............................................. Levez le voile sur le monde magique inspiré de JK Rowling, en 2026...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionPortailS'enregistrer

Partagez
 

 Le long des boutiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Staff
Revelio
Inconnu Age RPG : 0
Emploi(s) :
- Fondateur

Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeDim 9 Juil - 0:12






Le long des boutiques






Artère principale de Pré au Lard, cette partie de village est constamment animée, de jour comme de nuit. Les week-end sont particulièrement bruyant, car les élèves ont leurs autorisations ces jours là. Les rues sont agréablement pavés, et des bacs de fleurs sont disposés de part et d'autres de la rue, exhalant un parfum frais et fleuri. Les jours de pluie, de nombreuses boutiques possèdent des auvents, permettant aussi aux sorciers de se protéger et continuer leurs achats en toute tranquillité.

[Ce lieu étant un lieu public dans lequel vous pouvez croiser absolument n'importe qui à n'importe quel moment, vous ne pouvez donc PAS privatiser votre RP]




Lunatik ©


______________________________


Le long des boutiques Mdj_ph10

Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeDim 4 Fév - 0:54


Le long des boutiques Mv5d
       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     

- Oui oui, ça va, dit-il en hochant la tête.

En y repensant, ce qu'avait dit Melinda à propos du corbeau était assez intriguant. Il y a quelque minutes ils parlaient tous les deux de Miss Corvinus et ensuite un corbeau lâchait une noix sur la tête du jeune homme. C'était étrange, même si ça pouvait aussi n'avoir aucun rapport  quelconque. En tout cas la Serdaigle ne manquait pas d'humour ni de perspicacité, ce qui avait le don d'amuser et d'intéresser Gregory. Maintenant il voulait simplement s'éloigner de ce banc et marcher un bout.

- Je me demandais tout bêtement si... tu avais des frères et soeurs.

Voilà c'était sorti. Certes un peu comme un cheveux dans la biéraubeurre mais au moins c'était dit. Gregory voulait simplement en savoir plus sur Melinda et parler de la famille pouvait être un bon point d'accroche, même s'il avait autre chose en tête. Ce qui le titillait c'était surtout sa relation avec les trois élèves qui l'avaient chamboulé à la bibliothèque l'autre jour. Mais avant d'en arriver sur ce sujet agaçant, il fallait poser le cadre.

- Ou bien on peut continuer de parler de l'actualité déprimante de ces derniers jours...

Le brun avait fait exprès de dénigrer leur précédent sujet de conversation, en tapant du pied dans un caillou au sol d'un geste enfantin. Il espérait qu'elle n'ait aucune envie d'y revenir.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeDim 4 Fév - 19:39


Après que Gregory eut assuré que tout allait bien, les deux jeunes gens contournèrent la fontaine, passèrent devant la Tête de Sanglier et descendaient à présent vers l'artère principale. Il y avait très peu de monde, d'une part car on était dimanche, ensuite parce qu'à cette heure-ci la plupart des gens étaient en train de manger leur repas tardivement, ou de digérer, ou de faire la sieste.
Le garçon avait l'air perplexe, lui aussi. Bah... Ils n'allaient tout de même pas commencer à prendre cette supposition au sérieux et élaborer des théories farfelues. Après tout, il pouvait simplement s'agir d'un corbeau vicieux qui aimait assommer les gens.
Gregory fit soudain un changement de sujet radical.

- Je me demandais tout bêtement si... tu avais des frères et sœurs.


* Ah, c'est reparti pour les questions personnelles... *


Il le fallait bien. D'ailleurs, elle-même devait en apprendre un peu plus sur lui. Gregory ne semblait pas très enclin à poursuivre la discussion sur la condition actuelle des hybrides et créatures magiques, de toute façon, et c'était tout à fait compréhensible. Néanmoins, le sujet méritait d'avoir été traité.

- Ou bien on peut continuer de parler de l'actualité déprimante de ces derniers jours...

- Je crois qu'on a suffisamment disserté là-dessus,
dit-elle avec un léger sourire. Pour te répondre, non, je suis sans fratrie. Et de ton côté ? Il y en a qui sont passés par Poudlard ou qui vont y entrer ?

Peut-être y en avait-il même qui étudiaient ici actuellement, mais elle n'avait jamais entendu parler d'un autre Donell dans le château. Quoique, avec les centaines d'élèves présents à Poudlard et vu sa situation de recluse depuis ces deux dernières années, elle avait très bien pu passer à côté...
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeDim 4 Fév - 21:43



       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     
Le petit sourire de Melinda raviva le contentement de Gregory. Elle allait lui répondre ! Effectivement, elle lui répondit. Mais sans valeur ajoutée, rien de plus qu'un "non", et hop, elle questionnait le garçon à son tour. Elle était assez maligne pour éviter d'être sans cesse celle qu'on cuisine. D'un côté, ça amusait Gregory de la voir répliquer ainsi.

- Ça a ses avantages d'être fille unique j'imagine. Moi j'ai une petite soeur, mais vraiment très petite. Elle a deux ans.

Il avait dit cela avec une joie perceptible dans le ton de sa voix. C'est vrai qu'il ne s'y attendait pas mais quand sa petite soeur est arrivé, il l'a vécu comme une nouvelle étape de sa vie. Il était et serait un grand frère protecteur, c'était sûr.

- Je ne veux pas t'embêter avec ça alors si ça t'embête tu me le dis directement mais... C'était qui les trois élèves qu'on a vu la dernière fois à la bibliothèque et qui nous regardaient avec insistance ?

Voilà où il voulait en venir. Ces trois élèves là n'avaient pas été amicaux la dernière fois. Le fait d'imaginer que Melinda pouvait avoir des soucis avec des "camarades" l'agaçait un peu au fond. Surtout ce qui le titillait c'était de savoir pourquoi. C'est vrai que la jolie blonde était quelqu'un de franc et être franc n'était pas toujours apprécié mais quand même. Il y avait certainement autre chose. Gregory s'arrêta devant la vitrine d'une boutique. Il s'agissait de Zonko. Les vitres étaient pleines de buées, certainement à cause du monde qu'il y avait à l'intérieur. Il posa sa main agile sur l'épaule gauche de Melinda pour l'inciter à le regarder.

- On est pas obligé d'en parler... C'est juste que j'aime pas trop savoir que des élèves subissent les moqueries des autres. Ca doit être ce qui fait que je suis Préfet pour la troisième année consécutive.

       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeLun 5 Fév - 19:21


La gaieté qui transparaissait derrière la voix de Gregory était contagieuse et fit sourire la jeune fille à nouveau.

- Ça a ses avantages d'être fille unique j'imagine. Moi j'ai une petite soeur, mais vraiment très petite. Elle a deux ans.

- Ah oui, en effet. C'est chouette, comment elle s'appelle ?

Cependant, il poursuivit sur un autre sujet, proche du dernier par son aspect personnel mais qui n'avait tout de même pas grand chose à voir. Il lui tenait visiblement à cœur d'en parler.

- Je ne veux pas t'embêter avec ça alors si ça t'embête tu me le dis directement mais... C'était qui les trois élèves qu'on a vu la dernière fois à la bibliothèque et qui nous regardaient avec insistance ?

Bien sûr... Gregory avait orienté méthodiquement la conversation de manière à en arriver là. Il s'était montré plus futé qu'elle sur ce coup. Mel blâma sa naïveté consternante. En fait, sa question précédente n'était qu'un pauvre prétexte, et peut-être n'en avait-il rien à faire de sa réponse, du moment qu'il obtenait des éléments sur ce sujet précis. Même si Mel l'aimait beaucoup, de gros problèmes de confiance restaient ancrés en elle, l'amenant à douter et analyser tout ce qu'il dirait.
Il lui proposa poliment de parler d'autre chose si cela la gênait, tout en la poussant implicitement à se livrer tout de même, posant une main sur son épaule, l'air de dire "fais-moi confiance". La jeune fille se retourna face à lui et afficha un visage ennuyé pour dissimuler son trouble.

- On est pas obligé d'en parler... C'est juste que j'aime pas trop savoir que des élèves subissent les moqueries des autres. Ca doit être ce qui fait que je suis Préfet pour la troisième année consécutive.

* Quel justicier, ce type * pensa-t-elle ironiquement.

- Je te l'ai déjà dit. Ce sont d'anciens amis, avec qui on se connaissait depuis notre arrivée à Poudlard. Puis est survenu un moment difficile à l'issue duquel des tensions ont éclaté...

* Je devrais peut-être parler plus simplement, non ? *


...bref, il y a eu une grosse embrouille et on s'est séparés. C'est une histoire bien trop longue et pénible à raconter et pour être honnête, non, je n'ai pas envie d'en parler,
conclut-elle sèchement.

Mel observa un instant son visage aimable, un peu irritée, et ne put s'empêcher de penser qu'il devait être sincère. Finalement, après un court instant de silence, elle se radoucit, légèrement embarrassée.

- C'est gentil de t'en préoccuper. En fait, ils ne se moquent pas de moi d'habitude, on essaye plutôt de s'éviter autant que possible... Mais le fait de me voir avec quelqu'un d'autre cette fois-ci a dû les intriguer, j'en sais rien.
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeMar 6 Fév - 10:07



       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     

- Elisa, s'était-il contenté de répondre avant de renchaîner.

Melinda s'était arrêtée, prête à lui répondre, enfin c'est ce que Gregory cru sur le moment. Mais il fut obligé de reconnaitre qu'elle avait l'air plutôt agacée par ce genre de question. Trop sûr de lui il avait pensé qu'elle serait prête à en parler plus amplement mais visiblement elle aurait préféré qu'il n'aborde pas le sujet. Et finalement il se toisait intérieurement. *Pourquoi il faut toujours que je sois trop curieux ?* Melinda finit par parler. On aurait dit qu'elle le faisait pour faire plaisir simplement, ou pour se débarrasser de cette question et vite changer de sujet.

- D'accord, d'accord

Gregory avait murmuré ces mots comme pour avouer qu'il avait trop insisté. En fait il espérait surtout que Melinda ne lui en voulait pas. Il avait comme grillé sa carte chance cette fois et il l'avait mal utilisé. Il ne s'y attendait pas mais la blonde se radoucis, comme si elle avait décidé d'être indulgente avec lui.

- Oh, alors quelque part c'est de ma faute. M'enfin j'imagine que tu n'es pas du genre à t'écraser devant les remarques des autres, et moi non plus alors... Enfin bref, je t'en prie excuse moi de m'incruster dans ton intimité secrète, disons que le sujet est clos.

Il ne voulait pas que leur discussion devienne insupportable du point de vue de Melinda. Il avait initié leur rendez-vous pour s'excuser et repartir sur une base stable alors ce n'était pas le moment de tout foutre en l'air. Le mieux c'était de poser une autre question pour éviter le grand silence pesant et déstabilisant.

- T'es parents ont fait leurs scolarité à Poudlard aussi ?
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeMar 6 Fév - 17:52


Gregory, l'air de regretter sa question, se confondit en excuses. Mel se demanda alors si ses derniers mots n'étaient pas légèrement ironiques. Sa réticence brusque à parler de choses personnelles allait finir par l'agacer à son tour... Peu importe, ils n'allaient pas recommencer comme au début de leur rencontre.

- Pas la peine de t'excuser, répondit-elle en secouant légèrement la tête. C'est simplement un sujet désagréable. Je t'en parlerai peut-être un jour, mais pas maintenant.

Tous deux se détournèrent de la vitrine embuée de Zonko et continuèrent leur chemin tranquillement vers Honeydukes. Avant qu'un froid s'installe entre eux, Gregory rebondit encore sur autre chose.

- Tes parents ont fait leur scolarité à Poudlard aussi ?

* C'est... censé être drôle ? Ou il est complètement à l'ouest ? *

Mel lui lança un regard à mi-chemin entre l'amusement et la perplexité.

- Mes parents sont des Moldus, tu te souviens ? dit-elle avec un petit rire.

Elle ne souhaitait pas se moquer de lui cependant - dans le cas où il serait sérieux - et poursuivit pour ne pas le laisser dans l'embarras.

- À ce propos, je me demandais, tes parents exercent quelle profession dans le monde magique ?

Plus qu'un simple motif pour avancer dans la discussion, c'était une question honnête - même si elle pouvait paraître ennuyeuse et conventionnelle. Si les nés-moldus et sang-mêlés étaient majoritaires à Poudlard, les élèves issus de familles de sorciers se faisaient plus rares et à vrai dire, elle n'avait pas eu beaucoup l'occasion de discuter de cela avec eux.
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeMer 7 Fév - 17:17



       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     
La boulette était faite. Comment avait-il pu être assez idiot pour oublier un instant que ses parents étaient moldus ? Elle avait l'air si... "normale". Voilà quelque chose que Gregory n'aurait pas dit. C'est vrai, à la regarder (si on oubliait ses vêtements extravagante, selon lui), à parler avec elle, Gregory avait finit par oublier qu'elle ne venait pourtant pas du même monde que lui. Elle était si intégrée, si sorcière en fait.

- Désolé je... je crois que mon cerveau à déraillé. Oublis ce passage.

Il se sentait tellement bête d'avoir fait une erreur aussi monumentale qu'il avait parlé très vite et très bas, comme un gamin qui aurait fait une grosse bêtise et qui baissa la tête devant la fureur de ses parents. Mais heureusement, Melinda n'avait pas l'air de le prendre mal. Elle avait certainement mis ça sur le dos de la maladresse mentale du garçon. Tout les deux continuait donc leur chemin le long des vitrines assez colorées de la rue principale. A son tour de parler de sa famille.

- Eh bien, mère est chercheuse en Histoire de la Magie. Et... il lui arrive de rédiger des manuels et ouvrages historiques sur l'histoire contemporaine. Quant à mon père, il est journaliste à la Gazette du sorcier.

Il avait terminé sur une sorte de grimace qui traduisait l'ennui. En fait, il savait pertinemment que son père s'ennuyait dans ce métier. Son ancienne occupation, la magicozoologie appliquée aux dragons lui manquait terriblement. Cependant dans ce métier, une carrière prenait vite fin. Les jeunes sorciers sont favorisés. Peu-importe l'expérience. Jack Donell avait dû se retirer.

- Et tes parents, dans le monde moldus, qu'est ce qu'il font ? Tu peux m'expliquer, je m'efforcerait de comprendre.

Il hocha la tête en direction de Melinda tout en parlant. C'était comme pour lui assurer qu'elle pouvait parler sans problème. Evidemment lui balancer un mot qu'il ne connaissait pas ne serait pas suffisant, il lui faudrait certainement des explications, mais il était curieux à vrai dire. Comme si une immensité de chose à faire existait encore dans le monde dépourvu de magie.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeMer 7 Fév - 20:45


Comme on pouvait s'y attendre, Gregory parut tout déconfit en constatant son étourderie, et Mel trouvait cela assez drôle, même si elle culpabilisait un peu de penser cela. Un sourire espiègle ornait toujours ses lèvres et on voyait bien qu'elle peinait à se retenir d'éclater de rire. Cela n'avait rien de méchant cependant. Simplement, c'était amusant qu'il sorte une chose pareille alors qu'ils avaient eu un débat particulièrement tendu sur les moldus la dernière fois.

- Désolé je... je crois que mon cerveau à déraillé. Oublie ce passage.

- Ça arrive, je te pardonne pour cette fois, répondit-elle avec une petite tape amicale sur l'épaule.

La jeune fille reprit rapidement une expression sérieuse et elle écouta attentivement Gregory parler de ses parents. Elle lâcha un "Wow, classe" en apprenant que sa mère faisait de la recherche et contribuait à la littérature actuelle sur l'Histoire de la magie. L'expression étrange du garçon lorsqu'il évoqua le travail de son père à la Gazette l'intrigua – qu'est-ce qui pouvait le déranger à ce propos ? - mais elle n'eut pas le temps de revenir là-dessus car il lui renvoya la question.

- Et tes parents, dans le monde moldu, qu'est ce qu'il font ? Tu peux m'expliquer, je m'efforcerai de comprendre.

- Oh, mes parents ne font pas un métier particulièrement... moldu, genre informaticien ou responsable d'une usine de shampoing, répondit-elle sur un ton dérisoire. Ma mère est musicienne d'orchestre, elle joue de la clarinette et elle est également professeure dans un conservatoire – un établissement où l'on apprend la musique, grosso modo.

Ils avaient dépassé Honeydukes à présent et déambulaient vers le bout de la rue.

- Et mon père était professeur d'anglais, ajouta-t-elle d'une voix neutre.
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeJeu 8 Fév - 14:18



       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     
Gregory avait vite essayé d'oublier sa bourde affreuse. A côté de ça, l'attitude de Melinda l'aidait beaucoup. En fait on aurait qu'elle aurait éclaté de rire en temps normal et il trouvait cela amusant. Si ça maladresse pouvait au moins arracher un sourire à quelqu'un au lieu de créer des catastrophe alors tant mieux. Il avait aussi cru voir une sorte d'admiration dans les yeux de la blonde lorsqu'il avait parlé de ses parents. A vrai dire Gregory était fier de ses parents.

Quand ce fut au tour de sa camarade de répondre, le jeune homme senti son cerveau se préparer à comprendre. Il la regardait, même il la fixait, sans s'en rendre vraiment compte. Ce sont ces mots "informaticien ou responsable d'une usine de shampoing" qui résonnèrent dans les cavités de sa tête sans qu'il ne puisse rien en tirer. Il fit une grimace d'incompréhension mais il savait, vu le ton que Melinda avait employé, qu'elle avait dit ça en sachant qu'il serait perdu. Elle aimait jouer avec sa méconnaissance du monde moldu, et à vrai dire c'était son droit... Elle connaissait son point faible, autant en jouer. Il fit un geste de la main pour l'inciter à arrêter ses bêtises et elle reprit tout de suite. Effectivement, Mme Austin ne faisait pas un métier particulièrement "moldu". On trouvait évidemment des musiciens aussi dans le monde sorcier. Il trouvait cela très intéressant de savoir que la fille à qui il parlait descendait d'une artiste. Il avait hoché la tête comme pour dire qu'il approuvait ce métier.

Une légère hésitation se fit néanmoins ressentir dans la voix de Melinda et Gregory compris pourquoi juste après. Son père était donc... décédé ? D'apprendre cela c'était comme si soudaine il venait d'obtenir toutes les réponses à ses questions ! Le comportement marginal et détaché de Melinda, son côté un peu solitaire et froid, tout ça provenait certainement de ce drame. Par pure délicatesse, il arrêta soudain de la fixer et reporta son regard sur l'arbre au milieu de l'embranchement du bout de la rue. Il était complètement dégarni, ce qui était assez prématuré vu que l'automne commençait à peine. Gregory ignorait s'il devait montrer qu'il avait compris en lui manifestant sa compréhension ou s'il devait faire comme s'il n'avait rien entendu et simplement poser une autre question sur un sujet aussi éloigné de son père que possible. Il fit un choix.

- Tu vas penser que mon cerveau fait des bonds, et en fait c'est peut-être le cas, ajouta-t-il plus bas, mais je repense au cours de potion de la semaine dernière. J'ai évidemment vu que tu avais discuté avec Alice Gryffin et... je me demandais si vous vous entendiez bien.

C'est seulement après avoir posé la question que le garçon se rendit compte à quel point il pouvait être curieux, mais vraiment curieux. Sauf que cette fois il sentait une pointe de possessivité qu'il n'aurait su expliquer. Oui c'est vrai que pendant ce cours de potion il avait amèrement regretté de s'être fâché avec Melinda et regretté de devoir subir son ignorance pesante alors qu'ils auraient pu... *Qu'est ce qu'on aurait fait de toute façon ? Un cours ce n'est pas fait pour discuter ou se réconcilier*. En fait il espérait surtout connaitre la raison du rapprochement de ces deux filles. C'est vrai, une fille aussi seule que Melinda et une autre aussi timide qu'Alice... toutes les deux devaient forcément avoir un point en commun.
       
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeJeu 8 Fév - 17:53


Mel vit d'après le visage de Gregory qu'il commençait à comprendre certaines choses et à faire des liens. Elle espérait seulement qu'il ne la considérerait pas comme une pauvre fille brisée et ne réduirait pas l'essentiel de sa personnalité à cette perte qui en serait l'unique cause. En réalité, son état actuel résultait d'un ensemble d'événements et de facteurs bien plus complexes qui s'étaient enchaînés comme une chute de dominos - même si la mort de Frank Austin en avait été le principal déclencheur. Comme pour illustrer cet épisode, un arbre tristement nu se dévoila au coin de la rue.
En tout cas, la jeune fille n'eut pas besoin d'en ajouter plus, et Gregory possédait suffisamment de tact pour passer à autre chose. Mais vraiment à autre chose...

- Tu vas penser que mon cerveau fait des bonds, et en fait c'est peut-être le cas, mais je repense au cours de potion de la semaine dernière. J'ai évidemment vu que tu avais discuté avec Alice Gryffin et... je me demandais si vous vous entendiez bien.

Décidément, ils ne cessaient de ricocher sur des sujets qui n'avaient strictement aucun lien. Mais ce n'était pas vraiment déplaisant. Quoique... ah, oui, le cours de potions. Ce moment où ils s'étaient lancés quelques regards gênés sans jamais oser se parler. Enfin, c'était surtout Mel qui s'était changée en statue. Mais ce n'était pas le moment d'en discuter. Elle était ravie qu'il lui parle d'Alice.

- Eh bien, effectivement, on ne se déteste pas puisqu'on s'est mises à côté, dit-elle comme pour appuyer l'évidence de la réponse. Cette fille... Elle est incroyable. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi gentil et compréhensif. Très intelligente, musicienne en plus, avec une vraie sensibilité artistique...

Mel pourrait continuer à parler d'elle ainsi pendant longtemps. Elle se demanda si Alice possédait un seul défaut. Mais cela ne faisait pas si longtemps qu'elles se connaissaient, après tout. Elle devait probablement l'idéaliser un peu.

- Tu as l'air de bien la connaître, toi aussi, ajouta-t-elle soudain sans réfléchir. Je vous ai souvent vus ensemble en cours.


Dernière édition par Melinda Austin le Mer 4 Avr - 21:07, édité 1 fois
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeVen 9 Fév - 14:19



       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     
Evidemment, Gregory avait déjà déduit que Melinda et Alice avait trouvé un terrain d'entente vu la façon dont la seconde s'était aussitôt dirigée vers la première pour passer le cours ensemble comme deux grandes amies. Mais il voulait en savoir plus. Connaitre les détails de leurs affinités. Il ne s'attendait pas à ce que sa camarade fasse autant l'éloge d'Alice ! Il imaginait simplement une bonne entente entre les deux. On aurait dit, vu les mots qu'elle employait, que Melinda était totalement admiratrice d'Alice. C'était assez étrange. Ou peut-être étrange pour lui.

- Moi ? Ah, non, détrompe toi.

Il avait répondu sur le vif, comme sur la défensive, alors qu'il n'était du tout attaqué. Comme Melinda, il avait appris à connaitre Alice seulement depuis peu, bien qu'il l'ai rencontré il y a un moment.

- Tu vas peut-être trouver cela bizarre mais je connais davantage sa soeur en fait. Alice a toujours été disons... réservée.

*Un point commun que vous partagez plus ou moins on dirait*. Il avait donc une première piste de l'entente entre Alice et Melinda et il n'avait pas eu à le lui demander. Néanmoins il regretta instantanément d'avoir évoqué Lyra. Avec un peu de chance Melinda ignorait qui était cette soeur jumelle et ne s'y intéresserait pas. Parler d'elle voulait dire parler de leur rivalité ambiguë.
 
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeVen 9 Fév - 22:24


Gregory parut étonné d'entendre autant de paroles élogieuses de la part de la jeune fille. Il fallait la comprendre. Elle avait passé un très long moment enfermée dans une perception négative - et souvent faussée, il était vrai - de tout ce qui l'entourait et Alice avait en quelque sorte brisé la conception qu'elle s'était faite des autres. Mel avait rencontré Gregory un peu avant, bien sûr, mais c'était plus compliqué. Parce qu'il s'agissait de la première personne à qui elle parlait vraiment depuis longtemps, la première à qui elle commençait à faire confiance, et la première aussi vers qui elle avait réussi à revenir après l'avoir inévitablement envoyée bouler. Alice et Mel s'étaient trouvés quelques jours après l'épisode de la bibliothèque, et le contact s'était créé avec une rapidité surprenante. D'une part parce que Mel était encore blasée, ensuite parce qu'elle avait réussi malgré tout à s'ouvrir un peu de nouveau, et enfin parce qu'elle n'avait rien trouvé d'ennuyeux ou d'énervant chez Alice qui aurait pu la décourager d'emblée.
En revanche, la réponse de Gregory lui sembla inexplicablement brusque et la laissa perplexe.

- Moi ? Ah, non, détrompe toi.

Mel fut étonnée de l'apprendre. Tous deux étant à Gryffondor, elle avait imaginé qu'ils se connaissaient depuis longtemps. Toutefois, Gregory n'ajouta pas de détails supplémentaires.

- Tu vas peut-être trouver cela bizarre mais je connais davantage sa sœur en fait,
poursuivit-il. Alice a toujours été disons... réservée.

- C'est vrai qu'elles ne sont pas du tout pareil, répondit Mel avec un petit sourire. Lyra est plutôt cool, dans un autre style. Mais je ne lui ai parlé qu'une seule fois. Enfin, on ne va discuter pendant trois heures de leur différence de personnalité, ça doit faire quatre ans que tout le monde l'a remarquée...

Elle se demanda quels pouvaient être ses rapports avec Lyra Gryffin. La Serpentard avait un tempérament bien plus... explosif. Quelque chose lui disait que ça ne devait pas toujours bien passer entre ces deux-là.
En revanche, Mel avait tiqué en l'entendant employer le terme "réservé" pour décrire sa sœur, comme s'il possédait une connotation péjorative, supposant que cela compliquait leurs liens.
Ses pensées se dirigèrent alors vers l'évocation précédente du cours de Potions, qui fit remonter en elle un sentiment de culpabilité. Mel s'était déjà excusée pour leur accroc, mais en y repensant, l'attitude qu'elle avait adoptée par la suite était tout à fait incorrecte et avait dû paraître déconcertante pour Gregory. Elle ressentait le besoin de s'exprimer une dernière fois à ce propos pour clore définitivement cet épisode.

- Ecoute, je ne voudrais pas trop revenir là-dessus, dit-elle en se tournant soudain vers lui, mais je suis vraiment désolée de t'avoir snobé pendant tout ce temps. J'aurais dû venir te parler immédiatement au lieu de t'éviter comme une abrutie. Je n'ai pas réussi, cette fois.
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeSam 10 Fév - 12:41



       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     
"Plutôt cool", c'est souvent ce qu'il entendait dire sur elle oui. Tout le monde adorait cette blonde sportive qui a du bagou et qui sait se faire entendre. C'est sûrement pour cela que Gregory arrivait à penser à elle en dehors de leurs altercations pour le moins mouvementées. Mais il ne pouvait pas se résigner à dire qu'il l'aimait bien. Non parce qu'en fait c'était faux. Il ne pouvait pas supporter sa position dans l'équipe de Quidditch adverse, rien que d'y penser, il préférait éviter de continuer sur le sujet. Il hocha donc la tête quand Melinda lui suggéra de passer à autre chose.

Lorsque Melinda reprit la parole Gregory senti dans le ton de sa voix qu'elle s'apprêtait à aborder une nouvelle fois un sujet qui fâche. Il tourna la tête vers elle alors qu'il atteignaient l'arbre sans feuille, et posa sa main sur le tronc tailladé d'écorces dures. Il voulait se montrer à l'écoute et surtout rassurant, quoiqu'elle dise. Il finit même par sourire une fois qu'elle avait finie, surtout du fait qu'elle affichait un air peu commun.

- Si je n'étais pas aussi modeste je penserais que tu n'as vraiment pas envie de me perdre.

Il sourit en coin pour appuyer ses propos bourrés d'ironie. Certes Gregory n'était pas vantard mais lui, modeste ? Non.

- J'ignore en revenche si c'est parce que je suis Préfet-en-chef, si c'est parce que je suis un Sang-Pur écossais, ou si c'est parce que tu t'es réellement liée d'amitié pour moi.

Au départ il avait parlé  sur un ton totalement dépourvu de sérieux mais au fur-et-à-mesure qu'il parlait il devenait de plus en plus pensif, comme troublé par ce qu'il avançait. Lui s'était bien attaché à Melinda en quelque sorte. Il ne saurait ranger son attachement dans une quelconque catégorie prédéfinie mais il s'avouait que si Melinda ne l'appréciait pas en retour, il serait attristé de le savoir.
 
Bulotte
[/quote]


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeDim 11 Fév - 9:20


Ses premières paroles étaient prononcées sur le ton de la plaisanterie, et la jeune fille sourit à son tour, par formalité, mais elle se sentait plus confuse qu'amusée – parce que dans l'idée, ce qu'il disait était tout à fait vrai. Mais c'était bien difficile à assumer. La suite de ses propos se dépouilla peu à peu de cette touche dérisoire, jusqu'à paraître étrangement sincère. Mel, comme pour se rassurer, croisa les bras et haussa les épaules.

- Je ne dirais pas que tu es mon ennemi, en tout cas, répondit-elle pudiquement.

En vérité, on atteignait là un point si crucial qu'elle était incapable de parler autrement que par euphémismes accompagnés de sourires ironiques. Ce n'était pas son genre de faire de grandes déclarations. Et sans aller jusque là, le simple fait d'admettre ses paroles était déjà difficile. Mel ne s'attendait pas à avoir honte de s'attacher à quelqu'un. Elle se sentait à la fois indigne et vulnérable. D'une certaine manière, son attitude glaciale, si elle l'isolait, lui donnait autrefois le sentiment d'être plus puissante et inatteignable. Elle se demanda ce que pensait Gregory. Lui avait été intrigué par son personnage, mais à présent qu'ils se connaissaient mieux, était-il vraiment intéressé par sa personne ?

- Et j'ose espérer qu'il en va de même pour toi, ajouta-t-elle.

Mel ne parvenait pas à qualifier cela. Elle supposa que c'était ce que les gens appelaient une amitié – effectivement, ce devait être le cas, mais il y avait autre chose. Non pas quelque chose en plus – elle n'y voyait pas vraiment un intérêt romantique, du moins elle l'espérait car c'était voué à la catastrophe – mais quelque chose de différent. "Ami" lui semblait un terme réducteur, comme s'il lui aurait fallu en inventer un nouveau, spécifique à leur relation. Mais ce serait peut-être un peu prétentieux. Il y avait en tout cas quelque chose d'étrange et de particulier, à ses yeux du moins.
C'était là à la fois une qualité et un problème chez Mel: elle choisissait méticuleusement les personnes qui lui étaient chères et les considérait selon une vaste gamme de sentiments et d'appréciations. Elle se montrait ainsi à la fois extrêmement exigeante et idéaliste à l'égard de ses proches, ce qui entraînait inévitablement une déception au bout du compte, car il était rare que les autres ressentent la même chose avec autant de richesse et d'intensité.
Mel garda tout cela pour elle. Si elle tentait de l'expliquer, Gregory risquait fort de ne pas tout comprendre et même d'avoir peur. La jeune fille leva ses yeux clairs vers le ciel qui s'était couvert progressivement durant leur vadrouille. A présent, de gros cumulus présageaient une averse imminente.

- Vaudrait mieux éviter de rester là...


Dernière édition par Melinda Austin le Lun 12 Fév - 8:01, édité 1 fois
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeDim 11 Fév - 13:40



       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     
Quelle idée ? Si il s'était sentit comme un ennemi pour elle, il n'aurait certainement jamais cherché à creuser le personnage au risque de se prendre un énorme bide en retour. Il était curieux c'est vrai, mais pas suffisamment masochiste pour foncer droit dans le mur. Il savait pertinemment que Melinda ne le détestait pas. Et d'ailleurs, si ça avait été le cas, il n'aurait jamais compris pourquoi. Peut-être que la fille était tout simplement... timide lorsqu'il s'agissait de parler de sentiments. Après tout il comprenait. Sans compter que c'était peut-être un peu tôt pour lui demander des comptes. Ils avaient tout le temps de mettre le doigt sur leur relation, sans compter que celle-ci pouvait encore largement évoluer dans un sens comme dans l'autre.

A la fausse remarque que fit Melinda, celle qu'il prit pour une question, Gregory répondit directement, sans attendre. Il ne voulait pas se montrer hésitant car l'hésitation était souvent prise pour du mensonge.

- Bien sûr que tu n'es pas mon ennemie.

Il avait même froncés les sourcils, trouvant cette question simplement absurde. Lorsqu'il se mit à nouveau à regarder Melinda, elle levait les yeux vers le ciel. Au lieu de la suivre il continuait de la regarder. Elle avait l'air préoccupée, ou du moins pensive. Toute cette conversation était vraiment sérieuse. Juste après qu'elle conseille de partir d'ici à cause d'une météo changeante, Gregory cru sentir une goutte de pluie lui tomber sur le visage et couler le long de sa joue. Comme par réflexe, il attrapa l'avant bras de Melinda et l'embarqua sans violence avec lui vers un paravent en bois qui protégeait la devanture d'une boutique. Là, ils ne se feraient pas mouiller.

- Tu me penses assez idiot pour te donner rendez-vous dehors alors que je ne t'apprécie pas ? Ou alors.. tu me prends pour un affreux garçon mal-attentionné..

Il avait laissé cette phrase en suspend, comme pour avouer à Melinda que c'était possiblement le cas. Il savait pertinemment que ce genre de personne, qui prétend de fausses vérités pour obtenir quelque chose en échange.

- Je comprends si tu te méfies. Même si je pensais avoir la tête d'un gars en qui on peut avoir confiance, il rit légèrement. Enfin, je sais qu'avoir un visage d'ange ne veut rien dire.

Il avait faillit ajouter "Regarde toi.." mais il s'était retenu avant. Elle aurait pu mal le prendre. Simplement il voyait dans le visage poupin et doux de Melinda quelque chose d'angélique qu'il ne retrouvait pas forcément dans sa manière d'aborder les gens. Néanmoins, il ne jugeait pas son comportement. Il pensait même qu'il s'agissait d'un système de défense qui s'était fabriqué tout seul.
 
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeDim 11 Fév - 18:26


" Bien sûr que tu n'es pas mon ennemie. "

Le Gryffondor affichait une expression perplexe, comme si la réponse était évidente. Visiblement, il avait pris les paroles de Mel à la lettre, ce à quoi elle ne s'était pas attendue. Elle était mal barrée.

- Eh bien, tant mieux, répondit-elle simplement.

Lorsque les premières gouttes commencèrent à tomber, la jeune fille suivit Gregory jusqu'à un abri où ils se réfugièrent juste à temps avant qu'une pluie plus sérieuse commence à s'abattre sur le village. Le garçon poursuivit alors son propos, et tout en l'écoutant, Mel fut à la fois amusée et agacée par ce qu'il disait.

- Pas la peine d'aller jusque là. Je ne te prends ni pour un imbécile, ni pour un sal**d. Enfin... laisse tomber.

Avec un léger soupir, elle se détourna et s'adossa au mur latéral du préau en regardant l'averse balayer la rue pavée. Elle aimerait parler d'autre chose, mais il lui semblait que tout ce qu'elle pourrait dire serait maladroit ou inapproprié, alors elle observa un court silence avant de continuer.

- Je ne doute pas que tu sois quelqu'un à qui on peut faire confiance. Mais bien entendu, on ne peut jamais se fier aux apparences, sinon ce ne serait pas drôle. D'ailleurs, ça fonctionne évidemment dans l'autre sens. Certaines personnes ont une sale tronche alors qu'elles sont parfaitement honnêtes. Ce qui est d'autant plus triste, pour elles du moins...
Gregory Donell
Gregory Donell
Prefet Gryffondor
Revelio
Sang pur Age RPG : 18
Maison : Gryffondor
Emploi(s) : - Préfet-en-chef

Patronus : Guépard
Epouvantard : Mort des proches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeMar 13 Fév - 18:51



       
       
Des excuses s'imposent
  Rp avec Melinda Austin
       12 octobre 2025 vers 14h40
     
Les mots qu'utilisait Melinda était toujours justes et francs mais semblaient totalement se dissocier du visage adouci qu'elle avait. Si ce visage avait attiré Gregory la première fois, c'était surtout le contraste entre son physique et sa personnalité qui l'avait intéressé ensuite et qui le poussait aujourd'hui à renouer avec elle pour essayer d'entretenir une relation un minimum stable. Quoique leur relation ne serait peut-être jamais stable... et alors ? Il aimait ce qui était différent.

Vue la façon dont elle lui avait répondu, il en conclu qu'elle voulait réellement qu'il arrête de parler comme ça, de chercher à démêler le vrai du faux en lui tirant les vers du nez. Melinda n'aimait pas être bousculée, et elle le faisait savoir. Il haussa simplement les épaules en attendant qu'elle veuille bien reprendre la parole. Si jamais elle se taisait définitivement alors il lui proposerai de se séparer là. Après tout, ils se reverraient dans un moment peut-être plu propice à la discussion. Ou bien c'était maintenant le bon moment ! La réflexion qu'elle fit par la suite eu pour effet de rappeler quelque chose d'irréel à Gregory. Comme quelque chose qu'il aurait lu.

- Ce que tu dis là, ça me fait penser à Severus Rogue. Son visage n'inspirait pas confiance d'après ce qu'en disent les livres d'histoire. Et ses actes non plus en fait.. quoique, il s'est révélé agir pour le bien. Qui l'aurait soupçonné ?

Cet exemple résumait à la perfection ce que Melinda avait voulu exprimer à l'instant. Elle avait l'air peinée par les préjugés que l'on pouvait avoir.

- De mon côté, j'essai toujours de creuser un peu avant d'émettre un jugement. Je ne me fis pas à une première impression disons...

Et voilà qu'il parlait de lui maintenant. En y réfléchissant il avait l'air d'un vantard. Il voulu vite effacer cette phrase bancale par autre chose. Les nombreuses gouttes d'eau s'en transformèrent en trombes et le garçon eu pour réflexe de se reculer au maximum jusqu'à se coller à la façade du pub derrière eux. C'est ce qui lui donna une nouvelle idée.

- Quel sale temps ! Si j'avais su... , il s'arrêta quelques secondes et regardait à présent Melinda, la tâte basse. Tu ne veux pas qu'on entre ici ? On serait plus abrités et il fera sans doute plus chaud.

Les gouttes d'eau chutaient par terre et éclaboussaient les pieds et les chevilles de Gregory maintenant.
 
Bulotte


______________________________
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t744-gregory-donell#785 http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t740-gregory-donell-valide http://www.hpfanfiction.org/fr/viewuser.php?uid=239468
Melinda Austin
avatar
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeMer 14 Fév - 21:44


Ce que Mel avait pris pour une simple averse était en train de muer en une pluie importante qui n'avait rien de passager. Les gouttes chutaient à présent de manière oblique et obligèrent la jeune fille à se décaler jusqu'au fond de l'abri pour ne pas se laisser atteindre. Pendant ce temps, Gregory avait rebondi sur ses propos en parlant de Rogue.

- C'est vrai, il n'y avait clairement pas que sa tête qui était louche. Ce type a quand même été un Mangemort. Mais c'était un personnage fascinant. Par contre,
ajouta-t-elle sur un ton plus narquois, Voldemort laissait moins de doutes sur sa véritable nature. Une fois qu'il a pris sa tête de serpent je veux dire.

- De mon côté, j'essai toujours de creuser un peu avant d'émettre un jugement. Je ne me fis pas à une première impression disons...

Mel ne doutait pas de son honnêteté. Cela expliquait d'ailleurs pourquoi il avait persévéré pour tenter de la connaître. Il ne voulait pas s'arrêter à une image de façade. Et c'était une des raisons qui la faisaient penser que Gregory devait être une personne intéressante. Il aurait été un peu présomptueux de sa part d'affirmer ne jamais juger quiconque au premier regard – c'était presque impossible - mais il ne prétendait pas y arriver, il s'efforçait simplement d'écarter ses premiers a priori.
Mel voulut ajouter quelque chose, mais la pluie devenait vraiment trop importante et elle songea qu'au point où ils en étaient, autant se mettre à l'abri à l'intérieur plutôt que de rester plantés là comme des andouilles.

- On aurait dû vérifier la météo aujourd'hui, dit-elle tranquillement.

* Et j'aurais dû prendre une cape imperméable au cas où... *


Elle approuva la proposition de Gregory avec un hochement de tête vigoureux.

- Allons boire un coup avant de finir comme des serpillières dégoulinantes...
Jerôme Donell
Jerôme Donell
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeLun 30 Avr - 8:21


Le long des boutiques Mv5d

Une nouvelle recrue ?


Samedi 8 nov 2025 vers 10h30


Les Augures avaient remis cette histoire sur le tapis et évidemment c'est à lui qu'ils avaient pensé, qui d'autre ? Emily Atkins, cette idiote imprudente avait apparemment fait une annonce officielle en ce début de semaine pour dévoiler son identité d'Animagus. Elle aurait dû se taire. C'est ce que Jerôme avait espéré, pour ne pas avoir à la traquer. Mais puisqu'elle avait voulu jouer avec le feu en faisant la fière, il avait été à nouveau recruté pour la faire tomber. C'était une cible de choix, en tant que personnel de Poudlard, si elle se retrouvait entre les mains de ROCEH, elle ferait le buzz à travers le pays. C'est ce que les Augures attendait du brun.

Ce matin il avait à Pré-au-Lard, dans la boutique de Gladeur Antoy. Un homme qui avait de la ressource en terme de magie noire. C'était une boutique où les Augures aimaient se fournir. Là-bas la discrétion était le maitre mot et c'était la meilleure couverture pour des gens comme Jerôme. Au comptoir de la boutique d'objet magiques, il avait touché deux mots à Mr Antoy pour justifier le fait qu'il venait d'acheter un colier ensorcelé. A vrai dire, les Augures avaient cru comprendre que Jerôme avait plu à Emily Atkins, la cible. Ils lui avaient donc suggéré de la séduire pour de bon, ce soir même, et de lui offrir ce collier maléfique qui la mettrait hors d'état de nuire et l'endormirait après un contact d'au moins une minute.

Merci Gladeur, tu as toujours ce qu'il faut.

Jerôme s'était retourné satisfait de son achat mais légèrement perplexe quand aux effets néfastes de ce collier. Et s'il n'était pas simplement somnifère ? Le brun était certes mauvais dans l'âme mais était-il capable de tuer volontairement quelqu'un ? Certainement pas quelqu'un comme la jeune Emily Atkins. Jeune, elle l'était... D'un geste méfiant il fourra la boite qui renfermait le collier plein de magie noire dans son sac en bandoulière.

En sortant de la boutique à la deventure plutôt charmante, il prit sur la droite. Les gens étaient nombreux. Il y avait même un grand nombre d'élèves. Evidemment le week end, les élèves de Poudlard avaient l'autorisation de se rendre dans le village sorcier. Il grimaça en songeant à son propre séjour à Poudlard ayant eu lieu des années auparavant. Il préféra éviter la cohue et au bout de quelques mètres s'engouffra dans une allée un peu plus sombre que la grande rue. Là, il serait tranquille.

Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Kalis Antoy
Kalis Antoy
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeLun 30 Avr - 13:00



Le monde dans lequel Kalis vivait était comme un coffre contenant deux boîtes, l'une scellée à double tour; l'autre étant ouverte et dont le contenu était exposé aux yeux de tous. Malheureusement, c'était la boîte fermée la plus importante. C'était toujours la même chose : C'est dans cette boîte que les plus grands secrets se cachent. Et ces secrets pouvaient courir à la perte de tous. Il y avait évidemment des gens qui y avaient accès, de quelques manières, mais leurs identités n'étaient connus que de certaines personnes. Mais là aussi. Qui étaient ces personnes ?
Les Ténèbres attirent toujours tout ceux qui pensent n'avoir rien à perdre. Nous ne pouvons survivre dans le noir sans avoir peur de ce qu'il s'y cache. Kalis Antoy ignorait s'il faisait parti de ces gens. Après tout, qui était il ? Un simple élève de Poudlard, parmi tant d'autres, qui n'avaient aucun autre devoir que de respecter les règles, et de chercher à devenir quelqu'un d'honorable pour subvenir aux besoins de ce monde quand il aura l'âge de travailler.
Si Poudlard a toujours été protégé, la seule raison est sans nul doute celle que beaucoup connaissent : Aucun élève dans l'enceinte du château ne peut être réellement dangereux. Mais qui sait ce qui peut bien se cacher dans la tête d'un adolescent ?

Ce jour là, jour de sortie à Pré-au-lard. Et c'était très simple. Tandis que les autres gamins avaient eu en tête d'aller passer leurs heures de pauses dans les nombreuses boutiques de Pré-au-lard, Kalis, lui, avait décidé d'aller visiter son père à son travail. Il avait ce que l'on pourrait appeler " de la chance" en ayant un père assez accessible. Seulement quand celui ci s'était approché de la boutique, il s'était arrêté subitement: Un homme venait d'en sortir. Et ce n'était pas si étrange que cela, finalement, n'importe qui avait le droit d'en sortir et d'y rentrer. Non, ce qui l'avait frappé, c'était qu'il connaissait ce visage. Jerôme Donell. Il travaillait au ministère, au département de contrôle et des régulations des créatures magiques. Un visage qui n'était donc pas si inconnu que cela. Que ferait l'homme dans la boutique de son père ?

Ce dernier ne lui avait pratiquement jamais fais part de ses activités en dehors de leur demeure familiale, d'ailleurs il ne lui disait rien. Mais Kalis n'était pas dupe: Il avait toujours su que sa famille faisait partie de toutes celles qui n'étaient de bonne réputation qu'en façade. Même un idiot se rendrait compte que les Antoy cachent quelque chose. Et si on est au courant de cela, on peut facilement deviner de quoi il s'agit.
Le jeune homme recula, puis rebroussa chemin, jusqu'au premier tournant qu'il trouva qui menait sur une ruelle sombre et humide. Par chance, Jérôme semblait emprunter la même direction. Et la première chose que Kalis se dit, c'est qu'il devait coûte que coûte lui parler. D'abord, en lui cachant son nom. Puis en essayant de découvrir ce qu'il pouvait bien être allé faire dans la boutique de son père.
Ce ne serait cependant pas si compliqué : Tout le monde disait que Kalis avait les yeux de son père. Soit Jerôme se rendait compte de qui il était, soit il faudra qu'il apprenne par lui même.

Le jeune sorcier prit donc place près d'une gouttière, s'y adossant et attendit que l'homme arrive à sa hauteur. Si Gladeur apprenait qu'il avait touché deux mots à Mr Donell, il ne donnait pas cher pour sa peau. Mais quand bien même si c'était le cas, qu'est ce que cela changerait au final ? Il savait que son fils était une petite fouine qui ne pouvait absolument pas s'empêcher de mettre son nez partout.

- Qui aurait pu croire qu'un homme comme Mr Jerôme Donell irait faire un tour dans l'une des boutiques les plus suspectes de Pré-au-lard ?

Ses lèvres bougèrent toutes seules à peine Mr Donell eut il le temps de passer devant lui. Il n'attendit pas qu'il se retourne, pour se décoller du mur et commencer à faire les cent pas dans son dos. Le jeune homme prit cette attitude désinvolte et ce ton détaché qui justifiaient clairement les sales manières d'un gamin qui cherchait juste une distraction pour s'occuper. Seulement, ce n'était pas son cas. Il ne fit pas face à l'homme, attendant que celui ci prenne la décision de se retourner.
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Jerôme Donell
Jerôme Donell
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeLun 30 Avr - 13:09


Une nouvelle recrue ?


Samedi 8 nov 2025 vers 10h30


Ce n'est qu'après avoir parcouru quelques mètres que Jerôme cru voir se détâcher la silouhette de quelqu'un dans l'ombre. Il comptait l'ignorer, passer devant lui et rattraper une autre rue plus loin. Mais la voix sarcastique d'un jeune homme lui parvint juste après qu'il soit passé devant le sorcier dont la taille l'égalait à quelque chose près. Comment cet adolescent connaissait-il son nom ? Les yeux plissé par l'interrogation, Jerôme choisit d'avancer jusqu'à la prochaine intersection où il pourrait apercevoir le visage du garçon. Il entendait ses pas le suivre à la trace.

Au moment où une rue croisa celle qu'il parcourait, il se retourna et s'arrêta pour stoper le mouvement du jeune homme par la même occasion. Il pu alors voir le visage blafard d'un garçon aux yeux bleu et aux cheveux quasiment noirs. Etrange comme il pouvait ressembler à Gladeur... Jerôme remonta la lanière de son sac sur son épaule. En l'observant bien, il avait tout l'air d'un élève en permission à Pré-au-Lard.

Ne devrais-tu pas être en train de t'amuser avec vos camarades ?

Il avait employé un ton neutre, tinté d'une certaine impatience. Ce n'est pas comme s'il avait tout son temps. Le visage de ce garçon avait quelque chose d'ingrat et d'angélique à la fois. La coïncidence ne pouvait pas être aussi grosse. S'il connaissait son nom c'est qu'il s'agissait bien du fils Antoy. Gladeur lui avait déjà vaguement parlé de lui. Jerôme croisa alors les bras sur son torse et examina davantage le garçon. Que voulait-il ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Kalis Antoy
Kalis Antoy
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeLun 30 Avr - 21:53



Quoi que l'on puisse dire, le verbe "s'amuser" peut s'employer de différentes façons. Il y en a qui s'amusent en sortant avec des amis, d'autres qui s'amusent en lisant, ou pratiquant divers autres activités. Et puis il y a ceux qui s'amusent,... de cette façon là. Voilà comment Kalis s'amuse. Il esquisse un sourire narquois à sa remarque.. si stupide. S'amuser ? Mais c'est ce qu'il fait déjà. D'ailleurs, c'est mieux que de l'amusement. Cette situation le rend hystérique. Il se contente de répliquer ce qu'il pense.

- M'amuser ? Mais je m'amuse déjà monsieur. Vous ne pouvez pas vous rendre compte à quel point je m'amuse davantage que tous mes autres camarades qui se marrent devant leur verre. Et...

Il s'avance, diminuant la distance qui les sépare, sans décroiser ses bras. Ils ne sont plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Le regard qu'il passe de haut en bas de la silhouette de Jérôme est insolent, et c'est précisément ce qu'il avait envie de lui montrer. Qu'importe la place qu'il occupe dans la hiérarchie de ce monde par rapport à l'homme, Kalis se fiche royalement d'être au bas de l'échelle.

- Et je vous remercie de tout mon coeur d'être ma distraction en ce si bon matin de novembre. Vraiment. Malheureusement, je doute en être une pour vous. D'ailleurs, je vous fais perdre votre temps.

Jerome semblait pressé et Kalis ne faisait que le retarder. Savoir ce détail là était jouissif. Surtout quand on pouvait deviner quel genre d'idées le jeune homme avait derrière la tête à ce moment là. Il voyait dans son regard qu'il semblait savoir qu'il était pour Mr Gladeur Antoy.

- Alors dites moi. Qui aimerait savoir qu'un des hommes les plus réputés et honorable du ministère fréquente secrètement une famille vivant dans l'Ombre, en négociant et faisant des affaires avec elle ? Hm ?
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Jerôme Donell
Jerôme Donell
Ministère
Revelio
Sang pur Age RPG : 42
Maison : Serpentard
Etre et spécialité(s) : • Spécialiste des sort de défense


Emploi(s) : - Responsable du Service des nuisibles (Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, Ministère de la Magie)

Camp : R.O.C.E.H caché
Patronus : Caméléon
Epouvantard : Un Gobelin souriant
Amortentia : L'odeur de brûlé, de la terre, et de la sève
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeLun 30 Avr - 22:14


Une nouvelle recrue ?


Samedi 8 nov 2025 vers 10h30


Cette insolence dans le regard, il avait la même dans la voix et dans le choix de ses mots. Il n'avait pas l'air d'avoir peur, ni d'être naïf ou inconscient, seulement très fier. Du moins assez fier pour jouer les adultes meneur de jeu devant un Jerôme imposant et impatient. Cette fois il n’y avait aucun doute. Ce petit était forcément un Antoy. S’il avait fallut lui donner un âge, l’espion lui aurait donné le même que celui de son neveu, entre 17 et 18 ans.

Effectivement, j’ai à faire.

L’homme prit son inspiration sans bruit. Quelqu’un chose lui disait que le jeune homme allait insister, notamment parce qu’il n’avait pas bougé depuis qu’il s’était autant approché. La fausse question qui se voulait plus ou moins menaçante de la part du jeune Antoy arracha un sourire amusé à Jerôme. Il avait du cran c’était certain, mais Jerôme avait autant de réparti, et c’est notamment pour cela qu’il avait été recruté.

Les mêmes personnes qui seraient contents de savoir que les Antoy vendent tout ce qu’il y a de plus illégal dans une rue sans histoire de Pré-au-Lard.
Codage par Libella sur Graphiorum
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t971-jerome-donell http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t947-jerome-donell-valide
Kalis Antoy
Kalis Antoy
Eleve Serdaigle
Revelio
Sang pur Age RPG : 17
Maison : Serdaigle
Camp : Neutre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitimeMar 1 Mai - 2:36


C'est précisément ce que Kalis attendait : l'agacer. Il aimait agacer les gens. C'était ainsi qu'il réussissait leur taux de résistance et de sang froid face à X situation. Jérôme semblait bien s'en tirer... pas mal. Peut être même un peu trop. Il ne pouvait le nier... Il ne l'avait pas senti venir celle là. Son sourire disparut, et il crispa la mâchoire. Mais au fond... Qu'en pensait-il ? Rien. Il ne s'en fichait pas non, mais il n'était pas directement concerné par les histoires de ses parents alors qu'elle importance ?
Il se ressaisit, relevant le menton en plissant les paupières.

- C'est fort possible monsieur, mais je doute que les gens accordent plus d'importance à nos méfaits qu'à ceux d'un homme qui fait partie de l'équipe à la tête de ce monde. Vous avez tout de même un statut plus important qu'une petite famille comme la mienne vivant dans l'ombre...

Il secoua doucement la tête. Non, il ne voulait pas du mal à Jerôme. D'ailleurs, c'est à peine s'il ne ferait pas mieux de lui dire qu'il était de son côté plutôt que de celui des autres.

- Alors maintenant... sachez que je ne suis pas proche de mes parents. Mais j'ai un don dont je peux facilement me vanter: Je sais tirer les vers du nez aux gens. D'une quelconque manière, je peux faire en sorte qu'ils me disent tout ce que je veux entendre. Et ça, sans magie. Alors dites moi.

Il se mit exagérément sur la pointe des pieds comme pour tenter de se retrouver à sa hauteur, tout en lui signifiant qu'il était bien au courant de sa place et de la sienne. Parce que non, Kalis n'était pas plus puissant que lui mais il savait jouait de son talent d'acteur pour montrer aux gens que qu'importe la hiérarchie de ce monde, il n'avait pas peur de la puissance des autres.

- Que me donnez vous en échange de mon silence ?
Voir le profil de l'utilisateur http://wingardiumleviosa-hp.forumactif.com/t790-kalis-antoy-valide
Contenu sponsorisé
Revelio
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le long des boutiques   Le long des boutiques Icon_minitime


Le long des boutiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Un combat long....très long !!
» L'homme au long nez ou Uldry D. Kenneth.
» Aux portes de la capitale, le long de la Seine
» Trop long l'hiver...
» Trois ans c'est long quand même...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wingardium Leviosa :: Pré-Au-Lard :: Le village :: Les rues-