l'étroit, c'est qu'elle grandissait ma petite bête adorée!



______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Lun 20 Nov - 15:52




Finalement, il avait bien fait de lui poser la question car elle prenait la chose avec bon sens. En fait c'était exactement comme il l'avait imaginé. Alice et Lyra lui apparaissaient comme le Ying et le Yang, même s'il allait de soit que la vie n'était pas aussi simple que cela. Il en avait tout de même déduit que s'il ne s'entendait pas du tout avec la Serpentard, il aurait des chance de s'entendre avec Alice. C'est ce qui l'avait poussé à faire ce premier pas finalement. Et la façon dont Alice voyait les choses était bien plus juste au fond. Pourtant Gregory restait quelqu'un de profondément compétitif. Si on devait faire une synthèse de lui en comparaison des jumelle, il était en fait un assortiment des deux deux filles. Aussi déterminé et orgueilleux que Lyra mais tout aussi juste et loyal qu'Alice.

En réfléchissant il cru voir le teint de la jeune femme passer du blanc au rouge, même si cela restait subtile. L'avait-il mis mal à l'aise ? Pourtant il n'avait pas changé de comportement depuis qu'il lui avait adressé la parole. Enfin mis à part le fait qu'il s'était penché vers elle pour s'en rapprocher. En voyant la main d'Alice disparaître sous sa robe une pensée débile et totalement incontrôlable lui traversa l'esprit. Il s'était imaginé le temps d'une seconde ce qu'elle pouvait bien porter dessous cette tenue de sorcier imposée. Heureusement pour lui, il était le seul à pouvoir avoir accès à ses pensées. Hormis les légilimens... *Imagine qu'elle en soit une ! Non, impossible, je le saurais.*. Finalement elle lui montra sa main et lui proposa des fruits. A vrai dire c'était plutôt touchant qu'elle lui en propose à lui alors qu'elle ne le connaissait pas vraiment. Il hocha la tête, un sourire fin aux lèvres puis se décolla un peu du fauteuil pour attraper deux myrtilles dans la main d'Alice. Il eu un contact bref avec sa peau qui lui apparu plus chaude qu'il ne l'aurait pensé.

- Merci beaucoup, j'avais justement un peu faim.

Il avala d'une seule bouchée les deux petits fruits rouges et se frotta rapidement les mains sans raison particulière. Il plissa les sourcils d'interrogation.

- Qui est Gwen ?


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Lun 20 Nov - 18:19



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 18h


- Merci beaucoup, j'avais justement un peu faim.

* C'est pas deux myrtilles qui vont te remplir l'estomac * riais-je intérieurement. Cette pensée était bien sûr de l'humour, humour que ne franchirait cependant pas mes lèvres tant j'étais timide. Lorsqu'il prit les myrtilles, il m'avait légèrement chatouillé la main mais je n'avais pas sourcillé. J'avais juste répondu avec un petit sourire, un de ces petits sourires qui me faisait un bouille que ma mère qualifiait de "frimousse de souris". Quand j'étais plus petite, je n'aimais pas que ma mère dise ça, mais je m'étais rendu compte que c'était une remarque mignonne.

- Qui est Gwen?

Quelle idiote! Je parle d'elle comme si tout le monde la connaissait, mais c'était la première année que j'avais un animal de compagnie à Poudlard. J'approchai alors ma main de ma poche droite de ma cape et claquai des doigts près de l'ouverture et ma poche bougea. Une petite tête toute blanche montra le bout de museau noir, reniflant l'air. Je lui tendit une myrtille qu'elle engloutit sans attendre avant de sortir enfin toute entière, toute contente.

- Je te présente Gwen, ça veut dire "blanc" en Breton, une langue qui se parle dans une région française de l'ouest m'a dit mon père. C'est une hermine, elle m'a adoptée cet été, quand je l'ai trouvé dans mon jardin.

L'hermine fit un pas vers moi et sans réfléchir, je me levai en me débarrassant de ma cape dans le mouvement, puis je retirai ma robe de sorcière noire avant de prendre un sweat kaki dans mon sac. Je me relevai et croisa le regard de mon préfet qui me semblait interrogateur, à moins que je ne me trompe. Le pull toujours dans les mains je ris:

- Excuse-moi, ça peut paraître soudain, mais elle perd son duvet de bébé, si tu regarde l'intérieur de ma poche tu comprendras! Je la prends pas sur moi avec mon uniforme sinon je finis blanche. Désolée... D'ailleurs si tu la câline fait attention à ta tenue ^^

Je terminai alors en mettant mon sweat, trop large pour moi, mais je me sentais "cachée" et m'assis de nouveau, poussant ma tenue vers mon sac. A peine je fus assise que Gwen sauta sur moi. Elle savait qu'elle pouvait maintenant. Elle monta dans mon cou et renifla derrière mon oreille avant de me faire une lichette, puis elle redescendit d'un bon sur le bord du canapé et se figea, une patte avant levée, reniflant dans la direction de mon interlocuteur.

- Tu as un animal de compagnie?


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mar 21 Nov - 14:55




En observant Alice, Gregory n'aurait jamais pensé à voir apparaître un être aussi mignon et poilu à la fois. La blancheur de son duvet lui rappelait celle de la neige qui tomberait dans un peu plus d'un mois. C'était la couverture idéale pour un animal comme celui-là. En regardant attentivement la tête de rongeur de cette bestiole, le garçon afficha un air quelque peu confus. Elle lui rappelait vaguement sa propre créature dans son physique allongé, fin, poilu, sa tête de fouine. Néanmoins, ce qu'Alice venait d'appeler hermine était de taille plutôt réduite comparé à celle de Carl.

S'il n'avait jamais entendu d'un animal appelé hermine, il avait en revanche quelques infimes connaissent concernant la Bretagne et ceux qui l'habitent. Cette partie de la France comme toute celle qui entourait la capitale du pays, il les connaissait pour y être déjà allé en compagnie de ses parents. Il ne connait que de simples mots de la langue mais ça ne l'empêche pas de s'y intéresser.

Alors qu'Alice se mit en mouvement pour changer d'allure en un rien de temps, une question traversa l'esprit du brun. Il se rendait compte qu'il ne connaissait pas grand chose des jumelles Gryffin. Après tout quand il s'adressait à Lyra ce n'était jamais pour en apprendre davantage sur elle. Il hocha la tête pour assurer à la fille qu'elle n'avait aucune raison de s'excuser et pris aussitôt la parole.

- Ne t'en fais pas, je comprends ça. En plus vu l'heure qu'il est, tu as le droit de te passer de ta robe de sorcière. Moi-même j'ai un Chartier et il perd souvent ses poils même si ce n'est en rien dû à l'âge.

Gregory n'en dit pas plus à propos de Carl, peut-être parce qu'il était encore préoccupé par son état de santé. Son père ne lui avait toujours pas donné de nouvelle. Il se frotta le front.

- Mais dis-moi... tu es d'origine française ?


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mar 21 Nov - 21:24



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 18h


Mon changement de tenue ne sembla pas choquer le préfet, une bonne chose en soi, au moins je me sentais plus à l'aise et je pouvais être moi-même, un peu plus relax aussi.

- Ne t'en fais pas, je comprends ça. En plus vu l'heure qu'il est, tu as le droit de te passer de ta robe de sorcière. Moi-même j'ai un Chartier et il perd souvent ses poils même si ce n'est en rien dû à l'âge.

- Ah le poil d'hiver, poil d'été, entre autre, le vétérinaire moldu m'a donné tout un tas d'information quand j'ai trouvé ma Gwen. Un Chartier, c'est une espèce de furêt qui dit des gros mots non? Ils m'ont toujours intrigués. Si ils savent parler, pourquoi ne dire que des insultes, c'est très bizarre non? C'est joli comme bête, mais je serai certainement souvent mal à l'aise avec un Chartier. Tu dois te retrouver dans des situations embêtantes parfois non? Il est à Poudlard?

J'adorais les animaux, bien que pas très douée en soins aux créatures magiques, j'adorais les animaux, et je supportais pas les voir souffrir, et pire qu'on leur fasse du mal. J'avais failli tourner végétarienne l'an passé, jusqu'à ce que mon père me sorte un fichu saucisson au sanglier, j'ai pas su résister. Malgré les tensions entre nous, il faisait des efforts pour moi et me connaissait sur le bout des doigts.

- Mais dis-moi... tu es d'origine française ?

- Je ne crois pas, mais j'aurais bien aimé y avoir de la famille. Je suis seulement aller en Bretagne parce que mon père affectionne particulièrement cette région pour ses contes et légendes, on est allé en Brocéliande évidemment. Mais c'était un voyage genre pèlerinage avec les parents, c'était sympa, mais un peu ennuyeux, même si c'était intéressant, j'aurais aimé faire des trucs amusants un peu, j'avais 9 ans, c'était... enfin voilà...

J'avais arrêté ma phrase, manquant de dévoiler que c'était au retour de mon père, une phrase qui risquait d'amener des questions personnelles délicates. Je souris franchement, me rendant compte que je me sentais plutôt à l'aise et que je devenais bavarde:

- Et toi? Tu as des origines de là-bas? Tu y es déjà allé?


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mer 22 Nov - 9:51




Gregory se mit à rire en entendant la description que donnait Alice d'un chartier. Effectivement, physiquement ça ressemblait à un furet sauf qu'un chartier est bien plus imposant en terme de taille. Ce qu'elle disait était à peu près l'avis que chacun se faisait de ces créature : une bête malsaine, étrange même et pourtant douée d'une qualité presque humaine ? Toutes ces questions qu'elle lui adressait d'un seul coup était comparable à un flot de parole qu'il avait déjà entendu assez souvent. Il savait quoi répondre à cela.

- Mon chartier reste chez moi. C'est un animal de classe XXX et donc il n'est pas à laisser entres toutes les mains. A quinze ans on est censé pouvoir le gérer mais beaucoup se laissent dépasser par le comportement de ces créature. C'est vrai qu'elles sont réputées pour être infiniment grossières mais... Gregory fit une courte pause pour chercher ses mots. Il suffit de savoir s'y prendre. En ce moment les créature comme les chartiers sont rabaissé au titre de bête sans cervelle. Moi je veux prouver le contraire. J'essai d'élever Carl pour qu'il sache aussi bien parler qu'un elfe de maison.

Il avait parlé comme un militant qui cherchait à convaincre qu'il agissait pour la cause des créatures. De nos jours la bataille entre créatures et sorciers étaient bien plus féroces que celle entre sorciers et moldus. Sur ce, Alice commençait à entrer davantage dans les détails de sa vie privée, ce qui par conséquent concernait également sa soeur Lyra. Gregory écoutait attentivement. Finalement, il n'aurait pas pensé qu'Alice pouvait avoir des origines française. Elle avait tout de l'anglaise quand on y pense. Le teint pale, les cheveux blonds, la taille fine et élégante. Il sentait qu'elle se laissait aller, qu'elle parlait sans vraiment réfléchir, jusqu'à ce que sa phrase chute et s'éteigne dans un goût de trop peu. Comme si elle s'était rendue compte qu'elle était en train de s'emballer. Gregory pensa qu'il était peut-être encore trop inconnu à ses yeux pour qu'elle lui dévoile sa vie. Et en fait, elle avait raison. Il ne la questionnerait pas.

- Je suis sûr que la France est un beau pays, et un peu plus varié que la Grande Bretagne. Mais je suis purement écossais depuis de nombreuses générations. Ca fait très... veille famille n'est-ce pas ?

Il rit légèrement. Puisqu'elle s'était un peu livrée en donnant de ses sentiments, il ne voyait pas pourquoi lui devrait se retenir de parler. Il se renfonça dans son fauteuil sans lâcher la jeune femme des yeux.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mer 22 Nov - 18:53



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 18h


Alors que je parle, Gregory se mit à rire, ce qui m'intrigua. Je me sentis un peu bête sur le moment et mes joues s'empourprèrent une fois de plus, maudite timidité! Ppuis il reprit la parole et je compris enfin:

- Mon chartier reste chez moi. C'est un animal de classe XXX et donc il n'est pas à laisser entres toutes les mains. A quinze ans on est censé pouvoir le gérer mais beaucoup se laissent dépasser par le comportement de ces créature. C'est vrai qu'elles sont réputées pour être infiniment grossières mais... Il suffit de savoir s'y prendre. En ce moment les créature comme les chartiers sont rabaissé au titre de bête sans cervelle. Moi je veux prouver le contraire. J'essai d'élever Carl pour qu'il sache aussi bien parler qu'un elfe de maison.

Il piqua ma curiosité, il était plutôt rare qu'un Gryffondor soit autant impliqué dans un combat pour les créatures. Enfin, en y réfléchissant, la célèbre Hermione Granger était une lionne lorsqu'elle a créé la plus grande association d'aide aux espèces magiques. Il me faisait un peu penser à elle dans son genre:

- Ben quand on y pense, ils ne sont pas des bêtes sans cervelle, ils sont doués de parole donc dans le principe ils peuvent faire les sons nécessaires pour parler normalement! J'ai jamais compris pourquoi ils ne disaient QUE des grossièretés mais ils sont quand même loin d'être bêtes! C'est bien ce que tu fais, tu sais Hermione Granger a commencé comme ça aussi, tu pourrais peut-être rejoindre la N.S.A.L.A.E.! C'est peut-être un de leur projet aussi? Ou tu pourrais le leur proposer! Il faut surtout pas laisser tomber. Moi, ma Gwen ne parle pas mais bizarrement on se comprend...

Je lui souris gentiment, j'aimais bien les gens qui savaient où ils allaient, qui avaient des projets et de l'ambition, c'est important je pense. Moi-même je sais dans quelle direction je vais, j'aimerais être journaliste, dans le genre photo-reporter version sorcière, découvrir le monde et des événements et tout ça! Ecrire des articles intéressants, informer le monde de la vérité... La voix de mon préfet me sortit de mes pensées:

- Je suis sûr que la France est un beau pays, et un peu plus varié que la Grande Bretagne. Mais je suis purement écossais depuis de nombreuses générations. Ca fait très... veille famille n'est-ce pas ?

- Vieille famille? Peut-être, mais c'est cool les traditions et tout ça. Nous on dis de nous qu'on serait une descendance cachée de Godric Gryffondor lui-même, alors côté effet vieille famille je connais; enfin ce sont juste des rumeurs, on ne connait pas notre arbre généalogique, mais les gens aiment croire que dans leur entourage ou simplement dans leur village, il y a des descendant de sorciers légendaires, entre mon nom Gryffin et mon appartenance à Gryffondor c'est fini, pour eux j'ai juste confirmé les faits, mais ils semblent oublier que Lyra est Serpentard!

Je ris à la fin de ma phrase, cet aspect fermé de l'esprit des gens me désole mais m'amuse au fond tant que j'en suis consciente. J'ai horreur de croire en quelque chose d'infondé.



______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mer 22 Nov - 19:23




Quand Alice reprit la parole, Gregory fut content d'apprendre qu'elle était plutôt ouverte d'esprit. Elle aussi semblait penser que les créatures ont des droits et qu'ils faut les respecter. Il hochait la tête pour montrer qu'il approuvait ce qu'elle disait. Mais c'est surtout la référence à son idole, Hermione Jean Granger qui le marqua. C'était cette femme qui l'avait inspiré depuis le début. Et il l'admirait plus que n'importe qui, plus que son propre père même. Si Alice était vraiment sincère, Gregory était en tout cas touché ! Entrer dans cette association c'était comme un rêve pour lui, un rêve si beau qu'il n'y avait jamais rationnellement songé. Son regard pétillait et c'est dans cette optique qu'il répondit.

- Hermione Granger ! La NSALE ! Gregory se reprit aussitôt, se rendant compte qu'il sortait de ses gonds. Excuse-moi mais... Cette femme c'est la boussole de ma vie *et la femme de ma vie certainement*, pensa-t-il. Après bien sûr je me suis renseigné sur les actes qui avaient été fait auparavant et c'est la que j'ai découvert l'oeuvre de Norbert Dragoneau dans les années 1940-50. On a quand même fait un grand bon en avant depuis 1994.

Chacun leur tour, Gregory et Alice se confiaient l'un à l'autre et c'était bien la première vraie conversation qu'il avait avec une Gryffondor depuis le début de l'année. Il était content de pouvoir échanger ainsi. Quelqu'un entra dans la Salle Commune pendant qu'une élève ressortait, un manteau sur le dos. Instinctivement, il regarda sa montre à gousset de sa poche intérieure. Il était 18h30. Le brun n'aurait donc pas à se lever pour interdire à cette jeune fille de sortir. Tant mieux.
Quand Alice se mit à raconter les rumeurs qui courraient sur sa famille, des rumeurs auxquels ils n'avait jamais songé lui-même, un sourire impressionné s'afficha sur ses lèvres.

- Ca alors ! Désolé d'être aussi enfantin mais... je trouve ça carrément cool. Enfin, si jamais il s'avère que c'est vrai, que Lyra et toi vous êtes des descendante d'un des fondateurs de ce château... ce serait une grande fierté.

C'est vraie que Gregory aimait la célébrité, et le fait d'être respecter. C'est un peu ce qu'il recherchait dans sa fonction de Préfet-en-Chef, même s'il restait modeste. Peut-être qu'Alice se fichait de son image aux yeux du monde des sorciers, et c'était son droit. En y repensant, qu'elle soit ou non de la famille Gryffondor, cela ne changerait pas rapports envers elle. Néanmoins, cela changerait peut-être ses rapports avec Lyra qui se sentirait peut-être humiliée.
Il rit intérieurement à cette idée.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mer 22 Nov - 21:51



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 18h


- Hermione Granger ! La NSALE !

Sa réaction me surprit, me faisant écarquiller les yeux d'étonnement. Un sourire amusée se dessina sur mes lèvres, il défendait vraiment la cause animale avec son coeur et son âme, c'était finalement une façon d'être très... Gryffondor en fait! Il allait au bout de ses convictions et ne lâchait rien.

- Excuse-moi mais... Cette femme c'est la boussole de ma vie. Après bien sûr je me suis renseigné sur les actes qui avaient été fait auparavant et c'est la que j'ai découvert l'oeuvre de Norbert Dragoneau dans les années 1940-50. On a quand même fait un grand bon en avant depuis 1994.

Il s'était radoucit un peu, se tempérant en réalisant qu'il s'emportait. Je n'avais pas pensé toucher un point aussi vrai et important chez le garçon, et je trouvais ça vraiment bien et classe de se battre ainsi. Je hochais négativement la tête et le rassura:

- Non non, ne t'excuses pas! C'est génial de défendre une telle cause, beaucoup laisserait tomber face aux préjugés! Toi non, c'est ce qui fait de toi un Gryffondor j'en suis certaine! Et oui, en effet on a bien avancé, heureusement! Mais je pense que ta voie à la sortie de Poudlard, engagé comme tu es tu as toutes tes chances à mon avis! Après je suis pas recruteur, mais je pense que tu peux essayer!

C'est vrai qu'il avait une voie toute tracée... C'est alors, qu'il y eut des mouvements dans la salle commune, et Gregory, dans son rôle de préfet observa ce qu'il se passait, puis l'heure et sembla se radoucir et se relâcha dans son fauteuil avec de reprendre la parole:

- Ca alors ! Désolé d'être aussi enfantin mais... je trouve ça carrément cool. Enfin, si jamais il s'avère que c'est vrai, que Lyra et toi vous êtes des descendante d'un des fondateurs de ce château... ce serait une grande fierté.

- Oui c'est cool, mais quand rien n'est fondé ça devient fatigant. Mais c'est vrai que je serai plutôt fière d'être sa descendante, surtout en faisant partie de cette maison. Et puis, ça énerverait ma soeur ça serait drôle! Ce serait vraiment cool, mais je sais pas comment retrouver mon ascendance en fait. C'est vrai, les moldus avec internet, ils ont toutes les données qu'ils veulent à portée de main, mais nous non, et les sorciers ne sont pas répertoriés sur le net. Quelques uns ont tenté de le faire, mais trop peu utilisent la technologie moldue pour que les données soient complètes!

J'avais beau être sang pur, j'utilisais beaucoup les technologies moldues, à commencer par ma guitare électrique qui commençait déjà à me manquer au bout de deux semaines presque complètes. Je donnai une myrtille de plus à Gwen qui se frotta contre mon poignet avec douceur.


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Jeu 23 Nov - 11:34




La fierté de Gregory en entendant les sortes de compliments que lui faisait Alice fut réveillée d'un seul coup. C'est ce qui le fit sourire. Néanmoins, c'est sa modestie qui se manifesta encore plus, et c'est pourquoi, au lieu de s’esclaffer pour affirmer ce que sa camarade disait, il se contenta de boire ses paroles. Intérieurement il était tout bonnement ravi qu'on voit en lui le lion. C'est dans ses moments là qu'il se sentait réellement à sa place. Il oubliait totalement le doute qui l'avait submergé lors de son entrée en première année. Ce jour là il avait cru dur comme fer que le Choixpeau Magique, bien que vieux et déchiré, l'enverrai à Serdaigle, là où ses parents l'avaient imaginé. Finalement aujourd'hui, il était bien content de sa répartition chez les Gryffondor.

Ce qu'elle rapporta ensuite sur la façon dont Lyra prendrait les choses le fit légèrement rire. C'est vrai, si il s'avère que les Gryffin descendent des Gryffondor, alors Lyra se sentirait soudainement illégitime à Serdaigle, et peut-être même qu'elle serait vu comme le mouton noir de la famille. C'était plutôt drôle, et il aurait un bon moyen de pression pour se moquer d'elle. Dès qu'Alice se mit à parler des technologies moldus, Gregory décrocha complètement. Pour lui ce jargon était un charabia dont il ne comprenait pas le sens. C'est bêtement qu'il regardait Alice comme fasciné par ses connaissances dans le monde des non-magiques.

- Internet ? Le net ? Qu'est ce que c'est que tout ça ? Désolé mais moi et les Moldus... c'est pas une grande histoire d'amour si tu vois ce que je veux dire.

Il se rappelait vaguement avoir entendu ces mots en cours d'Etude des Moldus contemporains, mais à vrai dire il ne se souvenait plus de rien, ou bien n'avait-il tout simplement pas écouté l'enseignant ? Alice avait l'air aussi à jour qu'une né-moldu et c'était bluffant. Comment avait-elle appris tout ça ? C'est ce qu'il se demandait. Peut-être qu'un membre de sa famille ou un ami côtoyait les moldus de près.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Ven 24 Nov - 18:45



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 18h30


Mes paroles semblèrent redonner une certaines fierté à Gregory, mais il resta humble. Visiblement, je crois que je l'ai touché, mais en même temps je n'ai fais que dire la vérité, je n'ai jamais su mentir, sauf cas exceptionnel de survie, comme pourquoi je suis en retard pour rentrer à la maison... Puis, il semblerait que je l'ai perdu en parlant de la technologie moldue, et lorsqu'il reprit la parole, il confirma mes doutes:

- Internet ? Le net ? Qu'est ce que c'est que tout ça ? Désolé mais moi et les Moldus... c'est pas une grande histoire d'amour si tu vois ce que je veux dire.

- Oh! Excuse-moi! J'ai tendance à oublier que beaucoup de sorciers ignore tout du monde moldu. Moi je vis dans un village mixte et mes parents ont décidé de s'adapter. On a l'électricité, comme eux, et j'ai même une guitare électrique! Et internet, c'est... comment l'expliquer... si je te parle de banque de données, c'est pas dis que ça te parle mais... tu vois la bibliothèque de Poudlard? Ben imagine, tous les bouquins y seraient accessibles depuis chez toi grâce à un ordinateur, et puis on peut discuter par écrit avec qui on veut quand on veut et accéder à un tas d'informations hyper complètes, des encyclopédie et tout un tas de trucs, des photos, des vidéos... enfin bref, j'avoue qu'il manque ça chez les sorciers.

J'arrêtai là, ne sachant que dire de plus sans l'embrouiller. Je n'étais déjà pas sûre d'être claire. C'était dans ce genre de moment que je me rendais compte que le monde moldu était pleins de choses dépassant la magie et pourtant si terne. Les moldus ne semblaient jamais sourire vraiment dans la vie de tous les jours. J'avais des copains moldus qui avaient encore la joie de vivre et tout ça, mais c'est vrai que leurs parents étaient beaucoup moins joyeux qu'eux.



______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Dim 26 Nov - 12:48




L'expression d'Alice passa du sérieux à un visage désolé puis une sorte d'éclat, d'excitation reparru lorsqu'elle se mit à expliquer à Gregory ce en quoi consistait ce fameux "internet". Prendre comme image de départ la bibliothèque fut une brillante idée car il compris tout de suite que c'était quelque chose d'exceptionnel. Comme si la quantité d'information réuni dans les centaines de livres posés là-haut était disposée à la vue de tous sur un tout petit objet pourvu de ce que les moldus appelaient un écran. C'était inimaginable... Gregory en restait muet, et même honteux. La goûte de trop fut de savoir que les Moldu pouvaient parler l'un avec l'autre de manière instantanée, même quand il n'était pas l'un à côté de l'autre... Est-ce que les sorciers savaient faire cela ? "Oui, je suis sûr qu'il y a un moyen. Je crois...", pensa-t-il avant de cligner des yeux comme un enfant perdu et émerveillé à la fois.

- Comment ce fait-il qu'on ne soit pas capable d'en faire autant !? Je croyais que nous étions une sorte d'humain amélioré. Que nos pouvoirs magiques nous rendaient plus forts et plus développés.

Mais visiblement tout n'était pas si simple. Sorciers et Moldus ont toujours été différents mais cela les rend plus complémentaires qu'incompatibles. Gregory secoua la tête comme pour se remettre de ses émotions après avoir fait une ultime découverte. Comme lui, un être aussi curieux et avide de savoir ne pouvait-il pas être au courant d'un tel progrès chez les moldus. Il avait dû ignorer ces être pendant qu'il se consacraient aux créatures. C'est vrai, il s'était uniquement concentré sur eux jusqu'à dénigrer les moldus. Ca devrait changer.

- Excuse mon ignorance... A vrai dire, tu viens de révolutionner le petit monde de Gregory Donell.

Il avait sourit pour atténuer les choses.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mer 29 Nov - 20:33



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 18h30


- Comment ce fait-il qu'on ne soit pas capable d'en faire autant !? Je croyais que nous étions une sorte d'humain amélioré. Que nos pouvoirs magiques nous rendaient plus forts et plus développés.

Je fronçai les sourcils. Cette remarque ne me plaisait vraiment pas. Humain amélioré? C'est une façon bien dégradante de voir les moldus. J'étais presque contente un instant qu'il se soit ainsi rendu compte que nous n'étions clairement pas supérieurs à eux, puis je me radoucis, réalisant que beaucoup de sorciers, surtout de vieilles familles, pensaient comme lui parce qu'ils ne les fréquentaient pas. Mon air dubitatif avait certainement dû se voir, alors je m'expliquai:

- Je vis avec eux, et non ils ne sont pas du tout inférieurs à nous. La magie nous facilitent la tâche pour plein de choses, mais finalement ils ont trouvé à palier à bon nombres d'obstacles... Disons qu'on leur a peut-être été supérieurs il fut un temps, avant l'électricité tout ça... peut-être même encore jusqu'au début du siècle dernier, mais depuis une soixantaine d'année, leurs technologies n'ont de cesse d'évoluer. Leur évolution la plus remarquable c'est le téléphone portable. T'as une petite boite en plastique de cette taille, et tu peux tout faire avec... aller sur internet, appeler n'importe qui dans le monde, envoyer des messages écrits... et ils font appareils photos, vidéos et même des jeux. J'en ai un chez moi, après les vacances je pourrais te montrer? Ou si tu veux passer à Godric's Hollow, je pourrais même te le montrer en fonctionnement!

Je m'arrêtai après cette phrase, une boule soudaine dans le ventre. Je venais VRAIMENT de l'inviter à passer me voir dans mon village? Sérieux? Dans mon petit monde bourré de moldus? Je n'en revenais pas! Je devais vraiment me sentir à l'aise, j'avais même pas réfléchi une seconde, trop bizarre. Puis Gregory reprit:

- Excuse mon ignorance... A vrai dire, tu viens de révolutionner le petit monde de Gregory Donell.

Je ne pus que sourire à cette remarque enfantine mais tellement réaliste. Peu nombreux étaient ceux qui assumaient leur ignorance du monde moldu tout en montrant un réel intérêt pour eux. En cet instant, je me sentais bien, je me sentais moi, j'arrivais à me faire des amis, et d'ailleurs je réalisai que les deux personnes avec qui j'avais un peu sympathisé étaient les deux préfet en chef. Prenant cela soudainement en compte, mon sourire s'effaça. Peut-être qu'ils faisaient juste leur travail en me voyant toute seule... Avec un sourire légèrement triste, mais très doux et amical j'ajoutai:

- Je pourrais te montrer pas mal d'objets moldus si ça t'intéresse vraiment...



______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Jeu 30 Nov - 19:59




C'est la réaction presque braquée et interrogative d'Alice qui poussa Gregory à l'écouter davantage. Ce qu'elle lui apprenait avait la force d'un géant qui aurait tout écrasé et détruit sur son passage pour remettre tout à neuf, tout à zéro. Sauf que pour le coup c'est le cerveau de Gregory qui avait été remit à zéro. Ces yeux étaient comme bloqués grands ouverts. Une boite multifonction ? Quelle géniale invention. Il en était admiratif, vraiment. Ce n'est qu'après coup qu'ilprit en compte la gentille et attentionnée proposition de sa camarade. Avait-il tout inventé ou est-ce qu'elle l'avait réellement invité chez elle ? A vrai dire, c'était rare que ce genre de chose lui arrive. En y repensant, Gregory n'était pas souvent allé chez ses camarades de Poudlard. Il avait dû rencontrer les parents de deux d'entre eux maximum. La plupart du temps il ne voyait personne en dehors de l'école. Et là, cela faisait à peine dix minutes que les deux Gryffondor discutaient, pourtant une sorte d'ambiance de confiance s'étaient installée.

- C'est... une super idée. Je serai honoré d'être témoin de ce genre de chose. Je pense que ça pourrait m'être très utile pour ma réflexion personnelle. Et puis Godric's Hollow... c'est là que tu habites ? C'est un village presque mythique !

A vrai dire, Gregory était flatté qu'Alice le voit comme un ami plutôt que comme un Préfet. Il lui souriait sincèrement, même s'il avait vu son sourire franc se transformer en sourire timide. Peut-être regrettait-elle de s'être emballée ? En tout cas rien n'était scellé dans le fer. Si elle décidait de changer d'avis, c'était son choix. Lui-même ne savait pas s'il pourrait s'éloigner de son village, même pendant les grandes vacances. Il ignorait totalement de quoi son avenir serait fait.

Alors qu'il s'était un peu écarté du sujet, Gregory repensa aux cours et même au cours de la veille. Soins aux créatures magiques. Alice était présente aussi ce jour-là. Il se rappelait même de l'intervention immature de cet idiot de Liam Johnson.

- Pourquoi Johnson s'en prend à toi ?

Il avait dit ça d'un ton plus sec que jusqu'alors. L'attitude que cet élève avait eu en humiliant publiquement une fille déplaisait totalement à Gregory dont l'éducation était bien plus droite. Il espérait ne pas avoir l'air trop sévère mais c'était plus fort que lui.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Ven 1 Déc - 20:54



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 19h


- C'est... une super idée. Je serai honoré d'être témoin de ce genre de chose. Je pense que ça pourrait m'être très utile pour ma réflexion personnelle. Et puis Godric's Hollow... c'est là que tu habites ? C'est un village presque mythique !

- Presque? J'avoue que je suis dans un des villages les plus emblématiques de l'histoire des sorciers, m'emballai-je, avec Little Hangleton peut-être, mais c'est une histoire bien plus sombre et souvent moins bien connue! Mais oui, c'est là-bas que j'habite en effet, tu vas peut-être me trouver barge, je sais pas, mais tous les ans le 31 Juillet, je vais me recueillir devant la maison des Potter et je laisse une rose blanche...

Soudainement, je réalisai non seulement que la conversation tournait lugubre, mais aussi que j'avais envie d'assumer mon invitation. Il avait vraiment l'air très sympa. J'ignorai comment il le prendrait mais après tout, je me sentais à l'aise et vu sa façon de parler lui aussi. Je m'apprêtais à vraiment officialiser mon invitation mais il entama un autre sujet... beaucoup moins plaisant et bien plus sujet à controverse:

- Pourquoi Johnson s'en prend à toi ?

- Oh... Johnson... c'est une longue histoire... Il vit dans mon village un peu plus bas dans ma rue. Je le connais depuis que je suis gamine. Ses parents sont encore plus imbuvables que lui, surtout sa mère! Et je sais pas pourquoi mais c'est jamais passé entre nous. Alors est-ce que c'est parce que je côtoie vachement les moldus là-bas? Je sais pas, mais on s'aime pas. A la rentrée...

Je m'arrêtai un instant, parler de se souvenir cuisant n'était vraiment pas plaisant, et je ne souhaitais pas non plus lui apporter de problèmes supplémentaire, surtout après notre conversation en cours, enfin dispute, enfin... bref! Je lui souris en rougissant comme jamais:

- Lui dis pas que j'en ai parlé, je veux pas qu'il ait d'ennui en plus et encore moins qu'il me croit faible ou du genre à rapporter comme une gamine... bref, à la rentrée, le lendemain, il m'a poussée dans le lac avec ses copains... ça l'a fait rire, mais il a foutu en l'air ma partition et je me suis mise en colère... il a tenté de s'excuser hier mais je l'ai envoyé bouler...

J'omettais volontairement l'épisode du carnet offert, l'ayant promis à Liam. Je baissais la tête, un peu honteuse de mon attitude. J'étais quelqu'un de foncièrement gentil, et Liam avait ce don pour me faire sortir de mes gonds alors que presque rien ne le pouvait. Je grignotai une myrtille pour pas faire face à Gregory qui me dévisageait. Je l'aimais bien, et j'avais pas l'habitude de discuter avec un sorcier, de Poudlard déjà et un garçon qui plus est.



______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Lun 4 Déc - 17:00




La façon dont Alice parlait des Potter rendait Gregory étrangement admirateur et en même temps mélancolique. Il imaginait la maison détruite de la famille qui est restée inhabitée depuis la date funeste et célèbre de la mort de Lily et James Potter. C'était assez déstabilisant. Le fait même qu'Alice fasse ce genre de chose ne l'étonnait pas tant que ça en fait. Et il trouvait cela parfaitement approprié. C'est pourquoi dans ce moment un peu émouvant il allait attraper délicatement le bras de son interlocutrice comme pour la réconforter. Au lieu de ça il se ravisa et préféra changer de sujet.

Il était bien conscient que sa question pouvait être brutale et sèche même mais il était plus curieux que poli et il le regrettait parfois. Et ce qu'il apprenait était tout nouveau pour lui. Liam Johnson était le voisin des Gryffin depuis tout ce temps et il ne s'en était jamais douté. A vrai dire il n'avait jamais prêté d'attention à ce garçon, sans compter que Lyra ne lui parlait pas de sa vie privée, étant donné leur relation... Il avait satisfait sa curiosité, enfin presque car la blonde restait tout de même évasive. Il se taisait, peut-être que son silence la pousserait à continuer. Et effectivement, elle continuait de se confier. En entendant ce que ce Jonhson avait osé faire cette fille, Gregory se sentit se lever. Il s'était redressé d'un bond, l'air effaré sur le visage. Pendant qu'Alice semblait cacher sa gêne en mangeant un fruit, il se racla la gorge comme désolé d'avoir réagit de la sorte. Lui-même un peu honteux il se rassit doucement.

- Je le savais, c'est vraiment un idiot ce serpent. Je n'ai pas eu à l'observer beaucoup, j'ai tout de suite vu en lui un comportement d'enfant mal élevé. Il fit une courte pause. Je suis désolé, si j'avais été là, il aurait prit une bonne leçon, lui et ses chiens de garde.

Gregory était totalement sincère en disant cela. Il ressentait une forme d'empathie très forte à l'égare d'Alice. Peut-être était-ce sa petite voix ou son jolie visage qui le faisait se sentir comme ça. Mais il était surtout excessivement Préfet-en-Chef, et il ne supportait pas que certains abusent de leur "pouvoir" sur les autres. Il n'irait pas provoquer Liam Johnson car Alice le lui avait demandé, mais il en mourrait d'envie ! Peut-être trouverait-il un prétexte pour intervenir.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Mer 6 Déc - 8:59



Rencontre avec la Hiérarchie
19h


Il m'écouta attentivement parler de Liam. Mais lorsque je citai ses méfaits à mon encontre, il se releva de plus en plus jusqu'à être debout, et semblait furieux. Sa réaction m'étonna, mais une fois de plus, plutôt que d'y voir un attachement pour moi, je préférai mettre cela sur le dos de son insigne, signe imparable prouvant sa rigueur dans le respect des règles. Il se calma cependant rapidement, et reprit plus calmement:

- Je le savais, c'est vraiment un idiot ce serpent. Je n'ai pas eu à l'observer beaucoup, j'ai tout de suite vu en lui un comportement d'enfant mal élevé.[...] Je suis désolé, si j'avais été là, il aurait prit une bonne leçon, lui et ses chiens de garde.

Instinctivement et avec douceur, je posai ma main quelques secondes sur le bout du genou de Gregory avec un sourire amical en le rassurant:

- Tu sais, tu ne peux pas être partout non plus... Tu as vu la taille de ce château?

J'enlevai ma main bien vite, pas très à l'aise avec ce geste, mais mon sourire ne disparut pas, même si je réfléchissais à ce que j'allais dire. Mais je me sentais suffisamment à l'aise pour lui dire un truc, un doute que j'avais, je sentais que je pouvais avoir confiance et qu'il ne ruinerait pas mes chances de découvrir le fin mot de l'histoire, aussi minces soient elles:

- Gardes ça pour toi, mais je crois que c'est juste une façade... je suis sûre que derrière, il est pas si c*n... enfin si, mais pas si méchant en tous cas.

J'omettais bien sûr de lui parler du carnet, il ne fallait pas pousser non plus. J'avais certes confiance, mais j'avais promis de ne pas en parler. Dommage, parce que je pense que Gregory aurait compris ce que je voulais dire. Là, il allait certainement me voir comme une gentille fille qui voit le bien en chacun de nous... Tant pis, je passerai encore pour une jolie jeune candide comme on m'avait déjà surnommée plus d'une fois.




______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Jeu 7 Déc - 22:43




Les nerfs de Gregory étaient noués, et il conjuguait ses forces pour que cela ne soit pas trop visible. Il se retenait d'exploser de colère. Finalement il était plus mécontent que de telles choses se produisent malgré la vigilance des préfet et de M. Wick qui faisaient tous ensemble un travail important mais visiblement insuffisant.
C'est l'attention physique d'Alice qui changea toute cette énergie négative en une boule chaude,
agréable mais surtout intimidante. Sa main, bien qu'elle ne soit pas restée longtemps attira le regard de Gregory. Il n'eut ni le réflexe de se retirer, ni celui de sourire. Il resta tout simplement immobile, ne sachant quoi dire. Il était touché de ce qu'elle lui disait en revanche. Et finalement elle avait raison. Il ne pouvait pas être partout, il ne le serait jamais, même s'il en avait l'envie.
Lorsqu'elle retira sa main, il releva la tête pour regarder son visage et il s'aperçu qu'elle le regardait toujours. Il se contenta de l'écouter. Elle finit par se confier, du moins lui confier une intuition. Il se sentit enfin capable de réagir.

- Tout le monde a toujours une bonne raison d'agir de telle ou telle façon... Ça n'empêche qu'à un moment on a tous le choix. Ce type-là, même s'il a bon fond, c'est bien trop enfoui en lui parce qu'il a préféré s'en prendre à toi, sous les yeux de ces copains en plus, plutôt que de venir te saluer pour discuter ou de passer son chemin.

Il avait parlé plus calmement que la fois d'avant mais il avait parlé avec froideur. Si Alice aimait penser que Liam était une âme torturée et qu'elle comprenait son attitude, Gregory en était bien incapable. Sur ce désaccord, qu'il jugeait néanmoins peu important, il se frotta nerveusement les mains.

- Pour cette fois... disons qu'il va s'en tirer. Mais la prochaine fois je n'hésiterai pas à le sanctionner.

Par sanctionner il imaginait surtout une confrontation d'homme à homme et non de Préfet à élève.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Ven 8 Déc - 23:22



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 19h


- Tout le monde a toujours une bonne raison d'agir de telle ou telle façon... Ça n'empêche qu'à un moment on a tous le choix. Ce type-là, même s'il a bon fond, c'est bien trop enfoui en lui parce qu'il a préféré s'en prendre à toi, sous les yeux de ces copains en plus, plutôt que de venir te saluer pour discuter ou de passer son chemin.

- Tu sais Greg... euh je peux t'appeler Greg? Faut me dire hein? Franchement, j'aurais peut-être pas dû te le dire, et te mettre dans l'embarras... Mais tu sais... Tout le monde n'est pas fort comme toi, certains sont faibles et choisissent la facilité. Il se sent fort entouré de ses gorilles, mais tout seul... enfin, ce type en vaut pas bien le coup tu sais, je pense que...

J'étais triste à l'idée de ce que j'allais annoncer mais:

- Je pense qu'il ne changera probablement jamais. Sa défense c'est l'attaque, et il se prendra bien assez tôt un mur dans le visage, crois-moi... et je pense que j'y veillerai moi-même...

J'aurais aimé lui dire que je l'admirai pour son dévouement, pour son travail et sa détermination, sa sociabilité et sa droiture, beaucoup de chose en lui me plaisaient, nous pouvions très bien nous entendre Gregory et moi. Notre seule différence était là, il était droit jusqu'à ne pas voir au delà des apparences, enfin, ne pas chercher à la faire avec certaines personnes. Mais il était comme beaucoup de gens en fait, c'était moi qui étais bizarre à toujours voir le bon chez tout le monde.

Mon ventre se tordit et Gwen me regarda étrangement. Je commence à avoir faim... Est-ce que c'est ma placé de proposer à son préfet de l'accompagner à la grande salle histoire de ne pas manger seuls ? Allait-il le prendre autrement ? Et surtout, comment devait-il le prendre? Bref j'étais pas à l'aise et tout ce que je trouvais à dire, avec un grand sourire amusé, histoire de ne pas trahir mes pensées c'était:

- Tu le rateras pas la prochaine fois... je te fais confiance... et puis, tu me raconteras!



______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Gregory Donell
avatar
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Dim 10 Déc - 0:39




Sûrement interpellée par ce que venait de dire le garçon, Alice répondit aussitôt, mais sans être ni agressive ni sur la défensive. Elle lui attribua un surnom, celui qu'on lui donnait le plus souvent, et il n'en fut pas choqué. Il hôcha la tête comme pour lui donner l'autorisation de l'appeler ainsi et de poursuivre sa phrase, ce qu'elle fit. Elle s'emballait, et peut-être même qu'elle déversait toute sa pensée d'un seul coup sans se contrôler. Le brun ne su comment il devait prendre le fait qu'elle le trouve "fort". Lui-même n'avait jamais réfléchit à cela. Etait-il fort ? Si être fort c'était savoir prendre les bonnes décisions, alors il n'était pas toujours fort. Mais un chose est sûre, Gregory réfléchissait presque toujours avant d'agir. Il a conscience des conséquences de ses choix et des responsabilités de ses actes. Liam quant à lui déléguait cette responsabilité et c'est ce qui faisait de lui un enfant tandis que Gregory était mûr. C'est ce qu'il pensait en tout cas. Comme venait de le dire Alice, il n'en vaut pas la peine.

- " il se prendra bien assez tôt un mur dans le visage, crois-moi... et je pense que j'y veillerai moi-même"

A cette conclusion Gregory écarquilla les yeux. Il était surpris de cette sorte de revirement. Elle avait l'air de défendre Johnson, de l'excuser, mais ça n'empêche qu'elle était prête à être ferme pour le faire réaliser à quel point il était idiot d'agir comme il le fait. Au fond, Gregory approuvait ça façon de voir les choses. Après tout, des personnes comme Alice, il en faut. Sinon le monde serait bien trop binaire... Il avait presque l'impression que ses derniers mots sonnaient faux comme si elle avait dit cela sans le penser ou tout simplement qu'elle pensait à autre chose en parlant. Peut-être qu'elle se lassait de cette conversation et après tout, c'était normal. L'heure tournait, les élèves commençaient à sortir de la salle commune pour se rendre dans la Grande Salle et manger entre eux. Gregory jetait un coup d'oeil vers eux qui s'enthousiasmaient à l'idée de dévorer un bon repas. Et ça le mit en appétit aussitôt.

- Tu dois avoir faim, n'est-ce pas ?

Seulement après avoir posé la question, il tourna la tête de nouveau vers son interlocutrice. Il attrapa sa montre à gousset pour la deuxième fois depuis qu'ils avaient commencé à parler.

- Il est 19h20. Tu as certainement des amis à rejoindre...

Il avait dit ça sans vraiment y songer. Il aimait penser qu'Alice avait des amis qui l'attendaient. Lui, i comptait descendre à la Grande Salle et s'incruster dans un groupe de Gryffondor déjà formé pour manger. Il parlerait avec eux sans s'éterniser et remonterait dans la Tour Est pour se préparer à aller faire sa ronde du soir.


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Alice Gryffin
avatar
Eleve Gryffondor
Revelio
Sang mêlé Age RPG : 15
Maison : Gryffondor
Etre et spécialité(s) : - Métamorphomage

Emploi(s) : - Graphiste intérim

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   Dim 10 Déc - 13:23



Rencontre avec la Hiérarchie
11 Septembre 2025 - 19h20


Gregory semblait acquiescer mes paroles, et sembla étonné par ma dernière phrase. Logique, je ne suis pas du genre à intervenir ou à m’incruster où que ce soit à cause de ma timidité. Il n'avait visiblement pas compris que je tentais de changer cela.

- Tu dois avoir faim, n'est-ce pas ?

* J'ai la dalle tu veux dire! *

- Il est 19h20. Tu as certainement des amis à rejoindre...

* Pas franchement non, et puis j'avais une autre proposition à faire mais... je propose ou pas? Pourquoi ça me met dans l'embarras?

* Parce qu'il est préfet, voyons! *


Je rougis et commençai à me tordre les mains, alors je ramassai mes affaires, histoire de les occuper, et je glissai Gwen sur mon épaule, roulant en boule ma robe de sorcière:

- Je... non... enfin pas vraiment... on pourrait... manger ensemble? Enfin à part si tu rejoins des gens... ou que tu as une ronde à faire évidemment! C'est déplacé de proposer ça?

J'étais terriblement mal à l'aise, la proposition était sortie sans même que j'y réfléchisse. Je n'étais pas sûre que ce soit une bonne idée. Qu'allait-il croire? Que devais-je penser? C'était pas mon genre d'ailleurs! Je tortillai ma robe entre mes mains... et rougissant certainement de plus en plus, je lançai:

- Enfin c'est toi qui vois! Je... Je vais ramasser ça dans mon dortoir!

Je filai par les escaliers sans même le laisser me répondre. Je respirai un grand coup avoir de redescendre. Soit il restait pour m'accompagner, soit non et je pouvais totalement comprendre, j'avais dû aller trop loin.

[Oui Alice est très maladroite, à toi de me dire si on va manger ensemble ou non, et si oui si on fait un RP dans la grande salle  ]



Dernière édition par Alice Gryffin le Mar 11 Sep - 22:08, édité 1 fois


______________________________



Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t750-alice-n-gryffin-valide
Contenu sponsorisé
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sur les poufs de détente   


Sur les poufs de détente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Flashback] Une petite journée de détente ! [PV Loyckh]
» Une bonne détente .....Ooh mais c'est Draka!
» Et vous ? Ca vous tente d'écrire un livre ? [sondage]
» Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]
» tente de l'Empereur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium Leviosa :: Poudlard :: Intérieur du château :: Tours :: Tour Est - Gryffondor :: La salle commune-